1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Le crédit - Panorama des marchés

Le crédit - Panorama des marchés

24/10/2006 - 16:46 - Sicavonline - CCR



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





par CCR

Telecom Italia crée la confusion

Moins de deux ans après avoir racheté les intérêts minoritaires (44%) de sa filiale de téléphonie mobile TIM pour 14 milliards d'euros, Telecom Italia a annoncé le 11 septembre sa décision de filialiser TIM. L'opérateur détient 40% du marché italien de la téléphonie mobile et pèse pour plus de la moitié du résultat opérationnel du groupe. Le marché a immédiatement parié sur une cession de TIM et les spreads se sont écartés. Ainsi, le spread de l'obligation 2009 s'est élargi de 10 bp à environ 40 bp et celui du CDS 5 ans de 30 bp à 80 bp. Depuis, les spreads se sont maintenus à ces niveaux. Par ailleurs, Standard & Poor's a mis la note BBB+ sous surveillance négative. La probabilité que Telecom Italia privilégie les actionnaires est grande. La vente de TIM pour 35 milliards d'euros pourrait également permettre de réduire l'endettement de TI (41.3 milliards d'euros). Néanmoins, le groupe se priverait de l'importance des liquidités générées par TIM et le profil financier du groupe serait dégradé.

Plusieurs repreneurs sont cités dont des sociétés de capital investissementAinsi, les rumeurs de LBO dans les télécoms ressurgissent mais la plus importante opération de LBO sur un opérateur télécom européen a été le rachat de TDC fin 2005 pour 12.8 milliards d'euroset la valeur d'entreprise de Portugal Telecom qui est actuellement la cible d'une offre hostile est de 15.5 milliards. Même si on ne peut plus affirmer que 35 milliards d'euros soient un obstacle, de fortes pressions politiques en Italie sont à attendre


Telecom Italia, Evolution des spreads de crédit et CDS

Secteur auto : gicleur bouché ?

Les deux premiers constructeurs mondiaux affrontent des difficultés qui les classent en catégories BB et B, le troisième des « big three » contribuant directement à la notation en BBB de l'ensemble DaimlerChrysler. La croissance de la consommation aux Etats-Unis paraît fragilisée, et voilà que la Californie poursuit les constructeurs pour dégradation de l'environnement. En Europe, Volkswagen améliore ses performances et semble solide sur sa note A3/A-, mais on ne peut pas en dire autant de Renault ou de Peugeot. Si Fiat s'est très bien comporté en 2006, rappelons que c'est en partant d'une situation dégradée l'ayant amené fin 2002 dans la catégorie « High yield ». Enfin, le secteur sera confronté dans un avenir proche au défi que lanceront des constructeurs chinois dont on évoque déjà une offre à 5000 voire 4000 Euros par véhicule. Une fois de plus, la réponse sera dans l'innovation, tant dans les produits que dans les méthodes et l'organisation.

Bien que les nuages s'amoncellent sur le secteur, nous conservons nos positions actuelles. Les spreads qu'il offre sont en effet relativement élevés, et la durée de vie moyenne de nos créances n'excède pas 0.9 année. Nous sommes ainsi armés pour supporter une dégradation de la situation d'ensemble tout en profitant de rendements attractifs. Nous ne minimisons pas les dangers qui pèsent sur le secteur mais considérons que leur conjonction ne produira une influence sur les spreads qu'à moyen terme, et ne pèsera que peu dans l'année à venir sur les dettes courtes.

volatilité - Panorama des marchés" target="_blank">L’arbitrage de volatilité - Panorama des marchés

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)