1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Compte titres, PEA & autres supports
  6. >
  7. Réduction d'ISF : comment préserver le financement des PME ?

Réduction d'ISF : comment préserver le financement des PME ?

23/03/2011 - 10:36 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Réduction d'ISF : comment préserver le financement des PME ?

Pour combler l'éventuel recul des investissements dans les PME non cotées engendré par la disparition du dispositif ISF-PME, le président de l'AFG, Paul-Henri de La Porte du Theil, et celui de l'AFIC, Hervé Schricke, proposent d'accroître l'avantage fiscal accordé au titre de l'impôt sur le revenu pour investissement dans une PME, un FIP ou encore un FCPI.

L'allégement ou la suppression de l'ISF prévu dans le cadre de la réforme de la fiscalité du patrimoine pourrait fortement restreindre la portée du dispositif ISF-PME qui incite actuellement les épargnants soumis à l'ISF à investir dans des PME en direct ou au travers de différents véhicules tels que les FIP et les FCPI. Grâce à ce mécanisme, pour deux euros investis dans une PME, un particuliers réduit son ISF d'un euros, sans toutefois pouvoir obtenir une réduction d'ISF supérieure à 45.000 euros au titre d'une année. Mais l'an prochain suite à la réforme de l'ISF, de nombreux particuliers actuellement assujettis à l'ISF - 300.000 très exactement - ne devraient plus y être soumis. Partant, le repli du nombre de personnes soumises à l'ISF réduira mécaniquement les candidats à l'investissement dans les PME au titre de la réduction ISF. Un resserrement des investissements qui pourrait peser lourd sur les finances des PME non cotées. Pour limiter la casse, les présidents de l'AFG et de l'AFIC proposent au législateur de modifier le dispositif IR-PME afin de le rendre plus incitatif aux yeux des contribuables.

Compenser par l'IR ce qui est perdu du côté de l'ISF

Pour compenser la baisse des investissements, Paul-Henri de La Porte du Theil président de l'Association française de gestion financière (AFG) suggère deux pistes. La première consisterait à relancer, à travers l'assurance-vie, des compartiments spécialisés dans l'investissement non coté - « ce qui s'apparenterait au dispositif qui existait il y a une dizaine d'années, mais en en corrigeant les défauts. »

Il faut rendre plus incitative la réduction d'impôt sur le revenu au titre de l'investissement PME

La seconde piste reviendrait à stimuler les investissements dans les PME par le biais de la réduction d'impôt sur le revenu pour attirer l'épargne de ceux qui du fait de la réforme de l'ISF ne seront plus soumis à cet impôt et ne pourront donc plus profiter de cet avantage fiscal. Paul-Henri de La Porte du Theil propose donc « que le seuil de déduction à l'impôt sur le revenu soit relevé de 12 000 à 50 000 euros, voire à 60 000 euros, de manière à intégrer les déductions prévues en 2010 au titre de l'ISF. » Une opinion partagée par Hervé Schricke, président de l'Association française des investisseurs en capital (AFIC) qui suggère également de « transformer le dispositif Madelin en relevant les plafonds pour l'ensemble des investissements dans les PME et de porter à 35 % la réduction pour investissement dans l'innovation, domaine où le risque perçu par les souscripteurs est sensiblement plus important. »

A lire aussi

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Réduction d'ISF : comment préserver le financement des PME ?" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)