1. Assurance vie
  2. Actualité Assurance-vie
  3. Rapport Berger-Lefebvre sur l'épargne : la Fédération Bancaire Française pas vraiment convaincue.

Rapport Berger-Lefebvre sur l'épargne : la Fédération Bancaire Française pas vraiment convaincue.

04/04/2013 - 10:31 - Sicavonline (mis à jour le : 15/04/2013 - 10:15)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Rapport Berger-Lefebvre sur l'épargne : la Fédération Bancaire Française pas vraiment convaincue.

Le rapport Berger-Lefebvre sur l'épargne est-il à la hauteur des enjeux ? Du côté de la Fédération Bancaire Française, le scepticisme demeure.

Dans un communiqué, la Fédération Bancaire Française livre son analyse en première lecture du rapport Berger/Lefebvre sur l'épargne, rapport dans lequel Karine Berger et Dominique Lefebvre suggèrent la création d'un nouveau type de contrat d'assurance-vie afin de rediriger une partie de l'épargne vers les entreprises. Le moins que l'on puisse dire est que le monde bancaire reste dubitatif quant à la portée et l'efficience des recommandations émises par les deux rapporteurs, jugeant les modifications proposées insuffisantes.

« Les députés Karine Berger et Dominique Lefebvre viennent de remettre au Ministre de l'Economie et des Finances leur rapport intitulé "Dynamiser l'épargne financière pour financer l'investissement et la compétitivité".

La profession bancaire va examiner ce texte. En première analyse, elle partage le constat des deux auteurs, à savoir que la France dispose d'une épargne financière abondante mais encore insuffisamment orientée vers le financement de l'investissement. Elle estime que certaines recommandations du rapport méritent d'être étudiées plus avant : c'est le cas notamment du fléchage d'une partie de l'assurance-vie vers le financement des entreprises, ainsi que le projet de mettre en place un PEA PME.

Toutefois, ces propositions ne devraient modifier qu'à la marge la réorientation de l'épargne pourtant nécessaire, notamment en faveur des actions, pour répondre aux enjeux imposés par la situation économique de notre pays. La FBF constate en particulier qu'une révision de la fiscalité de l'épargne dans le sens d'une plus grande incitation à l'investissement de long terme n'est pas proposée ; l'alignement de la taxation des revenus du capital sur celle des revenus du travail en vigueur depuis le début de l'année ne saurait favoriser le développement économique de notre pays.

Enfin, la FBF regrette que le rapport maintienne les avantages fiscaux et sociaux de l'épargne réglementée à court terme et favorise ainsi l'épargne liquide par la fiscalité. Comme les banques françaises l'ont souligné à de multiples reprises, le relèvement du plafond du Livret A dont les fonds centralisés à la CDC sortent du bilan des banques, est contreproductif pour l'économie française alors que la réglementation de Bâle 3 leur impose d'avoir davantage de dépôts pour continuer à faire du crédit à leurs clients. Les mesures préconisées dans ce rapport n'aideront donc pas les banques à financer l'économie française et à retrouver le chemin de la croissance. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


Gestion Conseillée : Faites-vous aider pour choisir vos SICAV et FCP

Profitez d'un conseiller dédié pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille. Bénéficiez de conseils sur une large gamme de supports tout en restant le décisionnaire final. Offre accessible dès 25 000€*.

*A partir de 25 000€ d'avoirs financiers investis par l'intermédiaire de Sicavonline


A lire autour du sujet "Rapport Berger-Lefebvre sur l'épargne : la Fédération Bancaire Française pas vraiment convaincue." :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+11.9%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit