1. Accueil
  2. >
  3. Impôts & fiscalité
  4. >
  5. Impôt sur le revenu
  6. >
  7. Le gouvernement se sucre sur les sodas

Le gouvernement se sucre sur les sodas

25/08/2011 - 19:23 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Le gouvernement se sucre sur les sodas

Les boissons sucrées (sodas, sirops, jus de fruits avec sucres ajoutés...) font les frais du retour de la rigueur. Dans le cadre de sa lutte contre les déficits, François Fillon ne s'attaque pas qu'aux niches fiscales. Il a indiqué le 24 août leur prochaine taxation en invoquant le combat contre le développement de l'obésité.

A quand une taxe sur les barres chocolatées et tous les plaisirs sucrés ? On est ne droit de se poser la question après que François Fillon a présenté mercredi 24 août un plan anti-déficit qui devrait permettre à l'Etat français de dégager 12 MdsE de recettes supplémentaires.

Matignon cible l'obésité des déficits et des Français

Le gouvernement a en effet décidé de soigner le budget de l'Etat comme la ligne des contribuables. Au nom du combat contre l'obésité et les problèmes de surpoids, Matignon se propose de taxer les boissons sucrées. « Entre 1997 et 2009, le poids moyen des Français a augmenté de 3,1 kg alors que leur taille progressait de 0,5 cm. La prévalence de l'obésité, qui s'élevait à 8,5 % en 1997, atteint désormais près de 15 %, une progression de plus de 70 % en 12 ans. L'Organisation mondiale de la santé retient comme facteur de risque de l'obésité la consommation élevée de sodas sucrés, » indique-t-on du côté du gouvernement.

Une bonne raison apparemment de demander aux Français de se serrer la ceinture.

Nouvelle taxe sur les boissons sucrées

Concrètement, cette nouvelle taxe sur les sodas regroupera en plus du taux de TVA déjà acquitté par les fabriquant de Soft drinks (5,5 %) « une accise (impôt de consommation) spécifique sur les boissons sucrées, dont le taux sera aligné sur celui du vin » a précisé le locataire de Matignon. Aujourd'hui l'accise spécifique au « vin tranquille » s'élève à 3,5 euros par hectolitre. Si l'on se réfère à ce prix, selon nos calculs, le prix de la canette de soda devrait augmenter de 1,43 centime en moyenne. Celui de la bouteille de 1,5 litre devrait être majoré de 5,2 centimes.
L'entrée en vigueur de la taxe sur les boissons sucrées, qui sera présentée dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2012, est prévue pour le 1er janvier 2012. Cette nouvelle fiscalité sur les sodas permettra, selon le gouvernement, de générer 120 millions d'euros de recettes supplémentaires pour la sécurité sociale.

L'Ania s'étrangle en buvant son soda

Cette proposition de taxe sur les boissons sucrées a provoqué de vives réactions. Du côté de l'Ania, l'Association nationale des industries alimentaires, on juge évidemment cette taxe « illogique » et« scandaleuse ». L'Ania estime que cette mesure revient à appliquer pour les sodas « la même politique fiscale que pour le tabac. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Le gouvernement se sucre sur les sodas" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Optimisation fiscale Réduisez vos impôts jusqu'à 7 200 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)