1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Les gérants au crible
  6. >
  7. Amérique latine : parier sur les matières premières, la hausse des taux d'intérêt et des finances saines

Amérique latine : parier sur les matières premières, la hausse des taux d'intérêt et des finances saines

29/03/2011 - 11:30 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Plusieurs pays d'Amérique latine, tels le Brésil, le Mexique, le Chili ou la Colombie, ont mis en place des réformes visant à équilibrer les finances publiques et à favoriser la croissance. Un contexte favorable qui, selon Philip Poole (HSBC Global Asset Management), offre des opportunités d'investissement intéressantes dans les matières premières, les devises et les obligations.

Des réformes institutionnelles profitables

Les réformes économiques et politiques entreprises par plusieurs pays d'Amérique latine ces vingt dernières leur ont permis, selon Philip Poole, responsable de la recherche et de la stratégie d'investissement chez HSBC Global Asset Management, d' « améliorer la viabilité des finances du secteur public et [de] stimuler les perspectives de croissance». Et il ne s'agit pas forcément des Etats les plus médiatisés.

Philip Poole apprécie particulièrement les Etats qui ont su se doter d'un système financier performant et accroître ainsi leur « potentiel de croissance économique ». Si de grandes économies telles que le Brésil et le Mexique répondent à ce critère, des pays plus modestes comme l'Uruguay, le Pérou, le Chili et la Colombie ont également réalisé des avancées intéressantes dans ce domaine, aux yeux du stratégiste de HSBC Global Asset Management.

A contrario, l'expert émet des réserves sur des pays tels que l'Argentine, la Bolivie et le Vénézuela, dont les institutions ont été «affaiblies à un degré ou à un autre, par des gouvernements qui n'ont pas été en mesure d'introduire les réformes nécessaires et qui continuent de dépenser les fonds publics sans se projeter dans l'avenir. (...) Cela a eu pour résultat des structures incitatives insignifiantes et des investissements inadaptés qui ont gravement affecté les perspectives de croissance durable. »

L'écart entre les taux d'intérêt pratiqués en Amérique latine et ceux observés dans les pays développés devrait se creuser

Les options pour tirer profit de la croissance des pays les plus prometteurs de la région sont multiples, selon Philip Poole. « Du point de vue des devises, le différentiel de taux d'intérêt avec le dollar et le yen (et, à n'en pas douter, avec l'euro et la livre sterling) continuera probablement à se creuser d'ici la fin de l'année. Bien que l'intervention des banques centrales soit en mesure de limiter les mouvements à la hausse de ces devises, les pressions semblent continuer de s'orienter dans cette direction. »

Actions : miser sur le renchérissement des produits agricoles, du cuivre et du charbon

Par ailleurs, le stratégiste de HSBC Global Asset Management note que « les marchés régionaux offrent un accès aux hard commodities (produits agricoles) et aux soft commodities (produits miniers), un avantage attrayant dans un monde où la consommation mondiale se déplace des pays développés vers les pays émergents. La croissance rapide des populations des économies émergentes - où la demande en matière de hard commodities et de soft commodities commence à peine à décoller - devrait continuer à soutenir les prix. »

« Même s'il n'est pas possible d'investir directement dans le secteur du cuivre au Chili (monopole d'Etat), le niveau élevé des prix, stimulé par la demande chinoise, bénéficie à l'ensemble de l'économie et au marché. De leur côté, le Pérou et la Colombie offrent des possibilités d'investissement direct dans des « hard commodities » telles que le cuivre et le charbon. Toutes ces économies devraient tirer profit de la hausse des prix des produits agricoles, dopée par la demande asiatique et par des perturbations de l'approvisionnement dues aux conditions climatiques de plus en plus imprévisibles. »

Un marché des obligations indexées sur l'inflation plus liquide qu'en Asie

« Les émetteurs d'obligations souveraines et d'obligations d'entreprises latino-américaines sont bien représentés au sein des fonds obligataires émergents étrangers et locaux », poursuit Philip Poole. « En outre, les investisseurs préoccupés par les risques d'inflation peuvent également participer par le biais d'obligations indexées sur l'inflation, un secteur du marché plus développé et plus liquide en Amérique Latine que dans les pays asiatiques émergents. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Amérique latine : parier sur les matières premières, la hausse des taux d'intérêt et des finances saines" :

La température à la surface des mers prédit les évolutions des prix des matières premières agricoles
La température à la surface des mers prédit les évolutions des prix des matières premières agricoles Dans son analyse des marchés des matières premières agricoles, Hervé Liévore (Axa IM) s'appuie sur les travaux de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA ), agence fédérale américaine dont la mission consiste à étudier le climat afin d'anticiper les grands événements météorologiques. Les recherches de la NOAA ont permis d'établir une corrélation à plus d'un an d'intervalle entre écarts des températures à la surface du Pacifique et les prix des matières premières agricoles.



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)