1. Assurance vie
  2. Actualité Assurance-vie
  3. Les contrats d'assurance-vie sont-ils soumis à l'ISF ?

Les contrats d'assurance-vie sont-ils soumis à l'ISF ?

20/07/2011 - 10:32 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Les contrats d'assurance-vie sont-ils soumis à l'ISF ?

Les restrictions à la faculté de rachat issues de la mise en garantie d'un contrat d'assurance-vie, en échange d'un prêt bancaire, ne lui fait pas perdre son caractère rachetable. Par conséquent, ce contrat d'assurance-vie demeure imposable à l'ISF. Cette position défendue par les magistrats de la Cour de cassation contre un contribuable vient malheureusement d'être reprise à son compte par le fisc.

Mauvaise nouvelle pour les titulaires de contrats d'assurance-vie donnés en garantie d'un prêt bancaire, l'administration fiscale confirme leur caractère rachetable et par conséquent leur imposition à l'ISF. Par cette décision, le fisc se rallie à la position récente des magistrats de la Cour de cassation.

Contrat d'assurance-vie : le placement tout terrain


Excellent outil d'épargne et de prévoyance, le contrat d'assurance-vie peut aussi faciliter l'obtention d'un prêt immobilier ou professionnel auprès d'un établissement financier. Il suffit alors d'apporter son contrat d'assurance-vie en garantie du paiement des remboursements de l'emprunt. Si l'emprunteur ne rembourse pas les sommes empruntées comme prévu, le prêteur pourra alors se payer sur la valeur du contrat. Cette opportunité de mettre en garantie un contrat d'assurance-vie permet de financer un investissement sans avoir à débloquer son épargne, qui continue de fructifier indépendamment du crédit accordé. En plus, le titulaire du contrat d'assurance-vie ne perde pas les avantages fiscaux de son contrat.

Même lesté par une garantie le contrat d'assurance-vie reste soumis à l'ISF

Toutefois, après la mise en garantie d'un contrat d'assurance-vie, les possibilités de rachats et d'avances peuvent être restreintes, c'est-à-dire soumis à l'accord du prêteur. Malgré ces contraintes, le contrat d'assurance-vie nanti ou délégué ne perd pas son caractère rachetable, ce qui signifie que sa valeur reste incluse dans le patrimoine taxable à l'ISF. Une position défendue par les magistrats de la Cour de cassation que le fisc vient de reprendre à son compte.

Quels sont les contrats d'assurance-vie soumis à l'ISF ?

Plus généralement, sont imposables à l'ISF les primes versées après l'âge de soixante-dix ans au titre des contrats d'assurance-vie non rachetables souscrits à compter du 20 novembre 1991 et la valeur de rachat des contrats d'assurance-vie rachetables. Et la valeur de ces contrats doit être ajoutée au patrimoine du souscripteur même si ce contrat est donné en garantie d'un prêt.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les contrats d'assurance-vie sont-ils soumis à l'ISF ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit