1. Bourse & Sicav
  2. Les gérants au crible
  3. Moneta Multi Caps, toujours un must

Moneta Multi Caps, toujours un must

03/10/2013 - 12:12 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Moneta Multi Caps, toujours un must

Moneta Multi Caps, toujours un must

Moneta Multi Caps sur sa lancée de 2012 réalise un remarquable exercice 2013 et s'impose plus que jamais comme le fonds Actions France de référence.

Fin 2012, lorsque nous réfléchissions à inviter Romain Burnand, l'une des vraies Stars de la gestion made in France un bref mais intense débat avait agité notre rédaction. Devions-nous le faire venir dans "Ces Gérants qui battent le CAC" ou lui réserver "Ils font la Une" ?

La qualité de gérant de Romain Burnand ne souffrait alors pas plus qu'aujourd'hui contestation mais son pari bancaire de 2011 avait valu ¿ la faute à la crise des dettes souveraines¿ à Moneta Multi Caps, d'une part, pour la première fois de son histoire de finir cette même année à la traîne de son indice de référence et à Romain Burnand, d'autre part, de manger une partie de sa surperformance. Or l'éligibilité à Ces gérants qui battent le CAC repose sur quelques pré-requis intangibles : battre le CAC 40 dans les grandes largeurs sur 5 ans, et à défaut d'historique assez long sur 3 ans, assurer une régularité dans la performance et se situer parmi les gérants les plus performants de sa catégorie. Un gérant de la trempe de Romain Burnand n'était certes pas descendu dans les abysses des classements. Il demeurait parmi les tout bons, mais il avait quitté la plus haute marche du podium, et nous préférions, peut-être injustement ¿car c'est le malheur de ceux qui accoutument à leur excellence que de susciter à leur endroit une exigence accrue¿ qu'il y retournât pour l'inviter dans Ces gérants qui battent le CAC.

Nous pressentions au reste qu'il ne s'agissait que d'une question de temps car déjà fin 2012, les performances de Moneta Multi Caps se paraient de nouveau de l'éclat qui avait fait sa renommée et nous n'avions d'ailleurs pas manqué de titrer Moneta Multi Caps : de nouveau au zénith pour saluer ce retour au lustre d'antan. Dix mois plus tard, celui-ci est consommé : Citywire sur 3 ans, et, surtout, il a notablement amplifié durant cet intervalle la surperfomance de son fonds.

Sur trois ans, Moneta Multi Caps réalise une performance cumulée de + 45,76 %, soit du +13,37 % par an**, si bien que depuis son lancement en mars 2006, le fonds de Romain Burnand a généré une performance annualisée de + 7,12 %* ¿ cette performance annualisée n'approchait que + 4,5 % en décembre 2012 ; on mesure le chemin parcouru ces derniers mois.

Il faut dire le marché a bien aidé, comme l'a admis Romain Burnand dans ces gérants qui battent le CAC.Depuis le 1er janvier, le CAC All-Tradable Dividendes Réinvestis s'est adjugé 18,3 % cependant que le CAC 40 Dividendes Réinvestis gagnait 16,25 %. Mais on constatera que Moneta Multi Caps a battu l'un et l'autre sans contestation possible avec une performance de + 22,35 %.

Moneta Multi Caps à la fête, cela peut-il durer ?


Bien évidemment, la question est désormais de déterminer si cette réussite peut se prolonger. Sans se déconsidérer par un pronostic de cartomancien (car si vous savez où le marché sera dans six mois, nous devons reconnaître que pour notre part, nous n'en savons strictement rien), les motifs incitant un investisseur à maintenir sa confiance à Moneta Multi Caps ne manquent pas.

La qualité du gérant et de l'équipe de 4 analystes qui le secondent en constituent un premier. Romain Burnand est parvenu depuis plus de sept ans, année après année, à systématiquement battre son indice de référence, à une exception notable près : 2011, exercice qui s'est soldé pour Moneta Multi Caps par une baisse de -15,16 % contre un repli de -13,8 % du CAC All-Tradable Dividendes Réinvestis et de -14,3 % pour le CAC 40. Comme indiqué plus haut, l'exposition au secteur bancaire a scellé la contreperformance de Moneta Multi Caps en pleine crise des dettes souveraines.

Mais hors cet accroc, provoqué par un risque systémique majeur (l'explosion potentielle de la zone euro), Moneta Multi Caps est parvenu à afficher entre 2006 et 2012 des surperformances comprises entre 4,4 % et 11,9 % par rapport au CAC 40 Dividendes Réinvestis. Sa performance a excédé celle de ce dernier à trois reprises de plus de 9 %. Cette régularité dans la performance mérite qu'on accorde quelque crédit à Romain Burnand et son équipe quant à leur capacité à faire mieux que le marché ces prochaines années.

Cette faculté jusqu'ici avérée repose sur une extrême rigueur dans l'analyse et le suivi des valeurs (uniquement 140 valeurs suivies afin d'assurer la qualité de ce suivi) et aussi sur un indéniable talent pour cerner avant beaucoup les ressorts de la valeur cachée de certaines entreprises (ultime exemple en date : Bolloré et la Financière de l'Odet, l'un des grands paris gagnants de Moneta Multi Caps) ¿mais doit-on s'en étonner au regard de la réputation de « Star de l'analyse financière » que Romain Burnand s'était acquise depuis son passage chez Meeschaert Rousselle ?

La réussite de Moneta Multi Caps procède aussi d'un style de gestion opportuniste, relativement souple mais pas sans convictions puisque les 10 premières lignes représentent 40 % du portefeuille.

Ces caractéristiques devraient avoir tout lieu de s'exprimer dans un marché qui se normalise pour l'heure chaque jour davantage et dont on espère qu'il continuera sur sa lancée.



*Toutes les performances sont arrêtées au 30 septembre
**Le CAC All-Tradable Dividendes Réinvestis lors des trois dernières années s'est octroyé + 30 % ; le CAC Dividendes Réinvestis s'est adjugé + 21,83 %. Avec ses 45 % de performance, Moneta Multi Caps fait bien mieux. Depuis la création du fonds en mars 2006, la comparaison est encore plus avantageuse : +67,83 % pou Moneta Multi Caps contre +2 % seulement pour le CAC 40 Dividendes Réinvestis et +12,5 % pour le CAC All-Tradable.




La société Sicavonline fait appel à une équipe de journalistes professionnels en charge de la rédaction des articles de www.sicavonline.fr. Les conseils donnés relatifs aux instruments financiers ou aux placements sont en conformité avec la profession et sur la base de sources sérieuses et réputées fiables. La responsabilité d'investir ne saurait être imputée à la rédaction de Sicavonline du fait de leur utilisation.



© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Moneta Multi Caps, toujours un must" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit