1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Focus entreprises
  6. >
  7. Total et ENI : les deux convictions d'AlphaValue

Total et ENI : les deux convictions d'AlphaValue

14/02/2011 - 17:32 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Total et ENI : les deux convictions d'AlphaValue

Total et ENI sont aujourd'hui les pétroliers européens les plus intéressants aux yeux d'Alexandre Andlauer, analyste financier spécialisé en pétrole et gaz chez AlphaValue. Les deux groupes, qui offrent des rendements soutenus, devraient augmenter sensiblement leur production dans les prochaines années. Surtout, ils bénéficient d'une valorisation très attrayante, contrairement à Royal Dutch Shell, qui jouit d'une bonne croissance mais jugé trop cher par l'expert. Alexandre Andlauer voit donc un potentiel d'appréciation de 20 % d'ici la fin de l'année pour Total et de 30% pour ENI.

Deux histoires de croissance

Parmi les compagnies pétrolières européennes, deux attirent particulièrement l'attention d'Alexandre Andlauer, analyste financier spécialisé en pétrole et gaz chez AlphaValue : Total et ENI. L'expert apprécie notamment l'histoire de croissance de ces deux groupes. Si la production de Total devrait rester stable en 2011, le groupe anticipe une hausse de 3 % en 2012 et de 2 % en moyenne entre 2010 et 2015.

L'analyste d'AlphaValue note de surcroît que Total, qui a souvent été critiqué pour son manque d'agressivité dans l'exploration, a récemment mis l'accent sur cet enjeu. Le pétrolier prévoit de dépenser 2,1 milliards de dollars dans ce domaine cette année, soit 300 millions de dollars de plus qu'en 2010, en priorisant l'Afrique et le continent américain. En outre, le groupe français dispose d'une trésorerie lui permettant de financer d'éventuelles acquisitions.

L'italien ENI, pour sa part, devrait, selon l'expert d'AlphaValue, afficher une croissance de sa production de pétrole de 2,5 % par an entre 2010 et 2014, ce qui se traduira pour le pétrolier italien par une production supplémentaire de plus de 500.000 barils par jour d'ici 2013. Alexandre Andlauer met également l'accent sur le fait qu'ENI est exposé au Venezuela et à l'Irak. Or, d'après lui, ce dernier sera l'un des principaux contributeurs à la hausse de la production d'or noir ces prochaines années.

Restructuration et cessions d'actifs en vue

Total cherche à maximiser sa rentabilité en poursuivant la restructuration de l'activité de raffinage. L'expert d'AlphaValue affirme en outre que le groupe devrait se désengager complètement de Sanofi Aventis d'ici 2012.

Alexandre Andlauer considère par ailleurs qu'ENI devrait céder les 33% qu'il détient dans Galp dans le courant de l'année.

Rendements élevés et pas menacés

Les deux pétroliers européens présentent comme autre attrait des rendements élevés. Le spécialiste du pétrole chez AlphaValue table pour Total sur un rendement de 5,5 % en 2011 et de 5,9 % en 2012.

Chez ENI, le rendement pourrait s'élever à 6,3 % en 2011 et 7,2 % en 2012. Surtout, Alexandre Andlauer remarque que le pétrolier italien est l'un des seuls acteurs du secteur à pouvoir augmenter significativement son dividende, car il l'avait réduit de 1,3 euro à 1 euro en 2009. L'analyste table donc sur une hausse de 10 % du dividende d'ici 2012 ou 2013.

Deux sociétés parmi les moins bien valorisées du secteur

L'expert d'AlphaValue voit la faible valorisation de ces deux compagnies pétrolières comme un autre atout considérable. Total se paie aujourd'hui 8,39 fois ses résultats estimés pour 2011 et 7,66 fois ceux de 2012.

ENI est actuellement le pétrolier le moins cher en Europe, avec un PER (price earning ratio, rapport cours/bénéfices) de 7,11 en 2011 et de 6,41 en 2012.

Total et ENI de préférence à Royal Dutch Shell

On pourrait toutefois se demander pourquoi Total et ENI plutôt que Royal Dutch Shell, autre référence du secteur en Europe. Ce dernier présente également un beau parcours de croissance et a d'ailleurs surclassé ses concurrents dans ce domaine au cours des dernières années. De surcroît, le groupe bénéficie de ses efforts importants de réduction des coûts.

L'explication réside essentiellement dans les valorisations. Alexandre Andlauer soutient que les points forts de Royal Dutch Shell sont déjà intégrés dans son cours. Il privilégie donc Total et ENI, qui sont eux aussi en mesure d'accroître leur production mais sont moins bien valorisés que la moyenne des sociétés du secteur.

L'analyste d'AlphaValue estime que Total, dont le titre a déjà gagné 9% entre le 1er janvier et le 11 février, pourrait s'apprécier de 20 % d'ici la fin de l'année (pour mémoire, l'action du pétrolier français s'est dépréciée de 12 % en 2010), contre 15 % seulement pour Royal Dutch Shell. Alexandre Andlauer considère en outre qu'ENI, dont le cours a crû de 11 % entre le 1er janvier et le 11 février, est susceptible de s'adjuger 30 % encore cette année.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.


Dossier : AlphaValue croit au secteur pétrolier européen

  • Pétrolières européennes : un bon pari pour 2011, selon AlphaValue
  • Le marché du gaz déstabilisé par l'essor du gaz de schiste
  • Petroplus : un potentiel de rattrapage important
  • Le raffinage européen se redresse lentement
  • Des services pétroliers européens performants, mais chers
  • Total et ENI : les deux convictions d'AlphaValue


  • A lire autour du sujet "Total et ENI : les deux convictions d'AlphaValue " :




    Lettre d'info gratuite

     
    Imprimer cet article

     
    Augmenter la taille du texte

     
    Réduire la taille du texte

     
    Envoyer cet article

     
    Fil RSS Sicavonline

     
    Partager sur Facebook

     
    Publier sur Twitter

     
    Suivre @sicavonline





    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    Articles les plus lus

    Abonnez-vous à notre newsletter
    Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
    En savoir +

    SICAV et FCP les plus vus
    Retrouvez sur Sicavonline

    KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
    Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

    Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
    A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
    Jusqu'à
    remboursés
    A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

    INVESTIR AVEC SICAVONLINE

    SOUSCRIPTION EN LIGNE

    Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

    UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
     ET PASSIONNÉE

    Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

    DES PROFESSIONNELS
    A VOTRE ECOUTE

    Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
    (appel gratuit)