1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Immobilier : l'attentisme gagne peu à peu les futurs acquéreurs

Immobilier : l'attentisme gagne peu à peu les futurs acquéreurs

20/07/2011 - 14:21 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : l'attentisme gagne peu à peu les futurs acquéreurs

L'indice de confiance immobilier Logic-Immo.com/TNS Sofres actualisé en juillet affiche un net repli de 12,3 points, en s'établissant à - 0,9 %. Une baisse de confiance qui selon le site internet d'annonces immobilières met en lumière la « défiance croissante des futurs acquéreurs à l'égard du marché [et] laisse ainsi présager une stagnation, voire un recul de la demande pour les mois à venir. »

La dernière actualisation de l'indice de confiance immobilier publié par Logic-Immo.com et TNS-S Sofres ne montre pas de signe d'amélioration, le moral des futurs acquéreurs immobiliers reste relativement bas. L'indice a perdu 12,3 points par rapport à son niveau de janvier et ne s'est pas redressé en mai. A 0,9 point, l'indice reflète la perception attentiste, actuelle et future, de la part des futurs acquéreurs et « la prudence croissante des acquéreurs à l'égard du marché et liasse présager une stagnation voire un recul de la demande, dans les mois à venir. » indique l'éditeur. Une tendance confortée par les niveaux des transactions et des prix enregistrés par les principaux réseaux d'agence au cours du premier semestre 2011 qui pourrait bien s'emballer.

Est-ce vraiment le moment d'acheter ? Les Français sont paralysés par les incertitudes

En effet, seulement 36 % des personnes interrogées pensent que la période est opportune pour acheter un logement quand en janvier cette part était de 50 %. Pourquoi un tel revirement ? La remontée des taux d'intérêt a, selon Logic-Immo.com, joué un rôle majeur dans ce changement de perspective, même si sur le mois de juin, elle s'avère modérée. Désormais un tiers des futurs acquéreurs jugent les conditions d'emprunt plus difficiles alors que seulement 38 % considèrent que les taux sont encore attractifs, 69 % partageaient cette opinion en janvier ! L'augmentation des taux commence à peser sur le comportement et les décisions des candidats à la propriété. Ces derniers se montrent de plus en plus hésitants.

De plus en plus de Français envisagent une baisse des prix immobiliers

Et ce n'est pas la seule chose qui les pousse à attendre. Les futurs acheteurs sont quasiment paralysés par les incertitudes pesant sur le marché immobilier notamment en termes de prix. De plus en plus nombreux à penser que les prix pourraient baisser, 17 % contre 11 % en janvier, cela les conforte dans leur décision d'attendre et de repousser leur intention d'achat de quelques mois pour profiter d'une éventuelle baisse des prix. Un sentiment que ne partagent pas les résidents d'Ile-de-France puisque plus de la moitié considère que les prix vont encore augmenter. Ainsi en dehors de ce marché particulier, la hausse des prix ne semble plus vraiment perçue comme une fatalité par les futurs acquéreurs.
En revanche, à l'heure actuelle, l'approche des élections présidentielles ne semble pas avoir d'influence sur les futurs acquéreurs. Mais pour l'éditeur ce facteur pourrait à l'avenir peser sur le comportement des futurs acquéreurs « à l'approche des élections 2012 ? Ces derniers risquent-ils de changer leurs projets ? L'indice de confiance immobilière suivra cette question. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier : l'attentisme gagne peu à peu les futurs acquéreurs" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.