1. Immobilier de placement
  2. Investir et défiscaliser
  3. Alléger la fiscalité pour soutenir la mobilité professionnelle des propriétaires

Alléger la fiscalité pour soutenir la mobilité professionnelle des propriétaires

08/10/2010 - 17:20 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Alléger la fiscalité pour soutenir la mobilité professionnelle des propriétaires

Le Centre d'analyse stratégique (CAS), organisme de recherche et de prospective rattaché au Premier ministre, propose de modifier la fiscalité immobilière pour encourager la mobilité professionnelle des propriétaires.

Une étude du Centre d'analyse stratégique (CAS), organisme de recherche et de prospective rattaché au Premier ministre, propose de modifier la fiscalité du logement pour sensiblement améliorer la mobilité professionnelle des Français.

Lien fort entre mobilité géographique et performance du marché du travail

En effet, selon une analyse du CAS un lien fort existe entre statut d'occupation du logement, mobilité géographique et performance du marché du travail. Depuis une dizaine d'années, une corrélation surprenante a été mise en évidence entre le taux de chômage et le taux de propriétaires occupants. Les pays ayant les plus forts taux de propriétaires occupants sont aussi ceux qui connaissent les taux de chômage les plus élevés.
Deux mécanismes expliqueraient ce phénomène, d'une part les chômeurs propriétaires seraient moins enclins à accepter un emploi loin de chez eux qui les obligerait à vendre leur logement et d'autre part lorsque le taux de propriétaires est élevé, le marché locatif est plus tendu, il est donc plus difficile pour les locataires de trouver un logement.

Lever les freins à la mobilité résidentielle des travailleurs

Le Centre relève dans son analyse plusieurs freins à la mobilité résidentielle. D'une part, l'ampleur des droits de mutation (4,8 % sur le prix de vente d'un logement) participe à la réduction de la mobilité des propriétaires. D'autre part, le traitement fiscal des revenus fonciers est très défavorable aux locataires-bailleurs (les ménages locataires de leur résidence principale et propriétaires d'un bien immobilier mis en location), ce qui renforce les tensions sur le marché locatif. Le rétablissement d'une certaine neutralité fiscale entre les statuts d'occupation locataire et propriétaire pourrait conduire à une meilleure allocation des logements dont les premiers bénéficiaires seraient les jeunes et les plus défavorisés.

Faciliter la mise en location des résidences principales et réduire les droits de mutation

Pour améliorer la mobilité des travailleurs, le CAS propose de transférer progressivement les droits de mutations sur la taxe foncière et d'autoriser les foyers, qui sont à la fois locataires de leur résidence principale et propriétaires d'un bien mis en location, à déduire les loyers payés des loyers perçus suite à la mise en location de leur ancienne résidence principale.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.7%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.