1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. La baisse des prix immobiliers ne fait que commencer

La baisse des prix immobiliers ne fait que commencer

29/07/2013 - 15:44 - Sicavonline (mis à jour le : 16/08/2013 - 09:54)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




La baisse des prix immobiliers ne fait que commencer

Après avoir fait figure d'exception en Europe, le marché immobilier français connaît à son tour de nombreuses complications. La baisse des prix immobiliers entamée en 2012 ne relève pas d'un simple ajustement, d'après Standard & Poors. L'agence de notation juge dans sa dernière étude publiée en juillet que le marché immobilier français n'est qu'au début de sa phase de correction qui, du fait de ses spécificités, demeurera toutefois lente et graduelle. Découvrez les prévisions de l'agence de notation pour les années à venir toujours partisane d'un atterrissage des prix immobiliers en douceur.

Baisse des prix immobiliers : l'Europe face à la récession

Les prix immobiliers européens vont globalement continuer à baisser selon Standard & Poor's. L'agence de notation fait état, dans sa dernière étude publiée en juillet, d'une baisse des prix immobiliers en Europe en 2013 et 2014, à l'exception notable de la Belgique de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne. Ces trois pays devraient en effet connaître une hausse respective des prix immobiliers de 0,5 %, 3 % et 2,5 % en 2013.

La situation dans les autres pays suivis par Standard & Poor's (France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Portugal, Espagne) reste très préoccupante. Etant donné le contexte économique déprimé (progression du chômage, baisse de confiance des consommateurs...), l'agence de notation ne prévoit pas d'amélioration dans un futur proche estimant que la baisse des prix immobiliers entamée en 2009 dans de nombreux pays se poursuivra au moins jusqu'en 2014.

L'Espagne devrait connaître la plus forte baisse des prix immobiliers en 2013, de l'ordre de 8%, suivie par les Pays-Bas (5,5%) et la France (4%). La France où les prix de l'immobilier avaient jusqu'à présent tenu bon ne sera pas épargnée.


Baisse des prix immobiliers français de 4% en 2013 et 2014

L'agence de notation estime que la « France fait face à un ralentissement prolongé des prix immobiliers » tout en anticipant une baisse moins importante que prévu. En dépit d'indicateurs économiques en berne, le marché immobilier français fait preuve d'une meilleure résilience qu'anticipée par les auteurs de l'étude. Lors de sa précédente étude datant du début du mois de mai, Standard & Poor's envisageait une baisse de - 5 % en 2013 et 2014 revue à - 4 % deux mois plus tard.

Le recul du nombre de transactions toujours préoccupant reste néanmoins inférieur à ceux constatés aux troisièmes trimestres 2009 et 2012 et dans les pays où les prix immobiliers ont flanché tels que l'Espagne ou l'Irlande.

La résistance du marché français tiendrait, d'après Standard & Poor's, à plusieurs facteurs dont la faiblesse des taux des crédits immobiliers, la tendance démographique positive, le soutien des établissements financiers aux crédits immobiliers et le déficit chronique de logements neufs.

L'ensemble de ces caractéristiques propres au marché immobilier français, qui ont longtemps soutenu les prix, jouent aujourd'hui le rôle d'amortisseur expliquant la lente et graduelle baisse des prix immobiliers entamée en 2012.

Prix immobiliers : vers un atterrissage en douceur

Les ennuis ne font toutefois que commencer. Standard & Poor's juge au vu de la conjoncture économique à venir et des politiques fiscales suivies par la France que le marché immobilier « n'est qu'au début de sa phase de correction » et qu'il « ne s'agit pas d'un ajustement temporaire des prix immobiliers ». Les premiers touchés par cette rupture du marché seront les primo-accédants disposant de peu d'épargne. Leur désertion du marché va probablement donner un nouveau coup d'arrêt aux transactions. Malgré les inquiétudes, l'agence de notation exclut toujours une chute brutale des prix immobiliers toujours portés par des facteurs structurels notamment l'insuffisance d'offre par rapport à la demande.



© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "La baisse des prix immobiliers ne fait que commencer " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.1%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.