1. Accueil
  2. >
  3. Impôts & fiscalité
  4. >
  5. Impôt sur la fortune immobilière
  6. >
  7. ISF 2013 : comment réduire la note ?

ISF 2013 : comment réduire la note ?

08/04/2013 - 12:20 - Sicavonline (mis à jour le : 11/04/2013 - 15:16)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



ISF 2013 : comment réduire la note ?

Contrairement à une idée très répandue, vous disposez encore de plusieurs semaines pour diminuer l'ISF 2013. Investissement direct dans une PME, fonds d'investissement de proximité (FIP) et fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI)... Comment choisir la ou les meilleures solutions en fonction de votre sensibilité au risque et de vos objectifs patrimoniaux et fiscaux ?

Outil reconnu de diversification du patrimoine, le capital investissement (investissement direct dans des PME, FIP, FCPI...) est aussi un puissant instrument de défiscalisation. L'avantage fiscal ne se limite pas à une réduction fiscale à l'entrée même si elle reste déterminante. En souscrivant au capital d'une PME, un assujetti à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) peut déduire 50 % de son investissement et soustraire jusqu'à 45.000 euros de son ISF. Il bénéficie également d'un avantage fiscal à la sortie et pendant toute la durée de son engagement, au minimum de cinq ans. Malgré ces atouts fiscaux, peu de contribuables ont suffisamment d'expérience et de connaissances pour se risquer à tout miser sur une seule entreprise dont ils ne savent bien souvent pas grand-chose, sauf évidemment s'il s'agit de leur propre société ou de celle d'un proche.

FIP, FCPI : l'avantage ISF sans les tracas

Dans le cas contraire, fonds d'investissement de proximité (FIP) et fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) ont été créés pour répondre aux besoins de ceux qui ne se sentent pas prêts à investir directement au capital d'une PME et mettre tous les œufs dans le même panier. En souscrivant à un FIP et/ou un FCPI, le particulier se décharge de tout et diversifie son investissement. Il confie son épargne à des professionnels qui se chargent d'investir pour son compte dans au moins une dizaine d'entreprises. La diversification est ici plus que jamais essentielle mais n'offre aucune garantie à l'investisseur. Le risque de perdre tout ou partie du capital investis n'est pas exclu. FIP et FCPI ont encore bien des choses à prouver en termes de performance, finalement très aléatoire. Certains fonds d'ores et déjà liquidés affichent d'honorables rendements quand d'autres sont très décevants. Leur nombre, encore restreint, ne permet pas encore de caractériser une réelle tendance. Néanmoins, au-delà de leur performance intrinsèque, la réduction d'ISF à l'entrée accompagnant la souscription de FIP et de FCPI les rend fiscalement attractifs.

Jusqu'à 18.000 euros de réduction d'ISF

Les avantages fiscaux des FIP et des FCPI sont parfaitement identiques : FIP et FCPI ouvrent droit à une réduction d'ISF jusqu'à 50 % de l'investissement effectué (hors frais d'entrée) dont le montant peut au maximum atteindre 18.000 euros. Fait rare, l'avantage fiscal se conserve pendant toute la durée de détention des FIP et des FCPI, estimée entre 7 et 10 ans. Leur valeur est ainsi soustraite du patrimoine imposable à l'ISF. A la sortie du FIP ou du FCPI, l'éventuelle plus-value obtenue est exonérée d'impôt.

Bien choisir un FIP et un FCPI

En dépit de leurs nombreux points communs, tous les FIP et les FCPI ne s'adressent pas aux mêmes profils d'investisseurs. Pour s'assurer de faire les meilleurs choix, l'investisseur doit avant de signer, avec tel ou tel gestionnaire, contrôler leurs qualités et s'intéresser à leur stratégie de gestion. De simples questions de bon sens permettent de faire le tri entre les nombreux FIP et FCPI présent sur le marché du non-côté : quels sont les secteurs d'investissement du fonds ? Quel est le stade de développement des entreprises faisant l'objet d'un soutien ? Quels sont les frais d'entrée et de gestion ? Avant d'opter pour tel ou tel FIP et FCPI, l'épargnant doit s'enquérir auprès du gestionnaire ou de son conseiller de la régularité de la performance de la société gestionnaire du fonds. Il est également nécessaire de s'informer sur la stratégie d'investissement de ce gestionnaire, axée sur la performance ou sur la prudence ; miser sur des entreprises en démarrage est ainsi plus rémunérateur mais aussi plus risqué que de s'appuyer sur des sociétés plus matures. La stratégie de la société de gestion doit être cohérente. Par exemple, certains fonds vont opter pour une stratégie obligataire, d'autres vont cibler des PME installées dans des régions où la croissance économique est dynamique et qui pourtant sont peu courtisées. D'autres vont miser sur certains secteurs que la société connaît et pense très porteurs. La notice d'information du FCPI ou du FIP est une source d'information à ne pas négliger puisqu'un FCPI qui investit 100 % de son actif en action n'aura pas le même profil de risque qu'un FCPI qui investit à 60 % en action et à 40 % en obligataire et en monétaire. La profondeur du risque sera toutefois compensée par l'avantage fiscal à l'entrée. Si le fonds investit à 100 % sur des entreprises éligibles, la réduction d'ISF sera égale à 50 % de l'investissement réalisé par le particulier, elle sera inférieure dans le cas contraire. L'avantage fiscal est en effet proportionnel au taux d'investissement du FIP ou du FCPI dans les sociétés éligibles. Aussi, lorsque le gestionnaire investit à 80 % dans des sociétés éligibles, la réduction d'ISF sera réduite à 40 %.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

FIP, FCPI, offres liées, holding, et mandats ISF 2017 - Souscriptions closes
Les souscriptions de FIP, FCPI, offres liées, holding, et mandats ISF 2017 sont closes. Cliquez ici pour être tenu informé dès que les souscriptions seront à nouveau ouvertes.


A lire autour du sujet "ISF 2013 : comment réduire la note ?" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Optimisation fiscale Réduisez vos impôts jusqu'à 7 200 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)