vide
Fonds à long terme : les fonds obligataires se distinguent au premier trimestre -  495348 - Actualités - Sicavonline

Fonds à long terme : les fonds obligataires se distinguent au premier trimestre

04/05/2012 - 19:02 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Fonds à long terme : les fonds obligataires se distinguent au premier trimestre

Parmi les fonds à long terme, le premier trimestre a vu les fonds obligataires se distinguer, avec une préférence des investisseurs pour la dette privée, la dette à haut rendement et émergente, selon la dernière étude de Morningstar sur la collecte nette.

Les fonds européens à long terme ont enregistré une collecte nette élevée au premier trimestre 2012, avec une forte contribution (70%) des fonds obligataires, selon le dernier rapport de Morningstar sur la collecte nette*.

Une collecte nette des fonds à long terme

Dans un contexte de « bonne orientation des marchés et de (...) relative accalmie sur la question de la dette de la zone euro », « l'industrie européenne des fonds a connu un bon mois de mars et un robuste premier trimestre 2012 », écrit Morningstar. Les fonds à long terme ont réalisé une collecte nette de 16,6 MdsE sur le mois et de 50,42 MdsE sur le trimestre, contre 10,43 MdsE et 5,51 MdsE pour les fonds monétaires.

Une préférence pour les obligations

Avec une collecte nette de 13,9 MdsE en mars et de 37,02 MdsE sur le trimestre, les fonds obligataires ont tiré leur épingle du jeu. « Les investisseurs européens ont racheté plus de 50 MdsE de parts de fonds obligataires entre août et décembre 2011, alors que l'aversion au risque dominait et que l'on craignait des défauts souverains », du fait de la crise de la dette, explique Morningstar. L'année dernière a d'ailleurs été marquée par des rachats nets de 43,74 MdsE. Mais « les récents flux vers les fonds obligataires ne doivent pas pour autant être considérés comme un vote de confiance en faveur de la zone euro », les investisseurs européens préférant largement « la dette privée, la dette à haut rendement et émergente » à la dette d'Etat.

Un intérêt pour le haut rendement et les émergents

Dans le détail, les obligations corporate en euros ont réalisé une collecte nette de 1,807 MdE en mars et de 6,15 MdsE au premier trimestre. Les obligations à haut rendement en dollars ont connu une collecte nette de 936 ME sur le mois et de 4,41 MdsE sur le trimestre, soit une forte « croissance organique de 18,3% » sur cette dernière période. Enfin, les obligations globales marchés émergents affichent une collecte nette de 1,31 MdE en mars et de 3,41 MdsE sur le trimestre.

L'intérêt « pour la haut rendement et les marchés émergents peut être considéré comme un phénomène global et comme un retour vers la tendance moyenne en Europe. » Il s'explique également par l'« appétit pour le rendement » et probablement par « la recherche d'une alternative aux actions. » En effet, les « investisseurs européens ont placé plus de 1 MdE dans les obligations convertibles au premier trimestre », écrit Morningstar. « Dans le même temps, les rendements obligataires sont en baisse, et l'éventualité d'une « bulle » obligataire est de plus en plus évoquée », constate le fournisseur d'analyses.

Dans cette perspective, nulle surprise « à ce que les fonds actions les plus populaires au premier trimestre soient concentrés sur les pays émergents et les actions versant des gros dividendes », selon Morningstar. Les fonds Actions Globales Marchés Emergents ont enregistré une collecte nette de 1,6 MdE en mars, de 5,37 MdsE au premier trimestre. Globalement, les fonds actions affichent des rachats nets de 1,31 MdE en mars et une collecte nette de 2,1 MdSE sur le trimestre, du fait des flux positifs des deux mois précédents.

Les investisseurs européens manifestent un fort intérêt pour les émergents également à travers les fonds d'allocation. « Avec une croissance organique de 34%, la catégorie (de taille significative) affichant la croissance la plus rapide au premier trimestre est « Allocation globale marchés émergents. » D'une façon générale, les fonds d'allocation ont « brillé », avec une collecte nette de 3,16 MdsE en mars et de 6,83 MdsE sur le trimestre, selon Morningstar.

* Le rapport s'appuie sur les données compilées à partir de « 27. 000 fonds suivis par Morningstar et gérés par 1100 sociétés dans 29 pays. »

© Sicavonline. Ces informations sont puisées aux meilleures sources, et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la société Sicavonline.



FIP Corse : profitez de 38% de réduction sur vos impôts 2014*

Investissez dans des PME corses et bénéficiez d'une fiscalité avantageuse* ! (*cf. conditions)
>> Attention, parts limitées : dépêchez-vous ! Cliquez ici.

A lire autour du sujet "Fonds à long terme : les fonds obligataires se distinguent au premier trimestre" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline



Abonnez-vous à
notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +


vide
vide
Publicité
Articles les plus lus
Newsletter Sicavonline
Abonnez-vous à
notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +
SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 14 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 1 800 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME europénnes au travers de 63 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.