1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Les chiffres qu'il fallait suivre cette semaine au 26/07/2013

Les chiffres qu'il fallait suivre cette semaine au 26/07/2013

26/07/2013 - 12:34 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Les chiffres qu'il fallait suivre cette semaine au 26/07/2013

Les chiffres qu'il fallait suivre sur les marchés cette semaine.

Lundi 22 juillet : ventes de logements anciens US
Le consensus tablait sur une hausse de +1,4% des ventes de logements anciens en juin aux Etats-Unis, misant ainsi sur l'opportunisme des ménages américains avant une éventuelle remontée des taux. Mais il n'en a rien été puisque les ventes dans l'ancien ont diminué de -1,2% en juin par rapport à mai, portant le nombre de transactions à 5,08 millions en juin (contre 5,14 millions en mai). Néanmoins, sur une année, le marché de l'ancien fait montre d'une certaine solidité puisqu'il affiche une progression de +15,2% en juin 2013. Reste à savoir quel sera l'effet de la remontée des taux sur ce marché dans les mois à venir.

Mercredi 24 juillet : publication des enquêtes PMI préliminaires de la zone euro
La croissance serait-elle de retour en zone euro ? S'il semble prématuré d'y voir une tendance durable, le retour des PMI composite (50,4 contre 48,7 en juin) et manufacturier (50,1 contre 48,8 en juin) au dessus du seuil de 50 points en juillet plaide pour une reprise de l'activité du secteur privé au troisième trimestre 2013 après de longs mois de contraction. Quant au PMI des services, il a lui aussi affiché une progression significative passant de 48,3 points en juin à 49,6 en juillet, laissant entrevoir une quasi-stabilité de l'activité du secteur tertiaire au troisième trimestre.

Mercredi 24 juillet : variation du nombre de chômeurs en France
Les chiffres de l'emploi en juin ont chassé, temporairement au moins, les espoirs suscités par la stagnation du nombre de chômeurs en mai (seulement +100 chômeurs de catégorie A). En effet, le Pôle Emploi a recensé 14 900 chômeurs supplémentaires (catégorie A) en juin. Cependant, en dépit d'un 26ème mois consécutif d'augmentation du nombre de chômeurs, le rythme de progression faiblit puisque des hausses comparables à celles observées durant les 4 premiers mois de l'année (+35 000 en moyenne) ne sont plus d'actualité. Doit-on y voir les premiers signes d'une reprise ou plutôt le simple effet comptable des emplois aidés ?

Jeudi 25 juillet : commandes de biens durables US
D'après le Département du Commerce américain, les commandes de biens durables ont progressé de +4,2% en juin, dépassant ainsi les attentes du consensus qui tablait sur une croissance plus modeste de +1%. S'il ne fait aucun doute que l'accélération des commandes constitue un signe de retour de la confiance des entreprises en l'avenir, il faut toutefois garder à l'esprit que cette hausse découle essentiellement de la croissance des commandes d'équipements de transport (+12,8% en juin) dopées par le dynamisme de l'aéronautique civile. Pour preuve, hors transports, les commandes de biens durables n'affichent qu'une hausse légère de +0,5% en juin.

Vendredi 26 juillet : taux d'inflation Japon
Les chiffres de l'inflation publiés par le ministère des affaires intérieures nippon font état, pour la première fois depuis avril 2012, d'une progression des prix à la consommation de +0,4% en juin sur un an. Pour autant, ce renchérissement ne saurait constituer une preuve du succès des « Abenomics » puisque celui-ci est essentiellement nourri par une inflation importée. D'ailleurs, la hausse des prix de l'énergie et des hydrocarbures en juin, notamment de l'électricité (+9,8%), du gaz (+2,8%) et de l'essence (+6,4%), en atteste. Le combat des dirigeants nippons sur le front de la « reflation » est encore loin d'être gagné comme en témoignent les nouvelles baisses de prix dans l'électroménager (-13,4%) et l'électronique (-3,5%) en juin.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les chiffres qu'il fallait suivre cette semaine au 26/07/2013" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.1%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit