Votre espace client a évolué ! Connectez-vous sans plus attendre pour le découvrir!
  1. Accueil
  2. >
  3. S'informer
  4. >
  5. Actualités financières
  6. >
  7. Impôts
  8. >
  9. Epargne & placements : de nouvelles perspectives fiscales en 2013

Epargne & placements : de nouvelles perspectives fiscales en 2013

13/12/2012 - 14:47 - Sicavonline (mis à jour le : 11/09/2014 - 12:12)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Epargne & placements : de nouvelles perspectives fiscales en 2013

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, vient d'annoncer une refonte complète de la fiscalité de l'épargne en début d'année 2013. L'objectif du gouvernement est d'inciter les épargnants à s'orienter vers des placements de long terme (assurance-vie en unités de compte, PEA et PEA-PME), pourvoyeurs de fonds à destination des entreprises.

Inviter à s'exprimer lors de la conférence consacrée à la réglementation « Solvabilité 2 », organisée par la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurance), le ministre de l'Economie Pierre Moscovici en a profité pour annoncer que le gouvernement entreprendra, début 2013, une grande réforme de la fiscalité de l'épargne. Le but de cette révision fiscale, que le gouvernement Ayrault veut complète, est de mieux répartir l'épargne des Français entre les produits de court terme (livret A, LDD...) et les placements de long terme (assurance-vie en unités de compte, PEA...). Actuellement, les épargnants friands de placements sécurisés sont réfractaires au risque et de ce fait délaissent la bourse et plus généralement les placements financiers. Ce sont pourtant ces derniers qui permettent de financer l'économie.

L'épargne doit mieux financer l'économie

Un impératif au vu de la conjoncture actuelle. Car d'après le locataire de Bercy, le diagnostique est évident, les acteurs économiques font face à une insuffisance de financement. Deux constats s'imposent d'une part « la collecte de capitaux-investissement régresse et reste inférieure de moitié à ce qu'elle était avant la crise » d'autre part « l'accès au financement des entreprises est au mieux contrasté au pire dégradé rendant encore plus nécessaire le financement efficace de l'économie par les assureurs. » souligne le ministre des Finances. Or « l'un des leviers de la compétitivité de la France passe par un financement plus efficace de son économie affirme -t-il. Outre les difficultés d'accès au crédit, les entreprises ont besoin de l'épargne longue pour se financer « en dette et en fonds propres » poursuit l'invité de la FFSA. Pour cela, le gouvernement Ayrault veut ouvrir plusieurs chantiers pour améliorer le financement de l'économie.

Création d'un PEA-PME

Pour y parvenir, Bercy propose de faciliter l'accès des PME et des ETI au marché des capitaux en créant une nouvelle bouse spécialisée, qui devrait être opérationnelle dès le 1er semestre 2013. L'objectif est de multiplier par 5 d'ici 2015, le nombre d'introduction en bourse des PME et ETI. Pour soutenir ces introductions boursières, le gouvernement veut mettre en place un PEA-PME pour encourager les Français à investir dans ces entreprises, via des actions et des obligations, en leur accordant un avantage fiscal.

Engager une vaste réforme fiscale de l'épargne

Enfin, le dernier volet sera consacré à la réforme de la fiscalité de l'épargne. « Il est nécessaire de mieux orienter l'épargne abondante des Français vers l'économie productive, ce qui passe par le développement d'une épargne financière de long terme. » répète le ministre de l'Economie. Pour y parvenir le gouvernement a engagé une réflexion globale sur la fiscalité de l'épargne avec toujours le même but :« promouvoir une épargne longue et stable pour financer les acteurs économiques. Cette épargne doit également être susceptible de répondre aux préoccupations, aux besoins et aux envies des épargnants. Il faut remédier à la situation actuelle où l'épargne des ménages est mal orientée, mal canalisée vers l'investissement mais pourtant abondante. » Le ministre de Jean-Marc Ayrault n'a pas détaillé le projet fiscal du gouvernement mais a rappelé qu'il a confié à deux députés socialistes le soin de consulter tous les acteurs sur le sujet afin d'établir un ensemble de recommandations qui serviront de base au projet de loi sur la fiscalité de l'épargne, prévu en début d'année 2013. Sans trop s'avancer on peut penser que cette réforme concernera l'assurance-vie, l'investissement boursier mais aussi l'investissement non-coté (FIP, FCPI...).

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Epargne & placements : de nouvelles perspectives fiscales en 2013" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Optimisation fiscale Réduisez vos impôts jusqu'à 7 200 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)