1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. FED : la sortie du « Quantitative Easing », c'est pour bientôt. Mais quand ?

FED : la sortie du « Quantitative Easing », c'est pour bientôt. Mais quand ?

01/08/2013 - 17:07 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




 FED : la sortie du « Quantitative Easing », c'est pour bientôt. Mais quand ?

Lors de la dernière réunion du FOMC, les dirigeants de la FED ont encore une fois mis à contribution tout leur art de la subtilité. Il n'en sort qu'une seule certitude : le rythme du « QE » ralentira bien. Une question brûle les lèvres de tous les investisseurs : quand cela se produira-t-il ? Abbas Benboubker, gérant chez Oaks Field Partners, décrypte dans cette interview le message des dirigeants de la FED.

Sans surprise la FED a maintenu son principal taux directeur à 0,25% et son rythme d'achat d'actifs (85 milliards de dollars par mois). Quand la banque centrale américaine lancera-t-elle effectivement son programme de sortie graduelle du QE ? Lors de la réunion de rentrée, le 18 septembre ?

Abbas Benboubker : La Reserve Fédérale maintient pour le moment son programme d'achat d'actifs. Dans le communiqué publié à l'issue de la réunion de politique monétaire du 31 Juillet, le comité de la FED n'apporte pas de précisions concernant les étapes de sortie du QE3. Néanmoins, selon les indications du président de la FED et compte tenu de la dynamique favorable des créations d'emplois générés par la demande domestique aux Etats-Unis, il semble probable que la réduction du rythme des achats d'actifs du QE3 intervienne lors du troisième trimestre 2013. Nous gardons également à l'esprit qu'avec l'amélioration de la situation budgétaire du gouvernement américain (baisse prévue du déficit budgétaire pour l'année 2013), les besoins de refinancement du Trésor sont en baisse impliquant un soutien moindre de la banque centrale.

L'accélération de la croissance américaine au 2nd semestre (+1,7%) et la relative faiblesse de l'inflation (moins de 2%) peuvent-elles encourager la FED à avancer/retarder sa sortie du « QE » ?

La FED s'inquiète, à juste titre, de la faiblesse de l'inflation, qui reste ancrée en dessous du niveau souhaité. Certes la croissance du PIB a surpris à la hausse au deuxième trimestre, mais cette dernière s'explique principalement par un effet sur les stocks (donc non récurrent) et l'impact, moins élevé qu'attendu, des baisses de dépenses du gouvernement. Les perspectives de croissance pour le deuxième semestre restent faibles et la croissance du produit intérieur brut (PIB) ne devrait pas dépasser 1,8% en 2013 (prévisions Oaks Field Partners). Cet environnement oblige la FED à rester prudente concernant la sortie graduelle du QE3.

Les marchés ont-ils suffisamment intégré l'idée d'un arrêt des injections de liquidités ou doit-on encore s'attendre à une forte volatilité ?

La FED s'est implicitement engagée à garantir la stabilité des marchés financiers et éviter tout choc qui pourrait contraindre l'économie réelle ou entraver la reprise. Les marchés ont été préparés depuis quelques mois à l'idée d'une réduction prochaine du rythme d'achats d'actifs par la FED. Néanmoins le passage de la théorie aux actes pourrait générer une hausse de la volatilité.

A quel horizon et dans quelles circonstances la FED pourrait-elle relever son principal taux directeur ?


La question de la hausse du taux directeur par la Reserve Fédérale n'est pas d'actualité. Les projections de la FED, dans le cadre des « forward guidance », anticipent le début du cycle de hausse des taux directeurs en 2015, sous condition d'une reprise substantielle du marché de l'emploi. L'enjeu à court et moyen terme reste donc la gestion intelligente de la sortie des injections massives de liquidités QE3 (exit strategies) par la séparation des politiques monétaires conventionnelles (taux directeurs) et non-conventionnelles (programmes d'achat d'actifs).

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet " FED : la sortie du « Quantitative Easing », c'est pour bientôt. Mais quand ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+11.1%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit