1. Bourse & Sicav
  2. Focus entreprises
  3. April Group, un recentrage appréciable

April Group, un recentrage appréciable

15/10/2010 - 14:01 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




April Group, un recentrage appréciable

Sébastien Korchia : April Group, un recentrage apppréciable

Sébastien Korchia (Meeschaert AM) de MAM Entreprises Familiales, est favorable à April Group. Après être revenu de ses tentatives de diversification malheureuses dans l'épargne et la gestion d'actifs, l'assureur pourrait, au dire du gérant de MAM Entreprises Familiales, sortir enfin du purgatoire boursier dans lequel il se trouve depuis trois ans.

« April Group est une société d'assurance. Elle fabrique, vend et gère des produits d'assurance santé et prévoyance mais aussi d'assurance dommages auprès de distributeurs indépendants tels que des agents généraux, des courtiers et des assureurs-conseils. En 2009, April Group a réalisé un chiffre d'affaires de 813 millions d'euros.»

Une diversification ratée

« L'exercice en cours est un exercice de transition après deux années décevantes. La marge opérationnelle était ainsi tombée de 17,3 % en 2007 à 13 % en 2008 et 2009. Cette détérioration de la rentabilité tient à une diversification dans le segment de l'épargne et de la gestion d'actifs, dont le timing fut plutôt malheureux puisqu'elle a été effectuée juste avant la crise sur des niveaux de valorisation élevés. Naturellement, au regard de la baisse des marchés actions et du recul de l'intérêt du public pour les produits risqués, cette diversification s'est avérée non pertinente et coûteuse.»

Un recentrage judicieux...

« April Group a donc tiré les leçons des erreurs commises ces deux dernières années. La société de M. Bruno ROusset fait le nécessaire pour se remettre sur les rails d'une profitabilité et d'une croissance plus conformes à ce qu'elle avait l'habitude de faire.»

« L'assureur se recentre sur son cœur de métier, à savoir l'assurance-dommage et la prévoyance, notamment la prévoyance santé. Il a finalisé en septembre les cessions à Crédit Agricole Assurance d'Axeria Vie et April Patrimoine, dont les pertes cumulées, faute de taille critique, s'élevaient à 5 millions d'euros en 2008 et devraient encore avoisiner un million d'euros en 2010.»

...qui paie déjà

« La stratégie de recentrage porte déjà ses fruits. Les résultats du 1er semestre 2010 en témoignent. La baisse de 12,9 % du chiffre d'affaires qui reflète les cessions d'actifs s'est accompagnée d'une remontée à 16,1 % de la marge opérationnelle. April Group revient aux standards qui étaient les siens avant sa tentative de diversification.»

« La société bénéficie en outre des efforts qu'elle a accomplis pendant la crise. Elle a réduit ses charges, accru ses revenus financiers.»

« Alors que les perspectives se sont améliorées, nous avons par conséquent toutes les raisons de penser qu'April Group dispose encore d'un fort potentiel de rebond de ses marges et devrait renouer avec des progressions d'activité plus conformes à son statut un peu écorné de valeur de croissance.»

« April Group doit profiter de la dynamique du marché de l'assurance. L'augmentation du coût des mutuelles pourrait être un petit handicap mais le besoin de couverture et de complément de couverture est tellement important au regard du surenchérissement du coût de la santé que la sensibilité au prix de l'activité d'assurance santé est plutôt faible.»

un désamour boursier à mettre à profit

« April Group signe depuis trois ans un parcours boursier décevant du fait de la crise, de sa diversification ratée et de sa qualité de valeur moyenne qui rebute encore certains investisseurs échaudés par les risques induits par la liquidité plus faible de cette catégorie d'actions. Le titre recule encore d'une dizaine de pourcent depuis le début de l'année. Pour autant, il semble se stabiliser depuis plusieurs semaines dans les niveaux de 20 à 22 euros, et on perçoit chez les analystes financiers un regain d'intérêt pour le titre.»

Recommandation

« April Groupe se paie moins de douze fois son résultat net 2010, ce qui n'est pas cher au regard du retour aux niveaux de rentabilité ante-crise. Cette valorisation très raisonnable offre une bonne opportunité achat entre 20 et 22 euros, pour un premier objectif à 26 euros.»

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "April Group, un recentrage appréciable" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.7%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit