1. Bourse & Sicav
  2. Les gérants au crible
  3. Carmignac Gestion : le pari des pays émergents

Carmignac Gestion : le pari des pays émergents

20/07/2011 - 17:34 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Carmignac Gestion : le pari des pays émergents

Le 13 juillet 2011, la direction de Carmignac Gestion a présenté sa stratégie de gestion à Paris. Frédéric Leroux, Gérant global de la société, s'est exprimé plus précisément sur les choix d'allocations d'actifs de Carmignac Gestion. Au vu d'une conjoncture économique où les pays émergents sont en pleine croissance et où les économies occidentales montrent des signes de faiblesse, la réaction des équipes de Carmignac Gestion est sans ambiguïté : repli sur les valeurs défensives et priorité à « l'amélioration du niveau de vie dans les pays émergents. »

Un début d'année décevant

A l'occasion du point semestriel de Carmignac Gestion à Paris le 13 juillet, Frédéric Leroux, gérant global de Carmignac Gestion, est revenu sur certaines déceptions connues par le groupe sur le dernier semestre, en évoquant tout d'abord une exposition parfois insuffisante aux risques de taux, malgré « une bonne synchronisation globale : nous avons été très peu exposés lorsqu'il ne fallait être exposés, et nous l'avons été relativement bien lorsqu'il fallait l'être. » De même, l'allocation d'actifs sur l'or opérée par Carmignac Gestion « a été défavorable au cours des derniers mois : alors que le métal connaissait des niveaux élevés, les mines d'or [sur lesquelles les équipes de Carmignac Gestion s'étaient positionnées], elles, n'ont pas suivi, en raison de la multiplication des ETF indexés sur l'or. » Les investisseurs ont selon Frédéric Leroux préféré ces véhicules plutôt simples aux mines d'or, plus difficiles à appréhender. Quoi qu'il en soit, chez Carmignac Investissement, on considère que « l'or demeure une allocation défensive, »et on ne change pas de ligne de conduite : un fonds comme Carmignac Investissement a 11,5% de mines d'or dans son portefeuille. » La décote massive des valeurs des mines d'or indique en effet pour Frédéric Leroux une forte remontée dans les mois à venir, surtout si « la [dépréciation] des monnaies américaines et européennes lié aux questions de dette publique continue. »

La réaction de Carmignac Gestion

En dehors de l'or, l'expert de Carmignac Gestion préconise à court terme une réduction des positions sur les métaux : « à cause du consensus des marchés sur une baisse durable de la croissance chinoise. » Le fonds Carmignac Investissement a ainsi ramené le poids des mines d'or au sein de son portfeuille de 9,8% au 31 mars à 4,8% au 30 juin.
Malgré tout, les gérants de Carmignac Gestion se tiennent prêts à retourner très vite sur ces valeurs, «quand le consensus se retournera. »

La prudence se manifeste aussi avec une allocation dans les valeurs défensives qui passe de 5,4% au 31 mars à 12,4% au 30 juin : « En attendant, nous avons augmenté les postes défensifs. C'est logique : un été difficile est à venir, »indique Frédéric Leroux, gérant global de Carmignac Gestion.

Les convictions de Carmignac Gestion pour le long terme

Pour ce qui est du crédit, la circonspection est également de mise, « étant donné le scénario actuel de ralentissement économique. » Frédéric Leroux insiste donc sur l'importance d' « être sélectif en matière de choix d'émetteurs. » Toutefois, le gérant global de Carmignac Gestion rappelle que « les entreprises ont une capacité formidable à créer du cash, surtout après le mouvement de désendettement qui dure depuis deux ans. Cette solidité financière justifie un investissement sur les crédits, qui peut rapporter beaucoup. »
Par ailleurs, Frédéric Leroux en est convaincu : « l'exposition au dollar qui est la nôtre est un moteur de croissance important. » En effet, le dollar a toutes les chances de s'apprécier par rapport à l'euro, au vu de l'évolution de « la situation en Europe,[qui] a bien été anticipée jusqu'à maintenant. Par exemple, 50% de Carmignac Patrimoine est exposé au dollar, de manière directe ou indirecte, notammment à travers une exposition aux pays émergents dont les devises sont plus liées au dollar qu'à l'euro.
Enfin, Frédéric Leroux en est persuadé : « le potentiel de croissance de la Chine reste intact : la fin du resserrement des politiques monétaires dans ce pays approche, » et les Chinois deviendront des consommateurs et des investisseurs de premier plan, « une fois les crédits débloqués et l'inflation compressée. » La conviction de Frédéric Leroux est faite : « Comme en 2008-2009, les pays émergents vont nous aider à sortir d'une situation difficile, grâce à leurs marchés en pleine expansion. » Une bonne raison pour le gérant global de Carmignac Gestion de rester exposé à cette zone, où de surcroît, selon lui, les valorisations des actions demeurent globalement attrayantes. Et cela se traduit dans les chiffres : au 30 juin 2011, le thème d'investissement « Amélioration du niveau de vie dans les pays émergents » du fonds Carmignac Investissement est à 38,3% du portefeuille, contre 35,5% au 31 décembre 2010.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Carmignac Gestion : le pari des pays émergents" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit