1. Bourse & Sicav
  2. Compte titres, PEA & autres supports
  3. FIP et FCPI : un avantage fiscal indiscutable

FIP et FCPI : un avantage fiscal indiscutable

04/10/2010 - 14:14 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




FIP et FCPI : un avantage fiscal indiscutable

Les FIP et les FCPI font partie des nombreux dispositifs fiscaux qui permettent d'obtenir directement une réduction d'impôt dont le montant varie en fonction du montant de l'investissement réalisé.

Ces placements financiers, simples à souscrire, notamment d'un simple clic, présentent un intérêt fiscal indéniable. Souscrire des parts de FIP ou de FCPI, donne droit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 25 % du montant de votre investissement, dans la limite de 12.000 euros pour une personne seule ou de 24.000 euros pour un couple (mariage ou pacs), soit une économie fiscale de 3.000 ou 6.000 euros. Une chose importante, le taux de la réduction d'impôt s'applique ici sur le montant de votre versement, y compris sur la partie correspondant aux frais.

Cumuler FIP et FCPI pour crever les plafonds

Les plafonds des FIP et des FCPI sont cumulables. Au total, si vous investissez dans des FIP et des FCPI vous pourrez alors bénéficier pour une même année d'une économie d'impôt globale allant jusqu'à 6000 ou 12 000 euros, suivant votre situation familiale.
Et si vous faîte le bon choix de FIP et de FCPI, les gains réalisés sont à la sortie du fonds exonérés d'impôt sur le revenu, mais pas des prélèvements sociaux. Encore faut-il réaliser une plus-value à la sortie !

Investir dans un FIP Corse pour doubler la mise

Le FIP Corse comme les FIP « classiques » n'ont pas de contrainte sectorielle mais une obligation d'investir dans des sociétés situées exclusivement en Corse. Mais ces FIP particuliers offrent un sacré avantage par rapport aux FIP classiques, si vous choisissez un FIP Corse, vous doublez la mise. En effet, jusqu'au 31 décembre 2010, vous bénéficiez d'une réduction égale à 50 % du montant investi, là où les autres FIP ne vous offrent que 25 %. Soit au final, une réduction d'impôt sur le revenu pouvant atteindre 6000 ou 12000 euros selon votre situation familiale. De plus, la réduction d'impôt obtenue grâce au FIP Corse est cumulable avec les réductions obtenues grâce aux FIP et FCPI « classiques ».

Faire le bon calcul avant d'investir dans un FIP ou un FCPI

Les FIP et les FCPI s'adressent à un très large public d'épargnants qui souhaitent payer moins d'impôt, à condition toutefois que les impôts dus absorbent la totalité de la réduction obtenue, autrement dit que le montant de votre impôt soit supérieur ou égal à la réduction à laquelle vous avez droit. Car si la réduction d'impôt est supérieure à l'impôt sur le revenu que vous devez régler, l'excèdent ne vous sera pas remboursé et ne sera pas non plus reportable sur l'impôt au titre des années suivantes.

Avant d'investir dans un FIP ou un FCPI, vous devez donc réaliser des simulations pour vérifier que la réduction d'impôt sera absorbée par l'impôt dont vous êtes redevable. Par exemple, un couple redevable d'un impôt sur le revenu de 5.000 euros n'a pas intérêt à atteindre le plafond de déduction de 6000 euros et à souscrire pour plus de 20.000 euros dans des parts de FIP ou de FCPI, car au-delà l'avantage fiscal (6.000 - 5.000) de 1.000 euros serait perdu.

Avant de souscrire, vous devrez également estimer le montant de votre impôt afin d'acquérir le bon nombre de parts de FIP et de FCPI.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.


Dossier : Défiscalisez en soutenant des entreprises non cotées grâce aux FIP et FCPI

  • FIP et FCPI : les recommandations de sicavonline
  • FIP et FCPI : des placements intéressants mais aux performances contrastées
  • FIP et FCPI : derrière l'avantage fiscal, des contraintes
  • FIP et FCPI : un avantage fiscal indiscutable
  • Investir dans des FIP et des FCPI


  • A lire autour du sujet "FIP et FCPI : un avantage fiscal indiscutable" :




    Lettre d'info gratuite

     
    Imprimer cet article

     
    Augmenter la taille du texte

     
    Réduire la taille du texte

     
    Envoyer cet article

     
    Fil RSS Sicavonline

     
    Partager sur Facebook

     
    Publier sur Twitter

     
    Suivre @sicavonline





    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    Articles les plus lus

    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    SICAV et FCP les plus vus
     
    Perf.
    5 ans

    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


    A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
    Jusqu'à
    remboursés
    A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
    A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
    Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit