1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Share Energy Lettre Mensuelle du 11/06/2007

Share Energy Lettre Mensuelle du 11/06/2007

11/06/2007 - 14:05 - Sicavonline - Bearbull Degroof



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Les prix pétroliers ont dépassé les 67$ (Brent) en moyenne au cours du mois de mai. Le prix du gaz (Henry Hub) ressort à 7.6$. La légère remontée des stocks d'essence aux USA n'a eu que peu d'impact sur les prix pétroliers. Leurs niveaux restent en effet toujours bien en dessous de la moyenne observée au cours des cinq dernières années. Les tensions géopolitiques ont en outre à nouveau fait l'actualité en particulier au Nigéria, zone où la production reste fortement perturbée.

Nous ne sommes ni inquiets, ni étonnés du tassement observé de la demande d'essence aux USA (selon l'IEA, la demande s'est inscrite en recul de 0.8% sur base annuelle en mars) après la très forte progression du prix à la pompe. Ce léger recul pourrait mettre quelque peu la pression sur les marges de raffinage mais ne permettra pas de solutionner la problématique du goulot d'étranglement au niveau des capacités de raffinage américaine à l'approche de l'été. Le marché continue d'ailleurs à réviser à la hausse ses attentes de prix pétroliers pour cette année, à raison selon nous.

D'une part, l'OPEP a en effet réitéré sa volonté de pas modifier ses quotas de production vu le niveau très élevé des stocks de pétrole brut. Le cartel menace même de réduire à terme ses investissements en réponse à la volonté de nombreux pays industrialisés d'accélérer le développement des biofuels. D'autre part, la croissance mondiale reste solide. A cet égard, les derniers développements économiques aux USA sont encourageants. Après deux trimestres de déstockage important, la production américaine devrait repartir à la hausse au cours des prochains mois.

Sur le mois, Share Energy a affiché une performance de 7.7% (en Euro) contre 7.2% pour le benchmark (MSCI Energy en Euro). Le newsflow le plus important est à mettre à l'actif du secteur de l'uranium. Le fonds a profité de l'annonce par Energy Metals de discussions exclusives portant sur la cession du groupe. La valeur a progressé de près de 28% sur le mois. Nous avons par ailleurs renforcé notre position dans SXR Uranium. Le groupe - qui depuis a annoncé le rachat d'Energy Metals - reste très bon marché (avec un PE 2008 de 12.5 et une croissance nécessaire à long terme des bénéfices de 8% compte tenu d'un rendement exigé de 9.5%). Au sein des pétrolières intégrées, BP a été sous pression après l'annonce de la très probable révocation de la licence du champs Kovykta (détenu à 63% par TNK-BP). La licence n'a jamais été totalement développée vu l'absence de moyen de transport pour l'exportation (pas attendu avant 2015). L'impact pour BP est dès lors marginal selon nous. En effet, les réserves ne sont pas comptabilisées et ce projet ne figure pas dans les perspectives de production à moyen terme. Un sentiment négatif pèse sur la valeur vu l'importance de la Russie pour le groupe (25% de sa production). Le recul récent du titre nous paraît cependant excessif.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.





Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+11.3%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit