1. Bourse & Sicav
  2. Focus entreprises
  3. Bastide Le Confort Médical : priorité à la croissance organique et aux services médicalisés

Bastide Le Confort Médical : priorité à la croissance organique et aux services médicalisés

10/11/2010 - 15:54 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bastide Le Confort Médical : priorité à la croissance organique et aux services médicalisés

Bastide Le Confort Médical privilégie la croissance organique

Dans la deuxième partie de l'entretien accordé à Sicavonline, Vincent Bastide, le directeur général délégué de Bastide Le Confort Medical, détaille les facteurs ayant sous-tendu l'amélioration sensible de la rentabilité du spécialiste des prestations de soins à domicile ainsi que la stratégie qu'il entend mettre en place afin que le groupe que son père, Guy Bastide, et lui-même dirigent, recouvre tout ou partie de son ancien lustre boursier.

Vincent Bastide, la rentabilité de Bastide Le Confort Medical s'était sévèrement détériorée en 2008. Elle a déjà commencé à notablement se redresser en 2009/2010. A quoi imputez-vous cette amélioration ?

La rentabilité est portée par deux phénomènes. Il y a une augmentation de 0,4 point de la marge brute. Elle résulte essentiellement de plusieurs facteurs : tout d'abord, la prestation de services représente aujourd'hui un peu plus de 45 % du chiffre d'affaires du groupe. Or, cette activité est plus rémunératrice que l'activité de négoce. Par ailleurs ont contribué à l'amélioration de la rentabilité deux éléments totalement en synergie : la montée en puissance de la plateforme de centralisation de nos approvisionnements (ce qui nous a permis d'obtenir des remises sur centrales ayant contribué à améliorer la marge sur ventes) et l'amélioration de nos conditions d'achat. Enfin, Bastide Le Confort Médical a profité de la progression des ventes de produits en marque propre qui représentent aujourd'hui 23 % de l'activité et sur lesquels le groupe marge davantage.

Quelle est votre ambition pour Bastide Le Confort Médical dans les années qui viennent ?

Je souhaite que nous allions davantage vers les services médicalisés. A cet effet, nous renforcerons la force de vente durant l'exercice 2010/2011, avec la création de 18 postes commerciaux. Nous allons focaliser nos efforts sur la prise de parts de marché dans les métiers de l'assistance respiratoire, de la nutrition-perfusion. Nous allons visiter également des prescripteurs que nous n'avions pas l'habitude d'aller voir, notamment les médecins cardiologues, dans le dessein de renforcer notre présence et notre part de marché dans l'assistance respiratoire.

Nous allons nous concentrer également sur une restauration des ratios de gestion du groupe : il faut absolument que Bastide Le Confort Médical dépasse très rapidement les 7 points de marge opérationnelle. Nous allons également continuer à mieux maîtriser le besoin en fonds de roulement et le ratio d'endettement afin de ramener ce dernier autour de 30 à 40 %, comme cela était le cas autrefois. C'est en bonne voie puisque notre taux d'endettement est passé de 64 % à 47 % en 2009/2010.

Votre croissance future va-t-elle principalement reposer sur le renforcement de vos équipes commerciales ?

Le fait de renforcer les équipes commerciales doit nous permettre de maintenir une croissance dynamique. Pour vous donner un ordre d'idée, si j'exclus de l'exercice 2009/2010 le mois de juillet, qui offre une base de comparaison très défavorable avec juillet 2008 puisque la réglementation relative aux EHPAD était alors différente, sur onze mois nous réalisons une progression de notre activité de 9,2 %. Cela signifie que sur l'exercice qui vient d'être entamé au 1er juillet dernier, nous avons l'espoir de dépasser, hors ouvertures d'agence, les 7 % de croissance organique sur douze mois, et tendre vers une croissance totale de 10 % de croissance à la fin de l'exercice.

Pour atteindre les 10 % de croissance du chiffre d'affaires comptez-vous aussi ouvrir de nouvelles agences ?

