1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. Immobilier : Sarkozy et Hollande proposent des mesures insatisfaisantes (FNAIM)

Immobilier : Sarkozy et Hollande proposent des mesures insatisfaisantes (FNAIM)

03/02/2012 - 17:27 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Immobilier : Sarkozy et Hollande proposent des mesures insatisfaisantes (FNAIM)

La FNAIM se réjouit de l'intérêt que portent à l'immobilier les candidats au titre de président de la République et l'actuel chef de l'Etat. Mais elle les juge cependant trop légères pour résoudre les problèmes de logements. La solution consisterait, selon la FNAIM, à inciter fiscalement les propriétaires à louer leurs biens immobiliers à des niveaux de loyers équivalents à ceux des HLM.

François Hollande et Nicolas Sarkozy sans doute futurs adversaires pour le prochain mandat présidentiel, ce dernier ne s'étant toujours pas déclaré candidat, ont tous les deux fait des propositions en faveur du logement. « Sur fond de crise économique où les enjeux de la compétitivité française et la lutte contre le chômage sont naturellement des priorités, c'est au tour de la politique du logement de s'installer au cœur de la campagne présidentielle. C'est une bonne nouvelle. » juge la FNAIM Malheureusement, « Aucune des propositions formulées par les candidats n'est pour l'instant de nature à remédier à la crise du logement en France. » assure la FNAIM.

Le blocage des loyers : la mesure phare du candidat François Hollande

François Hollande souhaite commencer par encadrer les loyers dans les zones où le manque de logements est sévère. La FNAIM considère que le « blocage des loyers est une mesure contre-intuitive car, à l'inverse des prix des logements, l'évolution des loyers est restée en constante corrélation avec le revenu des ménages au cours de la dernière décennie. » De plus, elle serait « contre-productive » affirme le réseau d'agents immobiliers, « car elle conduira à une désaffection de l'investissement locatif privé et, par voie de conséquence, à une raréfaction de l'offre. »

Augmenter le droit à construire de 30 % : l'idée de Nicolas Sarkozy

L'option de Nicolas Sarkozy ne remporte pas plus de succès que celle de François Hollande auprès de la FNAIM « L'augmentation du droit à construire est aussi contre-intuitive. » poursuit-elle. Cette mesure qui consiste à permettre aux propriétaires ou futurs propriétaires de construire plus grand ou plus haut « entrainera plus une valorisation du foncier qu'une baisse des prix des logements. » affirment les agents immobiliers. Elle a toutefois le mérite de « soutenir l'effort de construction. » reconnaît la FNAIM qui admet donc que « cela va dans le bon sens, mais ce n'est pas suffisant. » D'après la FNAIM, le manque de logements est devenu critique et l'offre sociale ne peut pas à elle seule le combler, les pouvoirs publics doivent donc agir. « Tous les acteurs du logement (Anil, Action Logement, Fondation Abbé Pierre...) s'accordent pour considérer que notre pays est insuffisamment pourvu de logements sociaux et prennent désormais le relais de la FNAIM pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur la nécessité de réserver une offre locative privée aux ménages modestes et précaires face à l'emploi. » martèle la fédération.

La construction de logements neufs ne sera pas suffisante, il faut agir vite

« Devant la pénurie de réserves foncières dans les zones tendues, c'est en effet dans l'habitat existant que se trouvent les gisements qui peuvent être exploités immédiatement. » prône la FNAIM. La FNAIM propose donc aux candidats comme elle l'avait déjà fait en 2007 de « mobiliser le parc ancien pour développer une offre locative nouvelle à loyers maîtrisés, tout en garantissant au bailleur une légitime compensation proportionnelle aux efforts consentis. »

La fiscalité doit soutenir l'investissement locatif dans l'ancien

La nécessaire réduction du déficit budgétaire actuel ne doit pas avoir pour effet de priver le secteur locatif privé de dispositifs de soutien fiscaux. La FNAIM propose de mettre en place un mécanisme fiscal qui encouragerait les propriétaires à louer leur bien pour un montant raisonnable, du niveau de ceux des HLM « pour garantir l'accès au logement sans délais à des familles modestes. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier : Sarkozy et Hollande proposent des mesures insatisfaisantes (FNAIM)" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)