1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Focus entreprises
  6. >
  7. Edenred, une histoire loin d'être achevée

Edenred, une histoire loin d'être achevée

31/03/2011 - 12:14 - Sicavonline - Vincent Bezault



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Edenred, une histoire loin d'être achevée

Edenred qui est le fruit de la scission en 2010 des activités de services et d'hôtellerie d'Accor est aujourd'hui le leader mondial des services prépayés aux entreprises (tickets restaurants, titres de transport, tickets garde d'enfants). Sa réussite commerciale se double d'un indéniable succès boursier. En six mois, l'action Edenred s'est appréciée de plus de 45 % et près de la moitié de ces gains ont été réalisés depuis le 1er janvier. Pas de quoi décourager François Mallet, le responsable Marchés Actions de Kepler Capital Market, qui recommande Edenred à l'achat. Explications.

Depuis le début de l'année, Edenred fait des étincelles au Palais Brongniart. Entre le 1er janvier et 30 mars, le titre a signé une avancée de 21 % alors que dans le même temps le CAC 40 ne s'est contenté que d'une progression de 5,77 %. Et l'attrait des investisseurs pour la valeur devrait selon François Mallet, le responsable Marchés Actions de Kepler Capital Market, rester entier, « en premier lieu parce qu'Edenred s'avère un parfait véhicule en cas retour de l'inflation. » Un retour de plus en plus plausible avec l'emballement actuel des cours des matières premières.

Edenred, un titre à détenir en période d'inflation

« Le modèle économique d'Edenred est d'une grande simplicité. Quand il vend des tickets restaurants ou autres chèques de services prépayés, ceux-ci ne sont pas immédiatement utilisés par les consommateurs. Tant que ceux-ci ne les dépensent pas, Edenred n'a bien évidemment pas à payer les restaurateurs ou les autres fournisseurs et se retrouve donc avec une énorme trésorerie qu'il place sur des produits de taux. » Or, si l'inflation progresse, généralement le nominal des tickets restaurants suit la hausse de l'inflation, « si bien que les encours d'Edenred croissent et ses revenus financiers aussi, » poursuit François Mallet. « Ces derniers augmentent d'autant plus dans ce contexte, que les taux d'intérêt montent alors. Plus de trésorerie et mieux rémunérée : cela ne peut être que bénéfique aux revenus financiers d'Edenred qui constituent aujourd'hui entre 25 et 30 % de son résultat opérationnel. »

==Une exposition à l'Amérique latine

Cette sensibilité positive à l'inflation n'est pas le seul atout d'Edenred. « La forte implantation du groupe en Amérique latine constitue une force certaine, » au dire du responsable Marchés Actions de Kepler Capital Market qui note en outre que « Edenred réalise 45 % de son volume d'affaires dans cette zone, le Brésil comptant pour la moitié de l'activité enregistrée en Amérique du Sud. »

une politique de distribution généreuse pour les actionnaires d'Edenred

François Mallet apprécie également la politique de distribution menée par le leader mondial des services prépayés aux entreprises. « Aujourd'hui Edenred assure un payout (un taux de distribution de ses bénéfices) d'à peu près 68 %, qui pourrait selon nous passer à 85 % à horizon 2013. Entre 2011 et2013, Edenred serait ainsi en mesure de retourner aux actionnaires 675 ME en dividendes et en rachats d'actions. Cela équivaudrait au versement aux actionnaires d'un rendement de 6 % l'an sur la période. »

Une proie convoitée ?

Le dernier intérêt du titre et non des moindres est d'ordre spéculatif. « Les principaux actionnaires sont Colony et Eurazeo qui détiennent 27,4 % du capital d'Edenred », rappelle le patron des analystes de Kepler Capital Market. « Les deux sociétés d'investissement se sont engagés à conserver au moins 20 % de leurs titres jusqu'en janvier 2012... sauf en cas d'offre sur Edenred. »
Qui pourrait s'intéresser au groupe ? « On a beaucoup cité les opérateurs de cartes de crédit, Mastercard et Visa. Alors que les tickets restaurants se transforment de plus en plus en cartes - Edenred estime ainsi que 50 % de ses services prépayés s'obtiendront via des cartes d'ici fin 2012 -, mettre la main sur ce groupe leur permettrait d'élargir leurs offres de services : Mastercard et Visa pourraient rajouter une fonction « tickets restaurants » voire « chèque cadeau » à leurs cartes de crédit,» détaille François Mallet qui évoque également la piste Compass parmi les prédateurs potentiels. Même si le leader mondial de la restauration collective ne manifeste pas pour l'heure le désir de se diversifier dans les services prépayés aux entreprises, il pourrait suivre l'exemple de son concurrent français Sodexo qui, outre son statut de poids lourd de la restauration collective, est également le numéro deux mondial des chèques et cartes de services. En revanche, l'hypothèse d'un rachat d'Edenred par Sodexo paraît peu réaliste sinon inenvisageable au vu du quasi-monopole qu'un tel rapprochement engendrerait dans bien des pays.

Un attrait certain

Sans omettre qu'il existe des risques sur le titre, comme celui d'un éventuel ralentissement en Amérique Latine, ou de « la disparition des avantages fiscaux attachés aux tickets restaurants dans de nombreux pays », François Mallet considèrent que les nombreux atouts d'Edenred militent pour l'achat du titre : « Une valorisation par DCF nous amène à justifier facilement un cours de 25 euros (NDLR : le titre a clôturé à 21,43 euros le 30 mars). Mais dans le cas d'une opération, nous pensons que l'action peut aller jusqu'à 30 euros. » L'histoire ne paraît donc pas finie.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Edenred, une histoire loin d'être achevée" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)