L'ouverture de nouveaux sites n'est pas une priorité. En tout cas, quand on parle de sites intégrés. En revanche, nous comptons toujours ouvrir entre 5 et 10 nouveaux sites par an en franchise. En parallèle, étant donné que les ratios de gestion du groupe se sont améliorés, nous nous réservons la possibilité de mener des opérations de croissance externe dans nos métiers pour pouvoir éventuellement conforter notre savoir-faire dans les métiers que nous jugeons stratégiques et accélérer le développement du groupe.

L'acquisition de Medikea MP s'insère-t-elle dans cette stratégie et que vous apporte-t-elle ?

Cette opération de croissance externe nous a permis d'intégrer un nouveau métier, dans un domaine d'activité extrêmement complémentaire au nôtre. La stomie et l'auto-sondage touchent des malades suivis par prescripteurs que nous démarchons en nutrition/perfusion.

Les principaux fournisseurs de cette société sont également identiques aux nôtres, ce qui devrait nous permettre d'optimiser nos achats. Le marché potentiel en France de ce métier est de 180 millions d'euros, avec une croissance de 2 à 3% par an. Il est majoritairement détenu par les pharmacies d'officines pour des raisons historiques. Nous souhaitons devenir un opérateur national dans les trois prochaines années, en démarchant commercialement les prescripteurs spécialistes et en apportant un conseil médical aux patients appareillés. Pour cela nous comptons recruter des infirmières stomathérapeutes afin de concrétiser cette approche commerciale.

J'ajouterai que la société Médikea dégage une rentabilité opérationnelle supérieure à 10%, et son manager actuel a souhaité rester actionnaire à hauteur de 35% du capital, ce qui est un gage de confiance pour l'avenir de ce projet.

La rentabilité de Bastide Le Confort Médical s'est améliorée en 2009/2010 mais votre cours de bourse reste environ 60 % en deçà de vos niveaux de fin 2007. Quel regard portez-vous sur la bouderie des investisseurs à l'égard de votre titre ?

Bastide Le Confort Médical cotait plus de 24 euros fin 2007, le titre est bien plus bas aujourd'hui. Le contexte macroéconomique est différent mais il y a eu surtout un phénomène de surprise par rapport à la diminution de nos résultats et de notre rentabilité en 2008/2009, qui a entraîné des interrogations pour savoir combien de temps le groupe mettrait pour renouer avec un niveau de rentabilité et de croissance correspondant à celui qu'il avait atteint en 2007/2008, période où il enregistrait une croissance de plus de 10 % par an et une rentabilité légèrement supérieure à 10 % de marge opérationnelle.

Depuis deux exercices, il faut le reconnaître, Bastide Le Confort Médical a une croissance relativement faible, ce qui amène bon nombre d'investisseurs à une position de réserve à son sujet. Je pense que toute entreprise connaît des cycles. Nous avons connu un cycle assez vertueux puis des difficultés. A nous de nous remettre en cause et surtout de prendre les bonnes décisions pour prouver que le groupe sait s'adapter et que le métier garde son potentiel de marge et de développement.

Entretien réalisé par Vincent Bezault

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.


Dossier : Bastide Le Confort Médical, un groupe à redécouvrir

  • Vincent Bastide (Bastide Le Confort Médical), dans les traces du père...
  • Bastide Le Confort Médical : un rétablissement qui se confirme
  • Bastide Le Confort Médical : priorité à la croissance organique et aux services médicalisés
  • Vincent Bastide : « Le modèle économique de Bastide Le Confort Médical n'est pas menacé»


  • A lire autour du sujet "Bastide Le Confort Médical : priorité à la croissance organique et aux services médicalisés" :




    Lettre d'info gratuite

     
    Imprimer cet article

     
    Augmenter la taille du texte

     
    Réduire la taille du texte

     
    Envoyer cet article

     
    Fil RSS Sicavonline

     
    Partager sur Facebook

     
    Publier sur Twitter

     
    Suivre @sicavonline





    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    Articles les plus lus

    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    SICAV et FCP les plus vus
     
    Perf.
    5 ans
    +12.1%

    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

    Retrouvez sur Sicavonline

    A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
    Jusqu'à
    remboursés
    A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
    A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
    Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit