Votre espace client a évolué ! Connectez-vous sans plus attendre pour le découvrir!
  1. Accueil

Impôts : Hollande, l'homme qui veut 30 milliards d'euros (Budget 2013)

10/09/2012 - 12:17 - Sicavonline (mis à jour le : 25/07/2013 - 11:01)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Impôts : Hollande, l'homme qui veut 30 milliards d'euros (Budget 2013)

La bombe est armée. L'effort de redressement des finances publiques se montera à 30 milliards d'euros en 2013. Qui va assumer cette rigueur annoncée par François Hollande ? D'après lui, le plus gros des augmentations d'impôts sera endossé par les grandes entreprises et les ménages aisés, sans vraiment convaincre sur la manière de procéder pour épargner les classes moyennes et les PME.

Dimanche 9 septembre, François Hollande s'est exprimé devant les caméras de TF1 pour justifier ses choix budgétaires et expliquer aux Français que le redressement des finances publiques exige de lourds sacrifices de leur part. Le locataire de l'Elysée a très précisément besoin de 30 Milliards d'euros supplémentaires pour boucler son budget. L'effort est sans précédent, reconnaît le chef de l'Etat, mais il le dit équitablement réparti entre les particuliers, les entreprises et l'Etat.

Un effort de 10 MdsE pour l'Etat

Ce dernier devra rogner sur les dépenses puisque le président de la république a décrété le gel des crédits. « Il y aura 10 MdsE trouvés sur des économies budgétaires [...] Nous ne dépenserons pas un euros de plus en 2013 qu'en 2012. Pas un euro de plus ». certifie l'ex-président du parti socialiste (PS). Les 20 MdsE restant seront tirés de nouvelles recettes fiscales. Les augmentations d'impôts vont fleurir et concernées tant les entreprises que les ménages. Toutefois fidèle à son discours de campagne, François Hollande affirme que sont principalement visés les grandes entreprises et les ménages aisés sans réellement donner de détails sur des mesures fiscales déjà éventées.

10 MdsE : la contribution des entreprises

D'après lui, « il y aura 10 MdsE à trouver sur les entreprises. Un certain nombre de niches fiscales seront rabotées. Nous ferons en sorte que les PME soient préservées ». Tous les dispositifs d'allégement spécifiques aux PME seront ainsi sauvegardés, si l'on en croit le président de la République. Sans vraiment expliquer comment il compte s'y prendre, le chef de l'Etat annonce que les bénéfices des entreprises ne seront plus soumis à l'impôt dans les mêmes conditions selon que ces sommes sont réinvesties ou distribuées.

Une addition salée pour les ménages

Pour terminer ce tour de vis budgétaire, François Hollande compte sur les ménages, principalement les plus aisés. Cependant, le gel de barème de l'impôt sur le revenu devrait également toucher les classes moyennes malgré la mise en place d'une décote sur les deux premières tranches du barème. Une sorte de bouclier destiné à limiter l'aggravation de l'imposition de ceux qui disposent de faibles revenus.

Comme convenu, le barème de l'impôt sur le revenu sera plus progressif et verra l'ajout d'une sixième tranche à 45 % dès lors que les revenus d'un ménage atteindront 150.000 euros par part. La très controversée taxe à 75 % sera belle et bien mise en place sur les revenus d'un foyer fiscal dépassant 1 millions d'euros. Les dernières rumeurs au sujet de nombreuses exemptions sont démenties par François Hollande : « toutes les rémunérations supérieures à 1 million d'euros seront concernées par la taxe à 75 % ».

En outre, L'ex-président du conseil général de Corrèze confirme que les revenus du capital seront taxés comme ceux du travail. D'autres mesures non détaillées par le chef de l'Etat sont au programme. L'alourdissement de l'ISF, le plafonnement global des niches fiscales à 10.000 euros par an et par foyer fiscal, le rabotage des niches fiscales, dont la réduction ISF PME, ne sont que quelques illustrations de ce qui à l'avenir attend les contribuables.

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Impôts : Hollande, l'homme qui veut 30 milliards d'euros (Budget 2013)" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Optimisation fiscale Réduisez vos impôts jusqu'à 7 200 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)