1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Compte titres, PEA & autres supports
  6. >
  7. Pourquoi la fiscalité doit-elle favoriser l'épargne longue ?

Pourquoi la fiscalité doit-elle favoriser l'épargne longue ?

25/03/2011 - 09:57 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Pourquoi la fiscalité doit-elle favoriser l'épargne longue ?

Pour Paul-Henri de La Porte du Theil, président de l'Association française de la gestion financière (AFG), la fiscalité doit jouer un rôle de levier pour orienter durablement l'épargne vers le financement des entreprises et plus généralement contribuer au développement économique. Un rôle que pourrait lui attribuer la réforme de la fiscalité du patrimoine que le gouvernement préparer. Pour le représentant de l'AFG, le message est clair, il faut inciter les épargnants, par le biais d'une fiscalité réduite, à investir sur le long le terme et plus particulièrement en actions.

Paul-Henri de La Porte du Theil, président de l'Association française de la gestion financière (AFG), entendu par la commission des finances de l'Assemblée nationale, a apporté son éclairage sur la manière dont pourrait être réformée la fiscalité du patrimoine.

Une nouvelle fiscalité au service de la croissance économique

Pour ce spécialiste de la gestion financière, « l'épargne doit profiter à l'économie, c'est-à-dire s'investir efficacement dans les entreprises où elle créera de la croissance et de l'emploi. »
À ce titre, la réforme de la fiscalité du patrimoine doit privilégier l'épargne longue et celle qui s'investit en actions. Le président de l'AFG suggère « de moduler la fiscalité de l'épargne de manière à favoriser les placements de longue durée, particulièrement les investissements en actions. »

Une imposition forfaitaire pour l'épargne longue

L'imposition de l'épargne longue s'effectuerait à partir d'une base forfaitaire prenant en compte le taux d'actions qui la constituent et la durée de leur détention. Un forfait qui inclurait les prélèvements sociaux et fiscaux et n'excéderait pas le taux actuel de 30 % pour l'épargne longue. De plus, une réduction d'impôt serait appliquée à la partie de l'épargne la plus longue et la plus investie en actions, à savoir le PEA, « non sans simplifier le système en vigueur » précise le représentant de l'AFG. En matière d'assurance-vie, il imagine des forfaits différenciés, en fonction de la part en actions figurant dans les contrats.

Une imposition au barème progressif de l'IR pour l'épargne courte

Pour renforcer les effets des mesures fiscales en faveur de l'épargne à long terme, l'imposition de l'épargne courte serait renforcée. Il suffirait pour cela de l'intégrer automatiquement aux revenus soumis au taux marginal de l'impôt sur le revenu (IR), qui, pour les plus gros contribuables, atteint 41 %. Une mesure qui permettrait, selon le président de l'AFG, de préserver « la dimension sociale de la fiscalité de l'épargne, puisque la moitié des Français ne paient pas l'impôt sur le revenu ».De ce fait, les gains obtenus par les ménages non soumis à l'impôt sur le revenu sur leurs livrets ne seraient pas imposés.

La fiscalité doit également privilégier l'épargne retraite au détriment de la participation et de l'intéressement

Actuellement, « la fiscalité de l'épargne salariale et de l'épargne retraite n'est pas modulée en fonction de la durée de détention, qui est très variable. » regrette Paul-Henri de La Porte du Theil. Il propose donc à prélèvements constants « de réduire considérablement, sinon d'annuler la taxation des bénéfices de l'épargne retraite, de taxer à un taux intermédiaire la participation et l'intéressement, et de fiscaliser davantage la partie de cette épargne salariale perçue immédiatement.

Fiscalité doit rimer avec simplicité et stabilité

Mais inutile de bouleverser l'ordre établi si le législateur ne profite pas de la réforme de la fiscalité du patrimoine pour simplifier et stabiliser les règles fiscales. Les épargnants sont plus que jamais sensibles à une amélioration de la « transparence, de la lisibilité et de la cohérence des lois et règlements fiscaux » a déclaré Paul-Henri de La Porte du Theil devant une poignée de députés.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Pourquoi la fiscalité doit-elle favoriser l'épargne longue ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)