1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Investir et défiscaliser
  6. >
  7. Plus-values immobilières : les opportunités à saisir avant le 1er février 2012

Plus-values immobilières : les opportunités à saisir avant le 1er février 2012

12/12/2011 - 12:25 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Plus-values immobilières : les opportunités à saisir avant le 1er février 2012

Le 1er février 2012, la taxation des plus-values immobilières, hors résidence principale qui reste exonérée de tout impôt, sera bien plus pénalisante qu'aujourd'hui. Si les ventes de résidences secondaires ou de terrains détenus depuis moins de 6 ans ou au bout de 30 ans ne sont pas concernées, l'augmentation d'impôt sera en revanche substantielle pour les autres. Sicavonline vous livre les clefs pour comprendre et visualiser en un coup d'œil l'impact de la réforme et les moyens de la contourner.

Le compteur tourne. Il sera bientôt très difficile d'échapper à la nouvelle taxation des plus-values immobilières. La vente d'un bien immobilier, maison, appartement ou terrain est susceptible de dégager une plus-value, dès lors que le prix obtenu pour cette vente est supérieur au prix payé à l'achat.

La vente de la résidence principale reste non imposable

La plus-value réalisée est alors soumise à taxation sauf s'il s'agit de la résidence principale du vendeur. Dans le cas contraire, le cédant est susceptible de bénéficier d'un abattement applicable sur la plus-value en fonction du nombre d'années de détention du bien au moment de la vente.

Changement de donne pour les plus-values immobilières après le 31 janvier 2012

Jusqu'au 31 janvier 2012, l'abattement est total si le bien immobilier vendu est détenu depuis 15 ans. Autrement dit, le cédant n'est pas taxé sur la vente même s'il a réalisé un profit. A compter du 1er février 2012, l'imposition des plus-values immobilières est sensiblement modifiée. Si l'exonération sur les cessions de résidences principales est maintenue, la fiscalité pesant sur les ventes de résidences secondaires, d'investissements locatifs et de terrains est profondément modifiée puisque l'abattement de 100 % ne sera obtenu qu'au bout de 30 années de détention.

Vendre avant le 1er février 2012

Il est donc conseillé de procéder à une vente avant cette date butoir. En effet, pour bénéficier de l'ancien régime, il faut impérativement signer l'acte authentique de vente avant le 1er février 2012 et comme il s'écoule généralement 3 mois entre la pris d'engagement d'acheter et/ou de vendre et la vente définitive, cela devient très compliqué sans être complètement inenvisageable. Quoi qu'il en soit, ceux qui ont déjà passé le premier cap de la vente peuvent encore profiter d'un régime fiscal plus attractif. En revanche, inutile de compter sur un apport de ses biens immobiliers à une société familiale type SCI puisque le législateur a pour ces opérations fixé une date antérieure de mise en application de la nouvelle règle. Ainsi, pour les apports de biens immobiliers la date d'entrée en vigueur du dispositif a été fixée au 25 août 2011. En outre, depuis le 1er octobre 2011, le taux d'imposition des plus-values est passé de 31,3 % à 32,5 % en raison de l'augmentation du taux applicable au titre des prélèvements sociaux.

Qui est concerné par la réforme des plus-values immobilières

En pratique, seront réellement concernés par cet alourdissement sensible de la fiscalité des plus-values immobilières ceux qui vendront un bien détenu depuis au moins 5 ans et moins de 30 ans. En effet, si l'on compare les deux régimes, les vendeurs de logements de moins de 5 ans subiront la même imposition avant et après la réforme, soit 32,5 % sur le montant de la plus-value et ceux qui le détiennent depuis 30 ans resteront exonérés. En revanche, les personnes détenant leur bien depuis plus de 15 ans seront fortement pénalisées puisqu'elles passeront d'une totale exonération à un abattement de 20 % sur la plus-value, soit une imposition au taux de 26 %. Entre les deux, c'est-à-dire de 6 à 30 ans de détention, l'abattement va évidemment perdre de son intérêt. Ainsi, alors qu'avant le 1er février, l'abattement était de 10 % par année de détention au-delà de la cinquième, soit 10 % à partir de 6 années de détention, son application dans le temps est modifiée à compter du 1er février 2012. L'abattement sera alors de 2 % entre ma 6e et la 17e années de détention, de 4 % entre la 18e et la 24e et de 8 % au-delà, soit de la 25e à la 30e. A compter de cette date, l'exonération ne sera totale qu'après 30 ans de détention. Ne sont donc en pratique pas concernés par la réforme les vendeurs propriétaires du bien vendu détenu depuis 30 ans. Pour visualiser l'impact de la réforme sur les plus-values immobilières des particuliers, le tableau suivant indique en un coup d'œil la différence d'imposition des plus-values en fonction de leur durée de détention et les conséquences directes sur le taux d'imposition final de la plus-value.

Comparaison de la fiscalité avant et après la réforme


© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Plus-values immobilières : les opportunités à saisir avant le 1er février 2012" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)