1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Immobilier entre particuliers : prix et transactions en hausse

Immobilier entre particuliers : prix et transactions en hausse

09/11/2010 - 14:57 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier entre particuliers : prix et transactions en hausse

Selon le dernier baromètre mensuel du site de ventes entre particuliers, entreparticuliers.com, le marché de l'immobilier a repris des couleurs. Dans un environnement de hausse des prix et de baisse des délais de ventes, le volume des transactions affiche une progression de 17,5 % par rapport à l'an dernier et de presque 40 % depuis le début de l'année. Le président du site de mise en relation des vendeurs et des acheteurs, Stéphane Romanyszyn, invite pourtant les candidats à la propriété à ne pas différer leur achat.

Comme l'ensemble des baromètres et indices publiés ces dernières semaines, l'indice global des prix d'entreparticuliers.com marque une hausse, que le site internet de mise en relation chiffre à + 0,6 % sur un mois et à + 0,9 % sur trois mois.

L'augmentation des prix des logements dépasse 6 %

En un an, le prix des logements s'est apprécié de 6,1 % sur l'ensemble de l'hexagone. Des prix que l'éditeur juge « globalement attractifs ». « Même s'ils ont augmenté d'après notre baromètre de 6% en un an, ils restent 5 % inférieurs au pic atteint en juin 2007. Ils sont de plus protégés à court et moyen terme d'une baisse significative par la pénurie de logements qui n'est pas prête de se résorber. »
Dans le détail, entreparticuliers.com observe peu de différence entre les biens, puisque cette croissance est de 6 % pour les appartements et de 6,1 % pour les maisons.

Une progression nationale qui dissimule d'importantes disparités

Pourtant cette augmentation du prix des logements cache de fortes disparités régionales.

A l'échelon régional, pour les appartements, la tendance des prix est particulièrement haussière en Ile de France (+3,5% sur 3 mois, +10% sur un an), légèrement haussière dans le Sud-Ouest (+1,2% sur 3 mois, +5,3% sur un an). Elle est relativement stable dans l'Est (+0,3% sur 3 mois, +3,3% sur un an), en Rhône-Alpes (inchangé sur 3 mois, +3% sur un an), sur l'Arc Méditerranéen (+0,2% sur 3 mois, +3,7% sur un an) et dans le Grand Centre (-0,4% sur 3 mois, -0,5% sur un an). Elle est en revanche baissière dans le Nord (-2,9% sur 3 mois, -0,4% sur un an) et dans l'Ouest (-2,3% sur 3 mois, +3,1% sur un an).

Pour les maisons, l'éditeur a relevé une hausse des prix en Rhône-Alpes (+3,1 % sur 3 mois, +12 % sur un an) et sur l'Arc Méditerranéen (+3,3 % sur 3 mois, +9,9 % sur un an). Ils sont relativement stables dans le Sud-Ouest (+0,6% sur 3 mois, +4,7 % sur un an) ainsi que dans le Grand Centre (+0,7 % sur 3 mois, +4,3 % sur un an) mais ont reculé en Ile de France (-2 % sur 3 mois, +4,9 % sur un an), dans le Nord (-2 % sur 3 mois, +5,3 % sur un an) et dans l'Est (-1,6 % sur 3 mois, +2,8 % sur un an).

Le volume des transactions a bondi en octobre

En octobre, ce renchérissement des prix immobiliers s'est accompagné d'un volume de transactions toujours dynamique. Si l'on compare les mois d'octobre 2009 et 2010, le nombre de transactions réalisées a bondi de 17,5 %. Depuis le début de l'année, cette progression approche les 40 %.

Baisse des délais de transactions et du taux de négociation

Mais ce dynamisme profite avant tout aux vendeurs qui ont bénéficié d'un délai moyen de transactions redescendu à 9,7 semaines en octobre, soit 3 semaines de moins qu'en 2009. La part des biens vendus en moins d'un mois étant quant à elle, à son plus haut à 38 %, contre 26 % en octobre 2009. De même le taux moyen de négociation, qui mesure l'écart entre le prix de mise en vente et le prix réel, a perdu 2 points à 6,8 %. « Logiquement la proportion des transactions conclues sans effort de la part du cédant est à son plus haut depuis trois ans, à 40 % (vs 29 % en octobre 2009). »

« C'est maintenant qu'il faut acheter », selon le président d'entreparticuliers.com

A en croire Stéphane Romanyszyn, président d'entreparticulier.com, « c'est maintenant qu'il faut acheter ». Pourquoi ? Parce que « les conditions d'emprunt n'ont historiquement jamais été aussi favorables. Les taux d'intérêt sont aujourd'hui au plus bas, mais ils peuvent très bien se mettre à remonter progressivement à horizon 6 mois. Les prix contrairement aux idées reçues, restent actuellement globalement attractifs et que la pierre est plus que jamais la valeur refuge par excellence. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.