1. Bourse & Sicav
  2. Les gérants au crible
  3. Small & Mid Caps : attention à la volatilité et à la liquidité !

Small & Mid Caps : attention à la volatilité et à la liquidité !

13/07/2011 - 11:29 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Small & Mid Caps : attention à la volatilité et à la liquidité !

Small & Mid Caps : la volatilité est un indicateur de performance.

Si les Small & Mid Caps, autrement dit les petites et moyennes capitalisations, ne peuvent au vu de leur surperformance chronique être négligées dans une allocation d'actifs, il n'en demeure pas moins que l'investisseur averti ne saurait omettre leur forte volatilité ainsi que leur faible liquidité, deux paramètres à prendre en compte avant toute décision d'investissement.

Une volatilité plus élevée que sur les grandes valeurs

Investir dans les petites et moyennes valeurs n'est pas toujours une sinécure. Leur grande volatilité se range parmi les griefs récurrents qui leur sont adressés. Un reproche que François Gobron, co-gérant avec Eric Biassette chez Generali Investments de Generali France Small Caps et de Small & Mid Cap Euro Equities, ne juge pas forcément fondé. « Les investisseurs tendent à considérer la volatilité exclusivement comme un indicateur de risque. Plus elle est élevée, plus le risque est grand. C'est oublier qu'elle est aussi un indicateur de performance. La volatilité des Small & Mid Caps tient pour une bonne part à ce qu'elles ont très bien performé. » Dont acte.
Il n'en demeure pas moins que l'investisseur qui se porte sur les Small & Mid Caps ne doit pas être allergique aux à-coups et soubresauts, parfois être rudes, bien que la performance soit au rendez-vous depuis dix ans. Mais le risque majeur est sans doute ailleurs.

Une liquidité moindre

La faible liquidité des petites et moyennes valeurs est la principale critique formulée à leur encontre : peu d'acheteurs et peu de vendeurs pour leurs titres. Un mouvement de panique à la bourse, et les souscripteurs de fonds Actions demandent à leurs gestionnaires de racheter leurs parts, les gérants de Small & Mid Caps doivent alors, au même titre que les spécialistes des Big Caps, se résoudre à vendre une partie de leur portefeuille pour restituer leur dû à leurs clients. Problème : comment céder une action à un prix raisonnable quand tous les acheteurs désertent le marché et que les vendeurs s'y bousculent. Il faut souvent brader et consentir des pertes significatives (qui entretiennent au demeurant le mouvement de panique) et les valeurs liquidatives s'effondrent immanquablement. Fort heureusement, les mouvements de balanciers sont aussi violents dans un sens ou dans un autre. Et la bourse, immanquablement, corrige tôt ou tard ses excès. Mais mieux vaut s'assurer que le fonds dont on a acheté des parts ne prend pas des positions exagérées sur des titres peu liquides. Les déboires de Richelieu Finance qui a cher payé en 2008 ses investissements dans le Club Med et dans Renault TP sont là pour le rappeler (en avril 2008, Richelieu Finance dut s'adosser à KBL).
L'investisseur doit donc interroger la société de gestion sur la liquidité du portefeuille d'actions du fonds Small & Mid Caps qui lui est vendu. Ou à tout le moins étudier la répartition du portefeuille par niveau de capitalisation. Une bonne façon d'éviter les déconvenues.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Small & Mid Caps : attention à la volatilité et à la liquidité !" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit