1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Immobilier : hausse des prix concentrée sur Paris et Lyon

Immobilier : hausse des prix concentrée sur Paris et Lyon

06/10/2010 - 11:20 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : hausse des prix concentrée sur Paris et Lyon

La FNAIM confirme l'augmentation des prix des logements en France, + 0,8 % sur un an. Cette légère hausse des prix met fin à deux années de baisse consécutives mais cache de grandes disparités entre Paris et la Province.

Selon les derniers chiffres publiés par la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), les prix des logements anciens en France n'enregistrent désormais plus aucun signe de baisse et progressent même en moyenne de 0,8 % sur un an. Selon le Président de la FNAIM, « la baisse des prix, encore perceptible sur un quart du territoire, cède la place à une stabilité des prix et à de nouvelles hausses dans les zones tendues, comme Paris ».

Pas de forte augmentation des prix sauf à Paris et à Lyon

Cette légère augmentation des prix cache toutefois de fortes disparités. Alors que les prix des logements flambent à Paris et à Lyon, la FNAIM ne relève pas de forte augmentation sur le reste du territoire. Ainsi à Paris, la Fédération estime que les prix des logements ont augmenté de 9,7 % entre le troisième trimestre 2009 et le troisième trimestre 2010 tandis que Lyon enregistre une hausse de 7,4 %. Ailleurs, la baisse des prix observée depuis deux ans cède la place à une faible augmentation 0,6 % entre les troisièmes trimestres 2009 et 2010.

Reprise à la hausse du nombre de transactions

Alors que le nombre de transactions a déjà progressé de 18 % sur un an, La FNAIM s'attend à ce que le nombre de ventes sur 2010 dépasse la barre des 700.000, contre 600.000 l'an dernier. Avant la crise, le nombre de ventes enregistrées sur un an dépassait les 800.000.
Optimiste, la FNAIM prévoit « une reprise de l'activité qui devrait freiner tout mouvement de hausse de prix généralisée ». La faiblesse des taux d'emprunt, le retour sur le marché des secundo-accédants et les aides à l'accession devraient permettre de relancer le marché de l'ancien en Province dans les prochains mois, l'offre étant déjà supérieure ou égale à la demande sur les deux tiers du territoire.

La FNAIM prévoit une hausse de 2 à 3 % sur l'ensemble de l'année 2010

Pour l'ensemble de l'année 2010, la FNAIM estime que la hausse des prix des logements anciens sera comprise entre 2 % et 3 % pour la France entière, ce qui mettrait fin à deux années de baisse consécutives ( - 4,9 % en 2009 et - 3,1 % en 2008).

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.5%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.