1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. L'épargne : le moteur de la croissance économique (X. Lépine, La Française AM)

L'épargne : le moteur de la croissance économique (X. Lépine, La Française AM)

02/05/2012 - 18:05 - Sicavonline - Xavier Lépine



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




L'épargne : le moteur de la croissance économique (X. Lépine, La Française AM)

Xavier Lépine, président du directoire de La Française AM, plaide pour une mobilisation nationale de l'épargne vers le financement de l'Etat et des entreprises.

« Les difficultés économiques et sociales sont bien réelles, et, au-delà de la crise économique actuelle, c'est bien la remise en cause d'un système par trop divergent depuis deux décennies qui pose problème : d'un côté, les « mondialisateurs » qui, à l'intérieur du pays sont inscrits dans le système globalisé (la finance, les sociétés exposées favorablement à la mondialisation...), de l'autre côté les « mondialisés » (ceux qui subissent de plein fouet la concurrence mondiale) ; reste une troisième catégorie, ceux qui par leur activité ne sont pas directement concernés et s'en sortent plus ou moins bien (fonctionnaires, services locaux : médecine, professions libérales, artisans).

Ponctionner une partie de l'épargne par l'impôt serait donc, a priori, équitable puisque les épargnants sont globalement ceux qui bénéficient du système et la logique populiste de ne pas favoriser la rente par rapport au dur labeur serait également satisfaite.

Une telle mesure pourrait être efficace si l'impôt ainsi levé était utilisé pour l'investissement productif puisqu'in fine, cet argent, réputé préalablement stérilisé, créerait ainsi un effet de levier sur l'économieréelle. Mais dans les faits, l'objectif n'est pas celui-là mais bien d'affecter ces ressources supplémentaires à la réduction des déficits budgétaires et sociaux, ce qui n'est donc qu'un transfert de richesse et ne saurait donc constituer les bases d'un redémarrage de l'activité économique nationale. A l'inverse, les effets pervers peuvent être désastreux, les agents nationaux puisant sur leur stock d'épargne pour payer l'impôt... et la dette de l'Etat Français comme les entreprises seront de plus en plus financées/détenues par des non-résidents et à terme c'est bien la perte de souveraineté nationale qui est en jeu.

Si l'on considère sous un autre angle la situation de l'Europe et singulièrement de la France, on s'aperçoit qu'à partir du moment où l'Etat ne peut plus avoir recours à l'accroissement des déficits et de l'endettement, l'un des très rares effets de levier possible est la mobilisation de l'épargne. Si l'Etat français est « pauvre », les Français dans leur globalité sont riches : 1 400 MDE d'euros en assurance-vie pour citer la forme la plus utilisée de l'épargne des français (hors immobilier) : à rapporter à 1 800 MDE de dette de l'Etat et des collectivités publiques et 2 000 MDE de PIB annuel. Ce stock d'épargne cumulé avec un taux d'épargne qui excède 15 % constitue un effet de levier potentiellement puissant.

Orienter avec un certain dirigisme cette épargne existante comme à venir (PERP, PERCO, épargne retraite) constituerait un effet de levier puissant sur l'économie réelle et faciliterait la réconciliation entre les « Français qui souffrent » et « ceux qui épargnent ». Cela passerait nécessairement par des contraintes mais qui seraient in fine moins couteuses qu'une fiscalité destructrice de valeur. Trois axes seraient ainsi à considérer :

Du côté des compagnies d'assurance :
- A l'actif : investir 3 à 5 % de leur actif général dans le logement intermédiaire (400 000 logements représentent un investissement de 40 MDE, dans une activité non délocalisable, soit 2,8 % du stock de l'assurance-vie), émettre un grand emprunt obligatoire (du type de ceux en période de guerre ou de l'emprunt sécheresse
de 1976) à des conditions attractives pour l'Etat et qui réduirait sa dépendance aux marchés de capitaux internationaux. Certes cela pourrait se traduire par une baisse marginale du rendement du contrat en euro...c'est le prix de la solidarité !
- Au passif : augmenter la durée de détention, de 8 ans actuellement, à 12 ans la durée minimale des contrats d'assurance-vie pour bénéficier de la fiscalité actuelle afin de « donner du temps » et/ou donner la possibilité de sortir en rente (éventuellement limitée dans le temps) afin de réduire la pression exercée par la réglementation de type Solvabilité 2 en améliorant la congruence entre l'Actif et le Passif via l'augmentation de la duration du passif.

Du côté des assurés, pour bénéficier des avantages fiscaux existants de l'assurance-vie, l'obligation d'investir 1 % du montant de leur contrat multi-support dans des fonds « evergreen » investissant dans des PME et des ETI non cotées (14 MDE d'euros de stock potentiellement à investir soit l'équivalent de 15 ans de collecte dans les FCPI/FIP et qui sont actuellement partiellement subventionnés par le biais d'avantages fiscaux) ; les obliger également à investir un minima de 5 % de leur contrat multi-support dans des sociétés cotées européennes qui créent de l'emploi en Europe.

Développer, enfin, les fonds de pension à la française en dynamisant les PERP, les PERCO et d'une manière générale les contrats sortant en rente, en complément de la baisse prévisible des retraites (phénomènes purement démographiques) afin de mobiliser aujourd'hui l'épargne pour payer les retraites de demain.
On parle beaucoup de mobiliser les forces vives de la nation et d'efforts, l'une de ces forces réside dans notre richesse accumulée et une mobilisation nationale de cette épargne serait un signe fort aussi bien pour les français que pour les marchés financiers qui participent au financement de notre Etat et de nos entreprises. En recréant une dynamique positive amorcée par une orientation partiellement dirigiste de l'Epargne, l'ensemble des acteurs économiques, y compris les épargnants se retrouveront autour des richesses créées ! »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "L'épargne : le moteur de la croissance économique (X. Lépine, La Française AM)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)