1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. L'immobilier au centre du patrimoine des Français

L'immobilier au centre du patrimoine des Français

24/11/2011 - 12:10 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



L'immobilier au centre du patrimoine des Français

62 % du patrimoine global des ménages en France est constitué de biens immobiliers. Avec l'envolée des prix des logements, la moitié des foyers installés dans l'Hexagone déclare posséder plus de 150.000 euros de patrimoine (113.500 euros dettes soustraites). Derrière ce montant médian, la dernière étude de l'Insee montre que les inégalités sont grandes et qu'elles ont tendance à augmenter. Découvrez dans le détail les résultats de cette enquête de l'Insee qui en dit long sur le patrimoine des Français et l'évolution de sa répartition.

Tous les six ans, l'Insee publie les résultats de son enquête sur le patrimoine des ménages français. La dernière en date porte sur la période 2004-2010 et évalue le patrimoine moyen des personnes vivant sur le territoire hexagonal à 259.000 euros. Si l'on soustrait les emprunts contractés, cette valeur tombe à 229.300 euros.

Un Français sur deux possède plus de 150.000 euros de patrimoine

Pour obtenir un meilleur indicateur de la répartition du patrimoine global des Français, l'Insee calcule également le patrimoine médian des ménages. Ce patrimoine médian permet de séparer la population en deux groupes égaux et révèle qu'un ménage vivant en France sur deux déclarait début 2010 posséder un patrimoine supérieur à 150.200 euros (emprunt compris, ce chiffre retombe à 113.500 euros). Cette moitié de la population concentrait ainsi à elle seule 93 % des avoirs. La répartition de la richesse en France entre la période étudiée par l'Insee souligne encore plus qu'hier les inégalités entre les ménages présents sur le sol français. L'enquête réalisée par l'Insee rapporte en effet que les 10 % les mieux dotés en patrimoine possèdent au minimum 552.300 euros et captent près de 50 % de la masse totale de celui-ci. La concentration du patrimoine est encore plus marquée si l'on s'intéresse au 1 % des ménages les plus riches, détenant 1,9 ME chacun, rassemblent à eux seuls 17 % du patrimoine total.


10 % de la population captent près de 50 % du patrimoine

A l'opposé, les 10 % les plus modestes en termes de patrimoine détiennent au maximum 2.700 euros chacun, soit 205 fois moins. Entre 2004 et 2010, les inégalités de patrimoine se sont accrues. Pour preuve, le rapport entre le patrimoine moyen des 10 % de ménages les mieux dotés et celui des 50 % les moins dotés ont augmenté de près de 10 %. A titre de comparaison, l'Insee rappelle que « le revenu disponible des 10 % de ménages les plus modestes est 4,2 fois moins élevé que celui des 10 % les plus aisées en 2009. » Ce qui conduit les auteurs de cette enquête à affirmer que les écarts en matière de patrimoine sont beaucoup plus importants que les disparités en termes de revenus.


L'immobilier pierre angulaire du patrimoine des Français

Après s'être penché sur la répartition du patrimoine entre les ménages, l'Insee a étudié sa composition. Sans grande surprise, ce patrimoine est principalement constitué de biens immobiliers (62 %). En 2010, six foyers sur dix sont propriétaires de leur résidence principale ou accédants à la propriété et la valeur moyenne du patrimoine immobilier est de 160.500 euros. Logique puisque entre 2004 et 2010, les prix des logements anciens se sont envolés de plus de 40 %. Encore une fois, les inégalités sont grandes entre les plus riches et les moins riches, puisque seulement « 22 % des ménages faisant partie des 50 % les moins bien dotés en patrimoine » sont propriétaires immobiliers « contre la quasi-totalité des 10 % des ménages les plus riches. » Conclusion de l'Insee : « acheter un bien immobilier représente une étape importante de la constitution du patrimoine. » et explique en grande partie la disparité entre les plus fortunés et les moins fortunés. Le reste est constitué de patrimoine financier à presque 20 % et de biens professionnels à 14 %. Les plus fortunés déclarent posséder un patrimoine financier d'au moins 103.800 euros quand les moins aisés n'ont que 10.300 euros en moyenne.

Le montant du patrimoine croît avec l'âge mais se bloque à 70 ans

Evidemment, le montant du patrimoine détenu par les ménages, brut comme net, croît avec l'âge mais à 70 ans, le patrimoine marque un arrêt puis décroît ensuite. « Ainsi, le patrimoine net moyen passe de 32 700 euros pour les ménages dont la personne de référence a moins de 30 ans à 345 500 euros pour les ménages dont la personne de référence a entre 60 et 69 ans, pour retomber à 259 800 euros pour les ménages les plus âgés . » note l'Insee. L'institut des statistiques explique que « Le patrimoine peut, en effet, résulter d'une logique d'accumulation puis de désaccumulation : les capacités d'épargne, les besoins de consommation et les choix de transmission du patrimoine varient au cours du cycle de vie. Les ménages dont la personne de référence a 60 ans ou plus ont plus souvent hérité ou reçu une donation que les autres ménages. Avoir reçu un héritage ou une donation va généralement de pair avec un patrimoine plus élevé : la moitié des ménages dans ce cas possèdent plus de 241 300 euros contre 63 100 euros pour la moitié de ceux qui n'en ont pas bénéficié. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "L'immobilier au centre du patrimoine des Français" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)