1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Comment les ménages américains du Middle West affectent-ils le marché interbancaire européen ?

Comment les ménages américains du Middle West affectent-ils le marché interbancaire européen ?

12/09/2007 - 16:34 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Cela peut paraître surprenant et pourtant la crise financière actuelle qui affecte les marchés mondiaux trouve son origine auprès des ménages insolvables américains.

Tout commence par une idée marketing laxiste mais néanmoins juteuse : permettre au plus grand nombre et surtout aux plus fragiles d'accéder au rêve américain en accédant à la propriété.


Marché de l'immobilier Américain

C'est ainsi que sont nés les fameux «subprime mortgage», des crédits hypothécaires à risques.

Sur quoi reposent-ils ? Des taux flottants alors que la tendance est à la hausse mais surtout sans vérification sérieuse des conditions de ressources pour la moitié d'entre eux.

Le succès de cette nouvelle offre est au rendez-vous et les concours ainsi mis en place sont apportés aux investisseurs à un prix alléchant sous forme d'obligations adossées aux hypothèques.

Séduit par l'offre, les hedge funds s'endettent pour acquérir ces « subprime » (nouvelles dettes) et les financer à bon compte. Les rejoignent des fonds d'investissements managés par les banques pour compte propre ou pour leurs clients (qui émettent de la nouvelle dette, des « collaterised debt obligations » faisant l'objet d'un rating de la part des grandes agences de rating) ou tout simplement des Sicav et des Fonds Communs de Placement.

Tout le monde croit à une saine dispersion du risque, évalué à son juste prix, jusqu'au jour où les défauts sur crédits hypothécaires apparaissent et atteignent un niveau préoccupant. Ce qui se produit est alors très instructif :

  • Les courtiers, très engagés sur certains hedge funds, procèdent à des appels de marge, déclenchant des ventes à la casse ou des délestages sur des titres sains.
  • Certaines banques, craignant pour leur réputation, confortent des fonds qui portent leur nom par des concours importants, prenant à leur compte un risque que tout le monde croyait porté par des investisseurs externes.
  • Des organismes de placement collectif gèlent la sortie de leurs clients par impossibilité de définir une valeur de cotation, faisant accessoirement planer un doute sur l'appellation « Fonds de trésorerie dynamique ».
  • La suspicion s'installe enfin à l'égard des banques que l'on sait engagées sur les marchés des « subprime » et, dans le doute général, le taux du marché interbancaire s'enflamme en Europe et aux Etats-Unis.



A ce stade, les Banques Centrales doivent intervenir, avec un certain succès, afin de faire baisser la tension sur l'interbancaire au jour le jour, mais chacun est en droit de s'interroger à juste titre :

  • Le risque général de crédit est-il aussi dispersé et le risque systémique aussi limité qu'on le croit communément ?
  • Que penser de la prestation des agences de rating ? Ne sont-elles pas victimes d'un conflit d'intérêts, la notation se faisant à la demande des notés ?



Si l'on considère qu'un marché ne se corrige que si ces erreurs sont payées au prix fort, jusqu'à quel point l'intervention des Banques Centrales est-elle souhaitable ?

Où cette crise financière, d'une forme nouvelle, s'arrêtera t-elle et affectera t-elle la croissance mondiale ?

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)