1. Immobilier de placement
  2. Investir et défiscaliser
  3. Impôts locaux : encore une addition salée en 2012

Impôts locaux : encore une addition salée en 2012

12/09/2012 - 17:32 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Impôts locaux : encore une addition salée en 2012

Décidément, l'année 2012 ne réserve pas de bonnes surprises aux ménages. Qu'ils soient étatiques ou locaux, les impôts flambent. Les taxes locales liées à la détention et à l'occupation d'un logement vont encore une fois progresser. Même si le mouvement ralentit par rapport aux années précédentes, les hausses de taxe foncière et de taxe d'habitation sont une nouvelle fois au rendez-vous.

L'arrivée dans les boîtes aux lettres des avis de taxes foncières et de taxe d'habitation approche. Comme de coutume, la facture sera dans bien des cas plus élevée que l'année précédente.

D'après le journal Les Echos, les impôts locaux liés aux logements progressent encore légèrement après plusieurs années de très fortes hausses. Dans les grandes villes, le bilan du Forum pour la gestion des villes révèle que les taux des ces taxes vont croître de seulement 0,2 % en 2012 après avoir connu de plus fortes hausses les années précédentes (+ 0,9 % en 2011, + 2,8 % en 2010, + 5,1 % en 2009).

Mais si la hausse des taux décidée par les collectivités locales reste contenue, élection municipale oblige, le rehaussement des bases d'imposition décidé par les parlementaires alourdit considérablement la note.

Une ville sur deux connaît une hausse de plus de 2,6 %

D'après l'étude du Forum pour la gestion des villes, la progression de la taxe d'habitation pour un ménage « modèle » est de 1,7 % dans les grandes villes de l'Hexagone et de 2,6 % pour la taxe foncière. Autrement formulé, la taxe d'habitation progresse de plus de 1,7 % dans une grande ville sur deux alors que la taxe foncière croît de plus de 2,6 % dans la moitié de ces villes.

Les taxes foncières et la taxe d'habitation médianes, supportées par les propriétaires pour la première et par les occupants de logements (locataires...) pour la seconde, atteignent respectivement 984 euros et 1.005 euros.

Dans quelles villes les impôts locaux progressent le plus ?

Tous les contribuables ne seront pas logés à la même enseigne puisque les taux ne sont pas identiques d'une commun à l'autre et que la valeur locative diffère d'un bien à un autre. L'évolution moyenne constatée en 2012 cache de fortes disparités entre les communes.

Partant, les villes de Caen, Montpellier et Rennes font la culbute tandis qu'à Perpignan l'évolution de la taxe d'habitation est quasi nulle.

Du côté de la taxe foncière, la palme revient à Clermont-Ferrand avec une progression de 7 %.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Impôts locaux : encore une addition salée en 2012" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 840 euro, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.