1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Revue Stratégique - Septembre 2007

Revue Stratégique - Septembre 2007

04/10/2007 - 14:38 - Sicavonline - BlackRock Merrill Lynch Investment Managers



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





L'avis de BlackRock Merrill Lynch

Aperçu

Les perspectives de croissance globale ont été fortement impactées par la crise du marché du crédit. Par contre nous ne prévoyons pas d'atterrissage brutal de l'économie globale mais un ralentissement des données économiques sur le second semestre.

Le marché américain est le plus touché par la crise. Le découplage des Etats-Unis et du reste du monde apparaît comme un élément majeur du paysage macroéconomique global sur les dernières années et est susceptible de persister.

Allocation d'actifs

Catégorie d'actifs

Actions

La volatilité des marchés actions s'est accrue et risque de perdurer. Cette instabilité se poursuivra et les prix continueront de fluctuer considérablement.Cependant, nous estimons que les récents évènements ne déclencheront pas une récession, malgré la diminution du potentiel de hausse des marchés dans un contexte de ralentissement de la croissance des bénéfices. Les valorisations restent serrées (particulièrement après les récents évènements de rachat). Nous pourrions être impactés par ce ralentissement de croissance des bénéfices à moins que celle-ci ne soit déjà anticipée.

Obligations

Au sein de nos portefeuilles, nous passons d'une duration neutre à une duration légèrement plus courte. Nous estimons que les obligations gouvernementales et les crédits hypothécaires sont peu attractifs par rapport aux produits de spread de bonne qualité, dont les titres adossés à des crédits mobiliers et les prêts hypothécaires. Nous continuons de sous-pondérer le crédit. Compte tenu des faibles taux de défaut et de la robustesse des fondamentaux des entreprises, le marché des titres à haut rendement devient maintenant plus opportun.

Devises

Les rendements monétaires sont restés assez corrélés à la tendance des marchés financiers. L'aversion au risque plus forte apparaît à travers l'évolution des devises, notamment à travers la sous-performance du carry trade. En terme de tendance fondamentale, la volatilité des marchés financiers a amplifié le risque d'une dépréciation supplémentaire du dollar.

Régions

Actions américaines

Le changement de politique de la Fed qui passe via la baisse inattendue des taux de 50 points base à la mi-septembre devrait profiter aux actions. Pour l'instant, les prévisions de croissance bénéficiaire pour le troisième trimestre dépassent légèrement les 3%, ce niveau étant le plus faible sur les derniers trimestres sans pour autant indiquer une récession. A long terme, les prévisions de croissance des bénéfices sont au-delà des 11%.

Actions européennes

Les prévisions de la croissance bénéficiaire pour 2007 sont passées de 8% à 11%, et ce, avant l'apparition des inquiétudes sur les marchés financiers. Comme sur les autres marchés, un niveau élevé des marges de profits signifie qu'un ralentissement de la croissance des profits est inévitable. Nous sommes méfiant quant au caractère durable de la croissance des bénéfices à deux chiffres. Le secteur le plus menacé est potentiellement le secteur financier, bien que les prévisions soient déjà à un faible niveau.

Actions Royaume-Uni

Le marché Actions du Royaume Uni a continué de baisser : Le P/E prévisionnel (12x) sur 1 an est actuellement à son plus bas niveau depuis la hausse des marchés. Les titres paraissent donc peu chers. Nous prévoyons un ralentissement de la croissance des bénéfices, par conséquent le risque de pertes subites est éloigné.

Actions Japonaises

La croissance économique fortement dépendante de la demande extérieure, reste modérée. Cette tendance devrait se poursuivre jusqu'en 2008. Les effets directs de la récente crise du crédit sur le marché japonais se limitent à un effet de contagion des autres marchés.

Actions Asie Pacifique

Le ralentissement de l'économie américaine a légèrement impacté la région dont l'acteur principal reste la Chine qui connaît une croissance supérieure à 10%. La croissance indienne paraît également robuste.

Actions marchés émergents

Sur des perspectives à plus long terme, les marchés émergents continuent d'enregistrer des gains importants sur 1 an. La surperformance des marchés émergents par rapport aux marchés développés modifie les valorisations : les multiples tendent à converger. Nous prévoyons une surperformance accrue des marchés émergents. Cependant, celle-ci repose plus sur un potentiel de profits que sur de fortes valorisations.

Secteurs

Nous passons d'une position neutre à négative sur les secteurs financiers. Les corrections continues du marché du « subprime » ont impacté la performance du secteur à l'échelle mondiale. Le risque de baisse des profits s'est amplifié et la transparence des pertes potentielles a diminué.

Style d'investissement

Nous préconisons les actions « de croissance » de bonne qualité à moyen terme. Les profits et marges des entreprises demeurent importants mais sont menacés par le ralentissement de la croissance économique mondiale. Les inquiétudes sur l'augmentation des crédits et sur les coûts d'emprunt concernent les entreprises de mauvaise qualité et de petite taille.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.





Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit