1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. USA : Vers une nouvelle chute durable des prix immobiliers ?

USA : Vers une nouvelle chute durable des prix immobiliers ?

07/10/2010 - 11:35 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Interrogé par la chaîne Bloomberg Television, l'économiste Martin Feldstein a déclaré que la fin des mesures gouvernementales de soutien au marché immobilier pourrait entraîner une chute continue des prix des logements outre-Atlantique. Il réclame l'intervention de l'Etat fédéral U.S. pour éviter ce scénario catastrophe qui replongerait sans aucun doute l'Amérique dans le marasme.

Ce n'est plus un secret pour personne, le marché immobilier américain va mal. Depuis la fin des mesures gouvernementales d'aide à l'acquisition de logements au printemps dernier, les ventes stagnent à un niveau exceptionnellement bas, ce qui provoque une baisse des prix des maisons. L'indice Case-Shiller des prix des logements a encore perdu 0,1 % en juillet. Interrogé par Bloomberg TV, Martin Feldstein, économiste à Harvard et ancien Président du Conseil économique de la Maison Blanche sous l'administration Reagan, ne voit pas la situation avec des lunettes roses.

Vers un possible et nouveau recul des prix immobiliers

Martin Feldstein a d'abord rappelé que le marché immobilier américain, déclencheur de la crise financière et économique actuelle, a été soutenu de la fin de l'année 2009 au début de cette année par les aides gouvernementales. Un crédit d'impôt de 8000 dollars destiné aux primo-accédants a permis à de nombreux ménages de passer à l'achat et freiné ainsi la chute des prix. D'après le professeur de Harvard, l'abandon de ces aides, arrivées à échéance au printemps dernier, ne peut qu'entraîner une baisse durable des prix des logements.

Selon Feldstein, cette situation catastrophique pourrait réactiver le cercle vicieux qui veut que le recul des prix des maisons entame la solvabilité des ménages et provoque une multiplication des saisies. L'offre supplémentaire de logements qui en découlerait aggraverait davantage la baisse des prix, d'autant plus que la demande reste atone

Pour un nouveau plan de soutien à l'immobilier

Martin Feldstein considère que seul un nouveau plan immobilier lancé par l'administration Obama empêchera le marasme de l'immobilier américain. Concrètement, l'économiste préconise une baisse du principal des crédits hypothécaires afin de permettre le refinancement des emprunts dont le montant dépasse le prix de vente du bien immobilier.

Feldstein milite aussi pour que l'Etat fédéral U.S. poursuive les réductions d'impôt initiées sous le mandat de George W. Bush. L'objet est naturellement de maintenir à flot et de stimuler une demande toujours vacillante.

Ce n'est plus un secret pour personne, le marché immobilier américain va mal. Depuis la fin des mesures gouvernementales d'aide à l'acquisition de logements au printemps dernier, les ventes stagnent à un niveau exceptionnellement bas, ce qui provoque une baisse des prix des maisons. L'indice Case-Shiller des prix des logements a encore perdu 0,1 % en juillet. Interrogé par Bloomberg TV, Martin Feldstein, économiste à Harvard et ancien Président du Conseil économique de la Maison Blanche sous l'administration Reagan, ne voit pas la situation avec des lunettes roses.

Vers un possible et nouveau des prix immobiliers

Martin Feldstein a d'abord rappelé que le marché immobilier américain, déclencheur de la crise financière et économique actuelle, a été soutenu de la fin de l'année 2009 au début de cette année par les aides gouvernementales. Un crédit d'impôt de 8000 dollars destiné aux primo-accédants a permis à de nombreux ménages de passer à l'achat et freiné ainsi la chute des prix. D'après le professeur de Harvard, l'abandon de ces aides, arrivées à échéance au printemps dernier, ne peut qu'entraîner une baisse durable des prix des logements.
Selon Feldstein, cette situation catastrophique pourrait réactiver le cercle vicieux qui veut que le recul des prix des maisons entame la solvabilité des ménages et provoque une multiplication des saisies. L'offre supplémentaire de logements qui en découlerait aggraverait davantage la baisse des prix, d'autant plus que la demande reste atone

Pour un nouveau plan de soutien à l'immobilier

Martin Feldstein considère que seul un nouveau plan immobilier lancé par l'administration Obama empêchera le marasme de l'immobilier américain. Concrètement, l'économiste préconise une baisse du principal des crédits hypothécaires afin de permettre le refinancement des emprunts dont le montant dépasse le prix de vente du bien immobilier.
Feldstein milite aussi pour que l'Etat fédéral U.S. poursuive les réductions d'impôt initiées sous le mandat de George W. Bush. L'objet est naturellement de maintenir à flot et de stimuler une demande toujours vacillante.

