1. Bourse & Sicav
  2. Compte titres, PEA & autres supports
  3. La suppression de l'ISF partage l'opinion publique

La suppression de l'ISF partage l'opinion publique

23/11/2010 - 12:37 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




La suppression de l'ISF partage l'opinion publique

Les Français ne sont pas convaincus par la politique économique du gouvernement, 68 % la jugent « mauvaise » voire « très mauvaise ». Cette information tirée d'un sondage BVA pour le groupe d'expertise-comptable Absoluce, réalisé après l'intervention de Nicolas Sarkozy, révèle que les Français sont réticents face aux projets de réformes annoncées par le président de la République. 45 % des personnes interrogées s'opposent même à la disparition de l'ISF.

Les Français rejettent en masse la politique économique du gouvernement

La politique économique du gouvernement est loin de faire l'unanimité parmi les Français. Selon un sondage BVA pour le groupe d'expertise-comptable Absoluce, Les Echos et France info, plus des deux-tiers (68 %) des Français jugent « mauvaise » la politique économique menée par le gouvernement. Seulement 28 % des personnes interrogées en ont une bonne opinion.
Dans le détail, cette étude, réalisée auprès d'un panel de 1010 personnes, mesure la popularité des pistes de réformes évoquées dernièrement par Nicolas Sarkozy. Le bilan n'est pas très satisfaisant pour le président de la République.

45 % des Français sont opposés à la disparition de l'ISF compensée par une hausse généralisée des impôts

L'annonce présidentielle de la suppression conjointe du bouclier fiscal et de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) divise les Français. 45 % des sondés se disent opposés à la suppression de l'ISF et du bouclier fiscal, alors que 44 % y sont favorables. Plus précisément, cette courte majorité se dit défavorable à la disparition du bouclier fiscal et de l'ISF compensée par une augmentation de la fiscalité sur les revenus du patrimoine, comme les loyers et les plus-values immobilières ou boursières. Le mois dernier, un sondage donnait 64 % d'opinion favorable à la suppression de ces mêmes dispositifs compensée par un accroissement du taux d'imposition des hauts revenus. De là à en conclure que les Français ne rejettent pas en force l'idée de l'abolition de l'ISF, mais celle d'une augmentation généralisée de la fiscalité du patrimoine, il n'y a qu'un pas.

Une courte majorité de Français disposée à financer la prise en charge de la dépendance

L'autre grand chantier du gouvernement en 2011, concerne la prise en charge financière de la dépendance. Là encore, les Français sont partagés, ils ne sont que 51 % à se dire prêts à payer pour assurer le financement de la perte d'autonomie des personnes âgées. Il ne reste plus que 49 % des Français à convaincre !

© Sicavonline. Ces informations sont puisées aux meilleures sources, et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la société Sicavonline.



A lire autour du sujet "La suppression de l'ISF partage l'opinion publique" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+27.7%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 30 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.