1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. Immobilier : ce que doit faire François Hollande (Cafpi)

Immobilier : ce que doit faire François Hollande (Cafpi)

09/05/2012 - 16:30 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : ce que doit faire François Hollande (Cafpi)

Quelles actions essentielles doit mener le président élu François Hollande dans le secteur immobilier ? Le directeur général adjoint de Cafpi Philippe Taboret répond à cette interrogation dans une tribune.

A quelques jours de l'entrée en fonction du président élu François Hollande, le directeur général adjoint de Cafpi Philippe Taboret indique quelles actions doit selon lui mener le nouveau chef de l'Etat dans le secteur immobilier, sur fond de menace d'une augmentation des taux d'intérêt.

Un rétablissement de la confiance nécessaire

Selon lui, un rétablissement de la « confiance » sur le marché de l'immobilier est nécessaire. « Elle s'est absentée il y a déjà plusieurs mois et le marché en porte les stigmates : globalement, dans le neuf comme dans l'ancien, une baisse d'activité de l'ordre de 30%, provenant pêle-mêle d'un fléchissement de la demande des ménages, d'un changement d'attitude des prêteurs et d'un retrait des vendeurs, le tout assorti d'un ajustement des prix qui ne se fait pas franchement », écrit le directeur général adjoint de Capfi.

Mais, « il faudra attendre » l'issue « des élections législatives pour que les esprits se posent vraiment et puissent en conscience fonder [...] des projets d'accession à la propriété ou d'investissement. » « Un cadre législatif et réglementaire stable et équitable » est également requis. Aussi, Philippe Taboret exprime cet appel : « qu'on cesse d'en changer les contours à chaque loi de finances, qu'on cesse de mettre derrière un dispositif fiscal ou financier des réalités mouvantes, des règles du jeu constamment modifiées, parfois sans aucun avertissement, sans non plus de consultation des acteurs ».

« Sur le fond des décisions, la première préoccupation du nouveau président de la République doit être de resolvabiliser » les ménages, affirme le directeur général adjoint de Capfi. Dans cette perspective, il convient d'utiliser selon lui d'« utiliser les aides avec parcimonie, pour ne pas enrayer l'ajustement des prix en cours, et créer en même temps les conditions d'un accès au crédit satisfaisant. La question de la modération des prix est centrale. » Pour y répondre, « il faut construire des logements et revenir à un fonctionnement de marché normal, sans surchauffe, fluide, avec un équilibre correct entre les prix proposés, dans le neuf comme dans l'ancien, et le pouvoir d'achat des ménages », souligne Philippe Taboret.

Attention à la hausse des taux

Le directeur général adjoint de Cafpi constate deux menaces sur le marché de l'immobilier. D'une part, l'abaissement possible par Fitch et Moody's de la « note souveraine » de la France, les deux agences « ayant réservé leur jugement pour cause d'élection se sentant libérées désormais. » Cette dégradation pourrait provoquer « une augmentation des taux d'intérêt extrêmement préjudiciable pour l'immobilier et la réalisation des projets des ménages. » En effet, le taux de l'OAT dix ans détermine les taux fixes de crédit immobilier. D'autre part, « une tension sur les taux à long terme est à prévoir », en raison du remboursement prochain par les banques des « liquidités » prêtées par la Banque Centrale Européenne pour favoriser le « financement de la Grèce ou de l'Espagne. »

Pour Philippe Taboret, François Hollande doit donc s'efforcer d'« éviter au pays un abaissement de sa note souveraine » et veiller à ce « que les prêteurs, par excessive précaution, arguant en particulier des exigences renforcées en fonds propres de Bâle III, ne ferment pas le robinet du crédit aux particuliers... »

Le dirigeant estime en outre que le projet du président élu, « de séparer au sein des banques les activités de marché, jugées à risque, des activités de gestion d'encours et de prêt pourrait rassurer au bout du compte et avoir sur la distribution du crédit un effet bénéfique », à condition d'être « réaliste. »

Enfin, en conclusion de son plaidoyer pro logement, le directeur général adjoint de Cafpi affirme : « Le logement récapitule tous les enjeux pour les Français et les conditionne tous : le travail, la sécurité financière, la protection physique, la sérénité, la dignité, l'équité, et c'est au point que le chef de l'Etat doit vraiment vouloir être le président de la République du logement. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier : ce que doit faire François Hollande (Cafpi)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 237 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)