Ce n'est plus un secret pour personne, le marché immobilier américain va mal. Depuis la fin des mesures gouvernementales d'aide à l'acquisition de logements au printemps dernier, les ventes stagnent à un niveau exceptionnellement bas, ce qui provoque une baisse des prix des maisons. L'indice Case-Shiller des prix des logements a encore perdu 0,1 % en juillet. Interrogé par Bloomberg TV, Martin Feldstein, économiste à Harvard et ancien Président du Conseil économique de la Maison Blanche sous l'administration Reagan, ne voit pas la situation avec des lunettes roses.

Vers un possible et nouveau des prix immobiliers

Martin Feldstein a d'abord rappelé que le marché immobilier américain, déclencheur de la crise financière et économique actuelle, a été soutenu de la fin de l'année 2009 au début de cette année par les aides gouvernementales. Un crédit d'impôt de 8000 dollars destiné aux primo-accédants a permis à de nombreux ménages de passer à l'achat et freiné ainsi la chute des prix. D'après le professeur de Harvard, l'abandon de ces aides, arrivées à échéance au printemps dernier, ne peut qu'entraîner une baisse durable des prix des logements.
Selon Feldstein, cette situation catastrophique pourrait réactiver le cercle vicieux qui veut que le recul des prix des maisons entame la solvabilité des ménages et provoque une multiplication des saisies. L'offre supplémentaire de logements qui en découlerait aggraverait davantage la baisse des prix, d'autant plus que la demande reste atone

Pour un nouveau plan de soutien à l'immobilier

Martin Feldstein considère que seul un nouveau plan immobilier lancé par l'administration Obama empêchera le marasme de l'immobilier américain. Concrètement, l'économiste préconise une baisse du principal des crédits hypothécaires afin de permettre le refinancement des emprunts dont le montant dépasse le prix de vente du bien immobilier.
Feldstein milite aussi pour que l'Etat fédéral U.S. poursuive les réductions d'impôt initiées sous le mandat de George W. Bush. L'objet est naturellement de maintenir à flot et de stimuler une demande toujours vacillante.

Ce n'est plus un secret pour personne, le marché immobilier américain va mal. Depuis la fin des mesures gouvernementales d'aide à l'acquisition de logements au printemps dernier, les ventes stagnent à un niveau exceptionnellement bas, ce qui provoque une baisse des prix des maisons. L'indice Case-Shiller des prix des logements a encore perdu 0,1 % en juillet. Interrogé par Bloomberg TV, Martin Feldstein, économiste à Harvard et ancien Président du Conseil économique de la Maison Blanche sous l'administration Reagan, ne voit pas la situation avec des lunettes roses.

Vers un possible et nouveau des prix immobiliers

Martin Feldstein a d'abord rappelé que le marché immobilier américain, déclencheur de la crise financière et économique actuelle, a été soutenu de la fin de l'année 2009 au début de cette année par les aides gouvernementales. Un crédit d'impôt de 8000 dollars destiné aux primo-accédants a permis à de nombreux ménages de passer à l'achat et freiné ainsi la chute des prix. D'après le professeur de Harvard, l'abandon de ces aides, arrivées à échéance au printemps dernier, ne peut qu'entraîner une baisse durable des prix des logements.
Selon Feldstein, cette situation catastrophique pourrait réactiver le cercle vicieux qui veut que le recul des prix des maisons entame la solvabilité des ménages et provoque une multiplication des saisies. L'offre supplémentaire de logements qui en découlerait aggraverait davantage la baisse des prix, d'autant plus que la demande reste atone

Pour un nouveau plan de soutien à l'immobilier

Martin Feldstein considère que seul un nouveau plan immobilier lancé par l'administration Obama empêchera le marasme de l'immobilier américain. Concrètement, l'économiste préconise une baisse du principal des crédits hypothécaires afin de permettre le refinancement des emprunts dont le montant dépasse le prix de vente du bien immobilier.
Feldstein milite aussi pour que l'Etat fédéral U.S. poursuive les réductions d'impôt initiées sous le mandat de George W. Bush. L'objet est naturellement de maintenir à flot et de stimuler une demande toujours vacillante.

© Sicavonline

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "USA : Vers une nouvelle chute durable des prix immobiliers ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.2%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.