1. Bourse & Sicav
  2. Focus entreprises
  3. Li Ka-Shing [Cheung Kong] s'allège dans Bank of China

Li Ka-Shing [Cheung Kong] s'allège dans Bank of China

12/01/2009 - 09:15 - Performance Bourse



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





(PerformanceBourse.com) Sauve qui peut ! Les banques étrangères, qui ont injecté plus de 25 milliards de dollars dans les banques chinoises depuis 2005, se retirent progressivement. Royal Bank of Scotland, UBS, et plus récemment Li-Ka Shing, ont vendu des millions d'actions Bank of China.

Le milliardaire de Hong Kong a vendu, mercredi 7 janvier, un bloc de 2 milliards d'actions Bank of China pour 520 millions de dollars. Montant de la plus-value ? 218 millions de dollars. La semaine dernière, le suisse UBS a revendu sa participation de 1,3% au capital de BoC.

Royal Bank of Scotland (RBS) pourrait bien en faire de même : à court de liquidités, la banque britannique a confirmé examiner la vente de sa part de 4,3% dans BoC, acquise en 2005 pour 1 milliard d'euros, valorisée près du double aujourd'hui. Goldman Sachs, Allianz et Amex, qui possèdent 7,3% d'Industrial Bank of China (ICBC), pourront à leur tour vendre leurs titres dès le 28 avril.

La réponse du berger à la bergère
Autre victime du retrait des Occidentaux, China Construction Bank (CCB) : Bank of America a partiellement cédé sa participation dans CCB, dont il détient toujours 17%. Le fonds singapourien Temasek pourrait également se retirer de CCB.

Seule lueur d'espoir, la britannique HSBC a assuré qu'elle n'envisageait pas de se délester de sa participation de 19% dans Bank of Communications, acquise en 2004 pour un montant d'environ 1,7 milliard de dollars (The Wall Street Journal Europe, 09/01).

Pour Le Figaro éco (09/01), ces retraits sonnent comme un écho à la politique de Pékin, qui décourage ses banques à investir dans les établissements occidentaux. C'est ainsi qu'en septembre, l'Etat chinois a mis son véto au rachat de Dresdner Bank par China Development Bank.

Dresdner est finalement tombé dans l'escarcelle de l'allemand Commerzbank.
Copyright (c) 2008 Performance Bourse. Tous droits réservés.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit