1. Bourse & Sicav
  2. Compte titres, PEA & autres supports
  3. Réforme des retraites : nouvelles concessions du Président de la République

Réforme des retraites : nouvelles concessions du Président de la République

07/10/2010 - 17:08 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Réforme des retraites : nouvelles concessions du Président de la République

Moins d'une semaine avant la nouvelle journée de mobilisation prévue contre la réforme des retraites, le Président de la République Nicolas Sarkozy annonce des compromis en faveur des mères de familles et des parents d'enfants handicapés.

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a demandé au ministre du Travail, Eric WOERTH, de déposer deux amendements au projet de loi de réforme des retraites pour tenir compte de la situation des parents qui ont arrêté de travailler pour s'occuper de leurs enfants. Le ministre a donc présenté ces modifications aux sénateurs qui examinent actuellement ce texte de loi.

Le gouvernement fait un geste en faveur des parents

Ces amendements doivent permettre à certaines mères de familles et aux parents d'enfants handicapés de bénéficier d'une retraite sans décote à l'âge de 65 ans au lieu de 67 ans.
Le premier amendement concerne les parents de trois enfants nés entre 1951 et 1955 sous réserve qu'ils aient interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation de leurs enfants. De même, les parents d'enfants handicapés conserveront le bénéfice de l'annulation de la décote à 65 ans, quelle que soit leur durée d'assurance et de manière pérenne.

Et instaure de nouvelles taxes sur le capital et l'immobilier

Ces mesures, qui représentent un coût sur l'ensemble de la période de 3,4 milliards d'euros, seront financées par une majoration du prélèvement social sur le capital à hauteur de 0,2 point et l'alignement du taux du prélèvement sur les plus-values de cessions immobilières hors résidence principale (passage de 16 % à 19%) sur le taux applicable aux plus-values de cessions mobilières. Ces recettes seront « hors bouclier fiscal », comme les autres mesures destinées au financement de la réforme des retraites.

Des mesures nécessaires mais pas suffisantes selon les syndicats et l'opposition

L'annonce de ces mesures a déclenché de vives réactions de la part de l'opposition et des syndicats. Selon la sénatrice Christiane Demontès « ce ne sont pas des avancées mais le maintien de dispositions qui existent déjà ». Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, indique que ces amendements « ne sont pas de nature à modifier la critique de la réforme des retraites toujours très mauvaise. Pour le responsable de la CFDT, Jean-Louis Malys, ces amendements constituent « un pas en avant » mais dans son ensemble le projet de loi reste « très insatisfaisant ». Du côté du PS, Laurent Fabius estime que les amendements sont « insuffisants » pour stopper les contestations contre la réforme des retraites et Martine Aubry demande aux Français de continuer la mobilisation contre ce projet de loi.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Réforme des retraites : nouvelles concessions du Président de la République " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.1%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit