1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Discours de Ben Bernanke : La montagne va-t-elle accoucher d'une souris ?

Discours de Ben Bernanke : La montagne va-t-elle accoucher d'une souris ?

26/08/2011 - 12:58 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




 Discours de Ben Bernanke : La montagne va-t-elle accoucher d'une souris ?

Ben Bernanke prononcera, ce vendredi 26 août après-midi, à Jackson Hole, Wyoming un discours très attendu en raison de la dégradation récente des perspectives économiques aux Etats-Unis. Le Président de la réserve Fédérale des Etat-Unis devrait se contenter de lister les options à la disposition de la Fed pour faire face à la dégradation et à d'émergence d'une tendance plus inflationniste. Pour CM-CIC Securities, Aurel Bgc, la déception paraît inévitable.

C'est le grand jour ! Ben Bernanke va prononcer aujourd'hui le discours d'ouverture du Colloque de Jackson Hole. Aurel Bgc, n'est pas très optimiste. Selon le broker, le Président de la Fed devrait « se contenter de lister les options à la disposition de la Fed en cas de dégradation marquée des conditions économiques » ce qui conduirait à un « retour du risque de déflation ».
Chez CM-CIC Securities la prudence est aussi de mise car on ne « table absolument pas sur des annonces de mesures significatives de la Fed », même si le bureau d'étude admet qu'il «espère se tromper ». D'après les deux brokers, Ben Bernanke devrait laisser entendre que « les conditions sont loin d'être réunies pour que de nouvelles actions soient effectivement décidées ».
Pour ceux qui espèrent beaucoup de ce discours du Président de la Fed, et ils sont nombreux au regard des réactions des marchés cette semaine, « le risque de déception est important ». Néanmoins Aurel Bgc note que « la réaction des marchés est toutefois incertaine ». Selon lui, si Ben Bernanke « affirme que la nécessité de nouvelles actions n'est pas évidente » cela signifiera « que les perspectives économiques sont moins noires que commencent à la penser de nombreux investisseurs ».

L'idée d'un nouvel assouplissement quantitatif divise les courtiers


La grande question qui agite la communauté financière est de savoir si Ben Bernanke annoncera un QE3 comme il avait annoncé un QE2 lors de la conférence de Jackson Hole de l'an dernier ? Pour CM-CIC Securties, la déception risque donc d'être de mise. En effet chez le broker on est catégorique « il n'y aura pas de QE3 » ; La Fed va « maintenir une politique monétaire très accommodante et éventuellement procéder à des ajustements sur la composition de son bilan ou sur ses taux afin de mieux cibler son action ». De plus, d'après CM-CIC Securities l'argument selon lequel il y aura un « QE3 » puisque les Etats-Unis se trouvent dans la même situation économique que l'année dernière (au moment de la mise en place du QE2) est infondé. Certes « l'économie américaine se dégrade »,juge le courtier, mais le fait que « les taux sont déjà très bas », que « les tensions avec la Chine devraient être encore plus difficiles à gérer si les Etats-Unis exportent de l'inflation » et « qu'une partie du ralentissement peut être considéré comme conjoncturel » prouve que « les Etats-Unis sont dans une situation totalement différente de l'année dernière » ce qui incite à ne pas « anticiper un nouveau QE d'autant que le premier eut des résultats très mitigés sur l'activité économique ».

Du coté d'Aurel Bgc, on estime, contrairement à son homologue, que la situation économique des Etats-Unis « est proche de celle de l'année dernière » puisque « la dégradation de la conjoncture ces derniers mois a fait naître des attentes d'action supplémentaire de la part de la Fed ». Selon la société de bourse « les investisseurs sont devenus plus pessimistes sur l'économie américaine que les banquiers centraux » et par conséquent ils estiment probables qu'un « QE3 » pourrait être mis en place et devrait porter sur « des titrisations de crédits hypothécaire pour inciter les banques à assouplir les conditions d'octroi de crédits immobiliers aux ménages ».

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet " Discours de Ben Bernanke : La montagne va-t-elle accoucher d'une souris ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 840 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit