1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Vue d'ensemble des marchés en avril 2006

Vue d'ensemble des marchés en avril 2006

11/05/2006 - 12:12 - Sicavonline - Schroders



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





par Schroders

Schroders

Faits marquants


  • En franchissant pour la première fois la barre des 75 USD, le pétrole a atteint un nouveau record. C‘est également le cas du cuivre et du zinc ; quant à l'or, l'argent et le nickel, ils ont atteint leur plus haut historique en plus de 20 ans. Les secteurs de l'énergie et des matières premières sont dès lors les plus performants au sein de l'indice MSCI World. Sous l'angle pays, les meilleurs résultats sont le fait des grands exportateurs de produits de base, avec notamment la Norvège, l'Australie, l'Argentine et le Pérou.
  • Soucieuse de freiner la croissance de son économie, la Chine a augmenté ses taux directeurs pour la première fois en 18 mois.


Etats-Unis


L'indice S&P 500 a affiché sa quatrième progression mensuelle d'affilée, sous l'impulsion des valeurs énergétiques, des valeurs industrielles et du secteur des matières premières. Les publications de résultats ont attiré tous les regards ce mois-ci. Parmi les meilleures performances du mois, notons le distributeur d'équipements électroniques City Circuit Store et la compagnie ferroviaire américaine CSX, dont les bénéfices s'inscrivent en nette hausse. Les records atteints par le prix du brut ont dopé les actions des compagnies de services pétroliers comme Baker Hughes et Weatherford. Par ailleurs, le distributeur de fournitures de bureau Office Max progressait après l'annonce de pertes moins importantes que prévu.

Parmi les valeurs en recul, notons Bausch & Lomb, le fabricant de lentilles de contact dont un nettoyant pour lentilles a été mis en cause dans une affaire d'infection oculaire dangereuse. Le secteur des assurances santé a quant à lui marqué le pas suite au dérapage d'Aetna et de Cigna après l'annonce d'une augmentation des coûts et de bénéfices décevants.

Au chapitre économique, Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale américaine, a laissé entendre que la Fed pourrait interrompre temporairement son cycle de relèvements des taux. La Fed avait entrepris dès juin 2004 de relever son taux directeur ; depuis lors, les augmentations se sont succédé à chaque réunion de politique monétaire. La croissance américaine reste forte ; l'économie clôture le premier trimestre sur une croissance de 4,8 % en rythme annuel, soit le rythme le plus rapide depuis plus de deux ans. Cette évolution s'explique surtout par une progression des dépenses de consommation et des investissements des entreprises.

Zone euro


Les performances de l'indice MSCI EMU ne sont pas brillantes. Sous l'angle sectoriel, les progressions sont le fait des matériaux, des produits de première nécessité et de l'énergie. Sur le plan géographique, deux pays seulement ont progressé de plus de 1 % : la Belgique et la Finlande. Les annonces de résultats ont été le principal vecteur de l'évolution des actions. Ainsi, Infineon, fabricant allemand de puces électroniques, clôture en hausse suite à l'annonce d'une perte moins importante que prévu et Michelin, premier fabricant mondial de pneus, enregistre une amélioration de ses ventes trimestrielles. Le pharmacien allemand Bayer fait état de résultats positifs, cependant que la portugaise Banco Espirito Santo s'inscrit en hausse après l'annonce d'une réduction de ses provisions pour prêts litigieux.

Au nombre des actions en baisse figure TietoEnator, fournisseur scandinave de services informatiques, en recul suite à l'annonce de ventes et de bénéfices inférieurs aux prévisions -- pour cause, notamment, d'augmentation des charges salariales et de pression concurrentielle. Le titre Ryanair a également chuté sous l'effet de la hausse du prix du brut. Quant au groupe français de télécommunications Alcatel, il signale être confronté à une forte concurrence sur les prix.

Au chapitre économique, le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet a surpris le marché en annonçant un statu quo probable pour les taux d'intérêt au mois de mai, dès lors que la croissance est sous contrôle compte tenu de la hausse des prix pétroliers et des précédents relèvements des taux. La confiance reste néanmoins soutenue. En effet, l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui est toujours suivi avec beaucoup d'attention, caracole à son plus haut niveau en 15 ans ; simultanément, une enquête distincte relative à la zone euro indique que la confiance des dirigeants d'entreprises et des consommateurs n'a jamais été si forte au cours des cinq dernières années.

