1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. En France, le climat des affaires a triste mine

En France, le climat des affaires a triste mine

22/07/2011 - 16:08 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




En France, le climat des affaires a triste mine

Sale temps pour les entreprises en France, indique l'indice du climat des affaires publié hier par Markit Economics. Entre la crise de la dette souveraine en Europe et aux Etats-Unis, les chefs d'entreprises ont le moral à zéro, et aucun secteur n'est épargné. Les experts de BNP Paribas explicitent les résultats de l'INSEE.

« En écho aux indices directeurs d'achats publiés hier par Markit Economics (cf. Eco-Flash 11-206), l'indice du climat des affaires, qui synthétise des données d'enquêtes collectées par l'INSEE dans tous les secteurs d'activité, s'est fortement replié au mois de juillet. Après s'être maintenu entre mars et juin autour de 109, un niveau élevé, l'indice a perdu 4 points en juillet.

¿ En particulier, le rebond observé en juin dans le secteur manufacturier ne s'est pas poursuivi. L'indice pour ce secteur a perdu 5 points (à 105), soit sa plus forte chute mensuelle depuis décembre 2008. Les chefs d'entreprise de l'industrie manufacturière ont fait état d'une décélération de leur production, d'un tassement de leurs perspectives d'activité et de leurs carnets de commande, globaux comme étrangers.

¿ Le climat des affaires s'est également replié dans les services (-4 pts), les commerces de gros (-3 pts par rapport à mai) et de détail (-3 pts).

¿ Dans l'ensemble, l'indice du climat des affaires se maintient encore à un niveau favorable (105), ce qui n'est plus le cas des indices de directeurs d'achats, en particulier dans le secteur manufacturier (cf. graphiques 1 et 2 page suivante).

¿ Néanmoins, l'ampleur et le caractère très général de la dégradation observée en juillet plaident pour une poursuite de ce mouvement dans les prochains mois. Ils laissent craindre que le tassement de la croissance amorcé au T2 2011 (avec un PIB en hausse d'environ 0,3% t/t selon nous, après +1,0% t/t au T1) se révèle plus durable et marqué qu'escompté. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "En France, le climat des affaires a triste mine" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit