Le site sera indisponible ce samedi 23 Novembre en raison d'une opération de maintenance. Veuillez nous excuser pour la gène occasionnée
  1. Bourse & Sicav
  2. Focus entreprises
  3. Emailvision, une ambition mondiale

Emailvision, une ambition mondiale

18/11/2010 - 10:50 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Emailvision, une ambition mondiale

Nick Heys ambitionne le 1er rang mondial pour Emailvision

Spécialiste des campagnes d'E-mail marketing depuis 1999, Emailvision est aujourd'hui implanté dans une quinzaine de pays. Mais l'entreprise fondée et dirigée par Nick Heys et Guy Porré ne veut pas en rester là. Soutenu par un nouveau partenariat financier, l'éditeur de logiciels compte poursuivre sa forte croissance internationale afin de devenir un leader mondial dans l'email et le social marketing.

Nick Heys (Cf. EmailVision : la réussite française d'un entrepreneur anglais ), vous avez récemment fait le choix de vous séparer de vos partenaires financiers historiques, les capital-risqueurs Sofinnova Partners et Seventure Partners, pour vous tourner vers le fonds américain Francisco Partners. Pourquoi cette décision ?

Les capital-risqueurs ont joué leur rôle au début de l'aventure, en investissant dans Emailvision, qui était à l'époque une entreprise innovante avec un beau projet, mais qui avait encore tout à prouver. La cotation d'Emailvision à la Bourse de Paris devait leur permettre de sortir du capital mais nous avons été mal accueillis par le marché boursier français. Ces derniers temps, j'ai senti que l'apport de nos investisseurs et de la bourse n'étaient plus en adéquation avec les ambitions de l'entreprise.

Nous nous sommes donc tournés vers le fonds américain de capital-investissement Francisco Partners pour mettre en œuvre notre nouvelle phase de développement et faire d'Emailvision un véritable leader mondial du logiciel de marketing par E-mail. Nous souhaitons nous renforcer dans les quinze pays où nous sommes déjà implantés mais aussi prendre pied dans cinq nouveaux pays.

Vous considérez donc que le marché de l'E-mail marketing est encore amené à croître ?

Tout à fait, le potentiel de ce marché est formidable. Toutes les entreprises ont des clients et le meilleur moyen pour une entreprise de communiquer avec ses clients, c'est par E-mail. Toutes les sociétés du monde peuvent par conséquent être intéressées par les solutions d'Emailvision.

D'ailleurs, si dans les pays historiques que sont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, nous nous sommes focalisés dans un premier temps sur les professionnels de l'email marketing -comme les ecommerçants, nous avons ensuite étendu notre offre aux plus grandes entreprises. Cette démarche, nous comptons l'adopter sur l'ensemble de nos nouveaux marchés.

Quelles zones géographiques privilégiez-vous ?

Nous nous sommes développés cette année en Europe grâce à l'ouverture de filiales au Danemark, en Finlande et au Portugal.

Nous nous intéressons aussi aux pays émergents, qui ont un très fort potentiel à long terme. Nous avons récemment ouvert un bureau à Sao Paulo, au Brésil, où nous avons signé notre premier contrat il y a quelques semaines. Nous nous sommes également installés à Shanghaï et à Hong Kong en Chine.

Enfin, nous sommes depuis deux ans présents aux Etats-Unis avec un bureau à New York. Le marché nord américain est immense et nous avons l'ambition de couvrir l'ensemble du territoire avec le Canada.

Ne redoutez-vous pas la forte concurrence aux Etats-Unis ?

Non. Le marché est tellement porteur que tous les acteurs y trouvent leur compte. De surcroît, c'est un marché très fragmenté : le secteur de l'E-mail marketing aux Etats-Unis est composé de nombreuses PME. Les plus gros acteurs ne sont pas beaucoup plus gros que nous et nous avons une croissance plus forte. En tant que leader international, nous n'avons donc pas peur d'affronter les Américains sur leur propre terrain. D'ailleurs, nous gagnons chaque mois une dizaine de nouveaux clients aux Etats-Unis.

Vous avez été déçu par la Bourse de Paris, qui n'a pas du tout valorisé votre parcours de croissance. Excluez-vous cependant toute introduction sur une autre place, telle que le Nasdaq, par exemple ?

Je ne fais pas une croix définitive sur la bourse. Le choix de l'introduction en Europe et en particulier en France n'était pas judicieux, car les investisseurs ne connaissaient ni notre business model, ni notre marché. Aux Etats-Unis au contraire, il y a plusieurs acteurs cotées qui ont le même modèle économique que nous et qui sont suivis par des analystes financiers. Notre activité est très appréciée des investisseurs américains, qui la valorisent en moyenne à peu près trois fois mieux que ce qui se fait en France.

Je n'écarte pas l'idée d'une introduction en bourse aux Etats-Unis, mais pas avant trois ou quatre ans. Emailvision doit d'abord générer un plus gros chiffre d'affaires, de l'ordre de 200 millions d'euros, et bénéficier d'une bonne implantation outre-Atlantique.

Une société de croissance comme Emailvision doit sans doute constamment étoffer ses effectifs. Quel type de profil recrutez-vous ?

Nous avons tendance à ne pas embaucher de personnel de la concurrence. Nous préférons recruter des individus dynamiques que nous formons à notre métier et à nos méthodes, afin de créer une véritable culture d'entreprise. Dans cette logique, nous misons beaucoup sur les jeunes et nous donnons rapidement beaucoup de responsabilités à ceux qui en veulent. Pour l'instant, c'est un succès.

Votre société investit beaucoup dans la R&D. Quels seront, selon vous, les facteurs-clés de succès de demain dans le secteur du marketing par E-mail ?

Il y a actuellement deux évolutions très importantes dans le monde du marketing par E-mail. La première est le développement du socialmarketing, c'est-à-dire l'utilisation par les entreprises de réseaux sociaux comme Facebook pour fidéliser les clients existants, attirer de nouveaux clients et créer une communauté autour de leur marque. L'E-mail a un rôle très important à jouer dans ce domaine et nous avons développé notre logiciel, Campaign Commander, afin de permettre à nos clients de gérer leurs programmes de socialmarketing avec leurs programmes d'E-mail marketing.

Deuxièmement, on constate que de plus en plus d'entreprises ne se contentent pas de faire que de la communication client par email, mais utilisent divers canaux de communication complémentaires comme le mobile, le RSS, Twitter et Linkedin. Nous nous adaptons donc en proposant des logiciels de gestion de campagnes multicanal à nos clients.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.


Dossier : Emailvision, l'obsession de la croissance

  • Nick Heys (EmailVision) : la réussite française d'un entrepreneur anglais
  • Nick Heys (Emailvision), un business angel au service de ses pairs
  • Emailvision, une audace payante durant la crise
  • Emailvision, une ambition mondiale


  • A lire autour du sujet "Emailvision, une ambition mondiale" :




    Lettre d'info gratuite

     
    Imprimer cet article

     
    Augmenter la taille du texte

     
    Réduire la taille du texte

     
    Envoyer cet article

     
    Fil RSS Sicavonline

     
    Partager sur Facebook

     
    Publier sur Twitter

     
    Suivre @sicavonline





    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    Articles les plus lus

    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    SICAV et FCP les plus vus
     
    Perf.
    5 ans
    +11.6%

    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

    Retrouvez sur Sicavonline

    A court ou long terme, avec plus de 4 400 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
    Jusqu'à
    remboursés
    A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
    A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
    Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit