1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. Immobilier : les notaires délimitent les zones où les prix vont encore résister en 2012

Immobilier : les notaires délimitent les zones où les prix vont encore résister en 2012

20/01/2012 - 17:39 - Sicavonline (mis à jour le : 11/09/2014 - 14:19)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Immobilier : les notaires délimitent les zones où les prix vont encore résister en 2012

Dans leur dernière note de conjoncture, les notaires de France annoncent la couleur : dans l'immobilier ancien, 2012 ne devrait pas être « un bon cru ». Le dynamisme retrouvé depuis deux ans va retomber et les ventes vont chuter mais les prix ne vont pas reculer dans toutes les régions. Les notaires scindent désormais la France en trois marchés et font état de fortes disparités entre les grandes agglomérations et le reste de la France.

Le dynamisme du marché du logement s'essouffle

Dans sa dernière étude sur les perspectives de l'immobilier en 2012, la profession notariale annonce « un tournant, clôturant une longue décennie commencée en l'an 2000. » Autrement dit, la phase d'euphorie que le marché immobilier français traverse depuis un peu plus de 10 ans, tant en termes de prix que de nombre de transactions, est terminée. En 2012, le dynamisme de l'immobilier tel qu'on l'a connu avant et après le « trou d'air » de 2008, qui a duré de 8 mois (Paris) à 14 mois (Province suivant les secteurs, va retomber. D'ailleurs, les premiers signes de ce coup d'arrêt des prix et surtout des transactions sont déjà apparus à la fin de l'année 2011.

La dégradation économique et la politique de rigueur à l'origine du retournement du marché ?

Les officiers publics incitent donc les français à plus de lucidité et expliquent que le retournement du marché immobilier est inévitable notamment à cause de « la dégradation du climat économique, au durcissement de la fiscalité immobilière et à la quasi-disparition du prêt à taux zéro dans l'ancien vient de s'ajouter la baisse de la notation de la dette française par Standard and Poor's, même s'il est permis de penser que son impact sur les taux d'intérêt sera faible. »

Les prix des logements ne vont pas décrocher

Les notaires ne prévoient pas pour autant un recul généralisé des prix des logements. « Dire que globalement les prix de vente vont augmenter ou baisser n'a plus guère de sens » jugent les professionnels du droit. La crise de 2008 a tout chamboulé, désormais le marché immobilier « n'est plus unifié comme cela a été le cas entre 2000 et 2007. » précisent les notaires

En France, trois marchés immobiliers coexistent et évoluent différemment

Les notaires distinguent désormais trois marchés immobiliers qui évoluent très distinctement : Paris intra-muros et une partie des Hauts-de-Seine, puis les grandes métropoles de province dynamiques, la première et la deuxième Couronnes de Paris (sauf dans sa partie la plus excentrée) ainsi que le littoral de Nantes à Biarritz et de Perpignan à Nice, enfin le reste de la France. Dans la première zone délimitée par les notaires (Paris...), les prix pourraient résister dans les prochains mois, en raison de l'attractivité maintenue de la Capitale notamment auprès des investisseurs et pour les petites surfaces. Concernant le marché des grandes métropoles de Province, du littoral et de la Couronne de Paris, les prix ne vont pas non plus fortement reculer et pourraient rester relativement stables. En revanche, dans le reste de la France, sauf exceptions, l'évolution des prix sera négative sans pour autant connaître une chute aussi brutale qu'en 2008 où en quelques mois il y avait eu des baisses de 10 à 15 % voire plus.

Le nombre de transactions devrait fortement diminuer après une année 2011 exceptionnelle

Alors que l'évolution des prix fait encore débat, tous les professionnels, y compris les notaires, prédisent une chute des ventes des logements. Mais les notaires pensent qu'elle restera limitée « Nous ne croyons pas que l'on revienne à des volumes d'environ 600.000 ventes comme en 2008 » indiquent les notaires qui tablent sur 700.000 à 740.000 transactions en 2012 contre 880.000 en 2011. Les notaires excluent donc pour le moment tout blocage du marché en raison d'un accès encore aisé aux crédits immobiliers. En effet, malgré un durcissement des conditions d'accès au crédit en termes d'apport et de durée, les taux resteront raisonnables et les banques continueront à prêter aux particuliers. Des transactions également soutenues par le marché des investisseurs qui faute de placements alternatifs et par quête de sécurité continueront à privilégier l'immobilier. Dans le neuf, la réduction des avantages fiscaux accordés dans le cadre du dispositif Scellier en 2012 devrait peser sur les ventes. Mais le marché du neuf pourrait bénéficier du PTZ + désormais réservé aux logements neufs. Les transactions dans ce secteur seront également suspendues aux mesures fiscales qui pourraient être prises après les élections présidentielles.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier : les notaires délimitent les zones où les prix vont encore résister en 2012 " :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)