Royaume-Uni


Les indices britanniques de référence, quasiment inchangés, ne progressent que marginalement. Les secteurs des télécommunications, des matériaux de base et du pétrole et du gaz ont affiché les meilleures performances, alors que les performances des secteurs technologique et financier s'affichent dans le rouge. Les actions des compagnies de prospection pétrolifère et gazière s'en sortent haut la main grâce à la flambée du prix du brut. Parmi les hausses les plus marquantes, citons Cairn Energy, Soco International, Fortune Oil, JKX Oil & Gas et Tullow Oil. La hausse des cours de l'or a dopé le titre du groupe minier Randgold Resources. Les annonces de fusions et d'acquisitions ont dopé d'autres valeurs, comme le London Stock Exchange, toujours en hausse après l'acquisition par le Nasdaq (USA) d'une participation de 15 %. Richmond Foods, qui produit les crèmes glacées Nestlé au Royaume-Uni et Regent Inns, propriétaire d'une chaîne de pubs, ont tous deux signalé avoir été approchés au sujet d'une éventuelle prise de contrôle. L'annonce de résultats favorables a poussé à la hausse le détaillant en vêtements et en linge de maison Laura Ashley, qui vient par ailleurs d'annoncer la mise en paiement de son premier dividende depuis 1997. Parmi les actions en recul, citons Clinton Cards, qui publie sa première perte en 14 ans ; simultanément, Imagination Technology, fabricant de puces électroniques pour téléphones mobiles, a fait savoir que le retard dans la conclusion de contrats de licence pèse sur son chiffre d'affaires.

Au chapitre économique, la Banque d'Angleterre a laissé son taux directeur inchangé pour le huitième mois consécutif. L'inflation reste en effet dans la droite ligne des objectifs et la croissance se poursuit à un rythme mesuré.

Japon


L'indice Topix accuse une baisse marginale. Bien que les valeurs à capitalisation élevée soient demeurées fermes, la morosité du côté des valeurs à faible capitalisation se fait ressentir sur le marché. Les meilleurs résultats sont à chercher surtout parmi les secteurs exportateurs, où le caoutchouc, la pharmacie, l'automobile et l'électricité se comportent bien. Les entreprises alimentaires et les services aux personnes physiques peuvent eux aussi se prévaloir de résultats satisfaisants sur fond de léger glissement défensif du marché. La lanterne rouge va au secteur des métaux et de l'acier et à certains pans du secteur financier. Parmi les titres sidérurgiques, JFE Holdings clôture sur des chiffres particulièrement décevants après l'annonce de la chute de ses résultats l'an prochain, sous l'effet conjugué de la concurrence chinoise et de l'augmentation des prix des matières premières. Les émetteurs de cartes de crédit comme OMC Card et Aeon Credit Services ont connu un plongeon après l'annonce par l'autorité réglementaire de la possibilité d'une diminution du taux d'intérêt maximum susceptible d'être facturé à leur clientèle.

La Banque du Japon qui, au mois de mars, annonçait la fin de sa politique de lutte contre la déflation, a maintenu ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro. Le marché considère cependant qu'un relèvement des taux n'est plus qu'une question de temps. Selon l'enquête Tankan, menée auprès des principales entreprises manufacturières japonaises, la confiance reste forte. L'indice reste proche des sommets atteints au cours de l'année écoulée et les prix à la consommation sont en augmentation pour le cinquième mois consécutif.

Marchés émergents


L'indice MSCI Emerging Markets a considérablement progressé sous l'effet des gains enregistrés par les secteurs de l'énergie, de l'industrie et des matériaux. Un tiers environ des pays de l'indice (parmi lesquels, principalement, l'Argentine et le Pérou) fait état de rendements à deux chiffres.

Plusieurs indices domestiques d'Amérique latine, dont le Bovespa au Brésil, le Merval en Argentine, le Bolsa au Mexique, de même que l'indice Caracas au Venezuela et l'indice Lima au Pérou, ont atteint des niveaux record. L'optimisme régnant s'explique en grande partie par les records ou quasi-records enregistrés par les produits de base. Le Pérou, par exemple, est l'un des principaux producteurs mondiaux de cuivre, d'or, d'argent et de zinc. Parmi les actions les plus performantes, citons Tenaris, fabricant argentin de tubes en acier destinés à l'industrie du pétrole et du gaz, Petrobras, deuxième compagnie pétrolière argentine et Cia de Minas Buenaventura, l'un des principaux producteurs de métaux précieux au Pérou. La Chine continue pour sa part de faire les gros titres. Son économie a progressé de 10,2% au premier trimestre. De son côté, la Banque centrale a surpris le marché en portant son taux directeur de 5,58 % à 5,85 % -- c.-à-d. la première augmentation depuis octobre 2004. Elle a également invité les différentes banques du pays à restreindre leurs activités de crédit, dans une tentative de réfréner la croissance et l'inflation.

Panorama -- Rendements globaux


Panorama -- Rendements globaux





Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels. Ce document n'est pas destiné aux particuliers. Ce document n'est destiné qu'à des fins d'information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Il ne constitue pas une offre ou une sollicitation d'achat ou de vente d'un instrument financier quelconque. Il n'y a pas lieu de considérer le présent document comme contenant des recommandations en matière comptable, juridique ou fiscale, ou d'investissements. Aucun investissement et/ou aucune décision d'ordre stratégique ne doit se fonder sur les opinions et les informations contenues dans ce document.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)