1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Compte titres, PEA & autres supports
  6. >
  7. Défiscalisation & non-coté : l'investissement direct dans les PME recentré sur les jeunes TPE

Défiscalisation & non-coté : l'investissement direct dans les PME recentré sur les jeunes TPE

02/12/2011 - 17:25 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Défiscalisation & non-coté : l'investissement direct dans les PME recentré sur les jeunes TPE

Les députés veulent limiter le bénéfice de la réduction d'impôt sur le revenu accordée aux particuliers qui investissent directement dans des PME. En 2012, la réduction d'impôt serait ainsi réservée aux TPE non cotées sur un marché réglementaire de moins de 5 ans. En revanche, les FIP et les FCPI pourront continuer à investir sur des PME, de plus de 5 ans et de 50 salariés, tout en ouvrant droit à la même réduction d'impôt sur le revenu qu'auparavant. Cette restriction ne concernerait pas non plus la réduction ISF-PME que l'investissement soit réalisé en direct ou via des FIP et des FCPI.

Limiter la réduction d'impôt sur le revenu aux investissements dans les TPE récemment créées

Les députés Gilles Carrez, Nicolas Forissier, Michel Bouvard, Olivier Carré, Yves Censi, Louis Giscard d'Estaing et Jean-François Mancel souhaitent faire adopter une mesure réservant, en 2012, le dispositif de réduction d'impôt sur le revenu aux souscriptions réalisées au capital de petites entreprises en phase d'amorçage, de démarrage ou d'expansion. Cette mesure vise à resserrer et à concentrer l'effort fiscal - et donc l'effet incitatif des réductions d'impôt sur le revenu pour investissement - sur les petites entreprises, celles qui réalisent moins de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires ou de total du bilan, et qui comptent moins de cinquante salariés. Par conséquent, il n'y aurait plus qu'un seul régime de défiscalisation, et non deux comme actuellement. Avec d'une part la réduction IR-PME et des plafonds d'investissement de 20 000 et 40 000 euros sur et d'autre part un dispositif réservé aux investissements dans les TPE et des plafonds d'investissement de 50 000 et 100 000 euros.

Disparition de la clause d'interdiction de report

En 2012, l'investissement en direct dans une PME n'ouvrirait donc droit à une réduction d'impôt sur le revenu de 22 % (sans doute diminuée de 15 %) que si celle-ci à moins de 5 ans. Mais il sera toutefois possible de reporter la fraction de souscription qui dépasse le plafond annuel de 50.000 euros pour une personne seule ou de 100 000 euros pour un couple sur les quatre années suivantes. C'est un point très important, car cela permettra d'avoir des tickets d'investissement beaucoup plus significatifs. Selon les auteurs de cet amendement, ce recentrage « devrait renforcer l'efficacité du dispositif en le concentrant sur les investissements les plus risqués qui présentent les plus grandes difficultés de financement, conformément aux préconisations du Centre d'analyse stratégique et du Conseil d'analyse économique. »

FIP, FCPI et réduction ISF-PME pour les PME de 5 ans et plus

Ce changement ne concernerait toutefois que les investissements directs. Par conséquent, les PME classiques continueraient toutefois de bénéficier des montants investis dans le cadre des FCPI et des FIP. Par ailleurs, les PME de 5 ans et plus pourront également continuer à bénéficier du dispositif ISF-PME. Le gouvernement ne s'oppose pas à l'adoption de cette mesure qui a donc toutes les chances d'être adoptée dans le cadre de la 4e loi de finances rectificative 2011. Valérie Pécresse, ministre du Budget, reconnaît en effet qu'« en recentrant et en réservant le bénéfice de cette réduction d'impôt aux entreprises qui en ont certainement le plus besoin, c'est-à-dire les entreprises qui ont moins de cinq ans, on prend certes le risque d'avoir un effet d'éviction sur d'autres PME qui pourraient avoir besoin de ces fonds. Mais ces PME resteront éligibles à toute une série d'autres dispositifs, y compris l'ISF-PME. » Par ailleurs, ce recentrage permettrait à l'Etat d'économiser 190 millions d'euros à partir de 2013, selon les calculs de la ministre du Budget. Un gain non négligeable en cette période d'assainissement des finances publiques.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Défiscalisation & non-coté : l'investissement direct dans les PME recentré sur les jeunes TPE" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 800 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)