1. Immobilier de placement
  2. Investir et défiscaliser
  3. Immobilier Duflot : qu'avez-vous à y gagner ?

Immobilier Duflot : qu'avez-vous à y gagner ?

09/04/2013 - 17:45 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier Duflot : qu'avez-vous à y gagner ?

Depuis les derniers coups d'éclat du dispositif fiscal Scellier, l'immobilier d'investissement n'a visiblement plus la cote auprès des épargnants. Le Duflot peut-il changer la donne ? Les investisseurs sont-ils susceptibles de faire de bonnes affaires grâce à l'avantage fiscal Duflot ?

D'un point de vue purement fiscal, le dispositif Duflot est nettement plus intéressant que son prédécesseur en fin de vie.

18 % de réduction pour le Duflot contre 13 % pour le Scellier en fin de vie

« Les investisseurs ne perdent pas au change » explique le courtier en prêt immobilier Cafpi. Avec le dispositif d'investissement immobilier locatif Duflot, la réduction d'impôt s'établit à 18 % du montant de l'investissement contre 13 % pour le Scellier, calculée sur un prix plafond de 300 000 euros maximum.

L'investisseur peut profiter d'une économie d'impôt allant jusqu'à 54 000 euros, étalée sur 9 ans à raison de 6 000 euros par an.

Pour en bénéficier, l'investisseur doit acquérir un logement neuf (ou lourdement réhabilité) dans un secteur tendu (des zones ont été définies) et, d'autre part, le louer pendant 9 ans à titre de résidence principale d'un locataire dont les revenus ne peuvent excéder certains plafonds.

L'investisseur doit également s'engager à respecter des loyers plafonnés en fonction de la zone géographique du logement. Ces loyers plafonds sont toutefois pondérés selon la superficie du logement. A titre d'exemple, en zone B1 (villes de plus de 250 000 habitants), le loyer plafond est fixé à 9,88 euros/m²/mois. Un studio de 30 m² pourra toutefois s'y louer 11,86 euros/m²/mois, tandis qu'un 3 pièces de 65 m² pourra prétendre à 9,80 euros/m²/mois. Comme le précise Cafpi, à l'origine de cette illustration, « le mécanisme Duflot tient compte du fait que les petites surfaces sont généralement plus chères que les grandes, tant en termes de prix d'acquisition que de loyers. Le mécanisme est donc un peu plus complexe que le Scellier. »

Comment évaluer l'avantage fiscal Duflot ?

Pour éviter de se tromper dans ses estimations, la société de courtage a mis à la disposition des investisseurs un simulateur à tester sur le site internet du courtier en prêt immobilier CAFPI

Cette calculette permet notamment de définir le niveau de loyer qu'ils pouvant être réclamé au locataire et de simuler, en quelques clics, l'économie d'impôt accordée.

Plus que l'avantage fiscal, l'intérêt d'un dispositif tel que le Duflot se heurte aux mêmes défauts que ceux qui furent reprochés au Scellier : emplacement inadéquate, surévaluation des prix, bien de qualité médiocre, demande locative inexistante... Le choix du promoteur et de l'emplacement de l'investissement sont donc prioritaires. A cette condition, « Le Duflot est un bon dispositif, affirme Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi, il permet aux investisseurs de réaliser un placement ¿pierre¿, tout en bénéficiant d'un rendement correct, de l'ordre de 5 %, et d'engranger une substantielle économie d'impôt. Certes, il y a le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros, mais il ne constitue pas un obstacle au Duflot plutôt réservé aux classes moyennes qui voient dans ce dispositif un bon moyen de préparer leur retraite ».

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.


A lire autour du sujet "Immobilier Duflot : qu'avez-vous à y gagner ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.8%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.