1. Toutes nos vidéos

Dreamnex, du marketing de charme

22/10/2010 - 16:18 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Dreamnex, du marketing de charme

Dreamnex, du marketing de charme

Avec son look de jeune quadra urbain décontracté et sa voix posée, Patrice Macar, le patron de Dreamnex, le leader européen du charme sur Internet, ne correspond en rien à la représentation baroque que l'on peut se faire d'un entrepreneur de l'industrie du sexe mais bien plutôt à celle du pro en marketing qu'il fut et qu'il reste. Reste que si, au dire de sonPDG, Dreamnex « est une entreprise comme les autres », tout le monde ne se lance pas sur le marché du charme. Comment l'ex-cadre de Sony France a-t-il franchi le pas ? Patrice Macar nous le raconte.

France Bleu 107.1
France Bleu 107.1

Dans « Portrait d'entreprises », Vincent Bezault, rédacteur en chef de Sicavonline interviewe chaque semaine sur France Bleue 107.1 un chef d'entreprise sur son parcours, sa vision de l'entrepreneuriat, et son projet d'entreprise. Retrouvez les podcasts et les versions écrites des interviews.

Ecouter l'interview (2:43)



Télécharger le fichier mp3

Cliquez ici


Patrice Macar, travailler sur le marché du charme était-ce chez vous une vocation comme pour Hugh Hefner, le mythique patron de Playboy ou y êtes-vous venu fortuitement ?


Je n'avais aucune vocation particulière à travailler sur le marché du charme. En revanche, j'avais une vraie volonté entrepreneuriale, qui s'est du reste manifestée avant la création de Dreamnex. En 1997, après avoir quitté Sony France dont j'étais l'un des cadres, j'avais en effet créé une première société, une agence de marketing opérationnel. Et puis, est arrivée la révolution internet et je me suis dit que je voulais absolument en faire partie. Je me suis demandé comment m'y prendre. En regardant autour de moi, je me suis vite aperçu que quasiment aucune société du secteur Internet ne gagnaient à l'époque de l'argent et personne ne savait vraiment comment faire pour en gagner sur ce créneau. Dans le même temps, il existait, un autre marché plus mature, qui à l'époque était déjà un des plus gros business aux Etats-Unis : le business du charme.

L'autre constat était qu'en Europe, n'opéraient sur ce marché que des petits sites, pas professionnels, ni très jolis jolis, et qu'il y avait sans doute de la place pour une marque, une grande marque, grand public, professionnelle, pour adresser (sic) toutes les problématiques de services et de shopping sexy. Voilà d'où est venue l'idée du site Sexyavenue.com qui a vu le jour en février 2000 : nous avons en l'occurrence innové en proposant des conseils sur la sexualité, mais aussi une boutique et un service de contenu pour adultes avec un positionnement plus soft, haut de gamme et qualitatif.

Cependant, les débuts avec Dreamnex se sont avérés plutôt difficiles.


C'est vrai que les choses ont au début été un peu difficiles. Les mentalités étaient différentes, les sujets que nous traitions étaient assez tabous. Nous avons eu du mal à trouver une banque, certains fournisseurs, et même des hébergeurs. Lorsque nous expliquions que nous étions sur des activités de charme, certaines portes se fermaient. Les mentalités de nos interlocuteurs ont bien changé depuis. Cela tient au fait que la marque est bien connue et que nous avons su traiter ce business d'une façon grand public, assez soft et respectable.

Et quel est le type de client que l'on trouve chez vous ?

Le panel est assez large. Ce ne sont évidemment que des adultes. 75 % des clients de notre activité de vente de produits, sex toys/lingerie déclarent être en couple, et on compte parmi eux avec une bonne proportion de femmes.

Sur les activités de rencontre, la clientèle féminine n'est pas négligeable même si l'on note une prédominance de ces messieurs. Sur les activités de divertissement type VOD et webcam, la clientèle est plus masculine.

On retrouve à peu près toutes les tranches d'âge au-delà de dix-huit ans. Nous avons récemment mené une enquête intéressante auprès des clients de la boutique Sexyavenue pour demander quelles étaient leurs utilisations des sex toys. Nous nous sommes rendus compte à cette occasion que parmi nos clients ceux qui en possédaient le plus étaient les seniors.

Est-il vrai que vous comptez étendre les activités de Dreamnex aux jeux d'argent ?


Effectivement nous nous intéressons à ce secteur de forte croissance et très développé dans le monde. Nous pensons que nous avons une audience en bonne adéquation avec celle des jeux en ligne. Nos clients sont des adultes qui veulent se divertir et dépenser un peu d'argent sur internet. Nous nous voulons donc exploiter l'audience que nous avons pour profiter du boom exceptionnel des jeux d'argent.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Dreamnex, du marketing de charme" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.2%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit