1. Bourse & Sicav
  2. Compte titres, PEA & autres supports
  3. FIP et FCPI : derrière l'avantage fiscal, des contraintes

FIP et FCPI : derrière l'avantage fiscal, des contraintes

04/10/2010 - 14:13 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




FIP et FCPI : derrière l'avantage fiscal, des contraintes

La souscription d'un produit défiscalisant nécessite le plus souvent de respecter certaines contraintes, les FIP et les FCPI n'échappent pas à cette règle. Avant de souscrire à un FIP ou un FCPI, vous devez tenir compte de la durée d'immobilisation de vos fonds.

Blocage des sommes investies dans des FCPI ou des FIP pendant au moins 8 ans

Pour bénéficier des avantages fiscaux liés aux FIP et aux FCPI et ne pas mettre en péril les entreprises soutenues, vous devez conserver vos parts pendant au moins 5 ans. Mais si la loi prévoit une durée minimum d'immobilisation de 5 ans, les gérants préfèrent s'accorder plus de temps pour valoriser leurs investissements. Ainsi, même si l'avantage fiscal est acquis au bout de 5 ans, il n'existe pas de marché secondaire pour les FIP et les FCPI, vous ne pourrez donc pas céder vos parts avant le terme du placement imposé par le gestionnaire du fonds. De plus, les FCPI et les FIP peuvent, sous certaines conditions, proroger d'une ou deux années leur durée initiale. Si votre horizon de placement est inférieur à huit années voire dix années, la plupart des FIP et des FCPI ne sont pas adaptés à votre situation.

Les sommes investies seront donc immobilisées pendant huit à dix ans et lorsque le fonds permet une sortie anticipée des frais supplémentaires dissuasifs vous sont alors facturés. La loi vous permet cependant de récupérer vos fonds avant le terme des cinq ans en cas de décès, d'invalidité ou de licenciement sans perdre le bénéfice de l'avantage fiscal.

Respectez les obligations déclaratives

Si vous décidez d'acheter des parts de FIP et/ou de FCPI avant le 31 décembre 2010, n'oubliez pas l'an prochain lorsque vous vous pencherez sur votre déclaration de revenu d'y joindre une copie de l'engagement de conservation des parts établie à la souscription ainsi que l'état individuel qui doit vous être adressé chaque année par le gestionnaire du fonds.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.


Dossier : Défiscalisez en soutenant des entreprises non cotées grâce aux FIP et FCPI

  • FIP et FCPI : les recommandations de sicavonline
  • FIP et FCPI : des placements intéressants mais aux performances contrastées
  • FIP et FCPI : derrière l'avantage fiscal, des contraintes
  • FIP et FCPI : un avantage fiscal indiscutable
  • Investir dans des FIP et des FCPI


  • A lire autour du sujet "FIP et FCPI : derrière l'avantage fiscal, des contraintes" :




    Lettre d'info gratuite

     
    Imprimer cet article

     
    Augmenter la taille du texte

     
    Réduire la taille du texte

     
    Envoyer cet article

     
    Fil RSS Sicavonline

     
    Partager sur Facebook

     
    Publier sur Twitter

     
    Suivre @sicavonline





    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    Articles les plus lus

    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    SICAV et FCP les plus vus
     
    Perf.
    5 ans
    +12.5%

    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


    A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
    Jusqu'à
    remboursés
    A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
    A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
    Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit