1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Baisse des prix immobiliers à Paris, les acheteurs reprennent la main

Baisse des prix immobiliers à Paris, les acheteurs reprennent la main

10/10/2013 - 15:49 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Baisse des prix immobiliers à Paris, les acheteurs reprennent la main

Le marché immobilier parisien est résolument orienté à la baisse (MeilleursAgents.com)

D'après le dernier baromètre mensuel des prix immobiliers à Paris et en Ile-de-France de MeilleursAgents.com, le marché est résolument orienté à la baisse. Les acheteurs solvables ont une carte à jouer notamment s'ils convoitent des biens dont le prix dépasse plus 300.000 euros.

Conformément à ses prévisions, MeilleursAgents.com observe une baisse des prix immobiliers sur l'ensemble de l'Ile-de-France, y compris à Paris, dans un marché toujours marqué par la faiblesse des transactions. Plus le bien est grand (appartements familiaux, maisons...) et plus il est éloigné du centre de Paris ou des grandes agglomérations cotées de banlieue, plus il est difficile à vendre.

Prix immobiliers : -0,7 % de baisse en un mois

Dans la capitale, les prix de l'immobilier affichent un recul de - 0,7 % entre le 1er septembre et le 1er octobre. La baisse est essentiellement concentrée sur les grandes surfaces (3 pièces et plus) où les prix s'affaissent de 2 % en un mois. La baisse est encore plus forte en banlieue et surtout en Grande Couronne. A l'inverse, les petites surfaces parisiennes de 300.000 euros au plus trouvent preneurs ce qui soutient les prix (-0,1 % entre le 1er septembre et le 1er octobre et - 0,2 % sur un an.).



Le marché des biens familiaux s'est considérablement restreint, les acheteurs peu nombreux sont très hésitants face à des vendeurs qui se sont eux aussi retirés. « Le marché de l'achat-revente est donc enrayé et cela commence à impacter les prix. » explique Sébastien de Lafond, président et fondateur de MeilleursAgents.com. Les vendeurs acheteurs sont pris entre le marteau et l'enclume et n'agissent pas toujours de manière rationnelle. Ils résistent à la baisse des prix pour préserver leur plus-value mais cherchent des prix cassés à l'achat. La hausse progressive des taux (+0,15% depuis juillet) complique l'arbitrage entre optimisation du prix et des conditions de crédit.

Conseil : mettre en vente au juste prix

Que les vendeurs se rassurent. Si elle s'affaiblit, la demande est toujours présente dans la capitale. Les vendeurs qui ont un réel besoin de vendre doivent rester confiants car tout peut se vendre aujourd'hui à Paris et en Île-de-France à condition d'adopter la bonne stratégie (ce n'est pas le cas partout en France, notamment en zones rurales où le marché confine au blocage). Certes l'effet qualité joue encore à plein pour des acheteurs très exigeants. Mais un prix justifié et étayé par des références précises mène toujours à la vente, MeilleursAgents.com dit en faire l'expérience quotidiennement.

Paris reste une ville chère

Du point de vue de MeilleursAgents.com, le marché est indéniablement favorable aux acheteurs solvables, en particulier sur les grandes surfaces et en banlieue. En position de force, ils peuvent choisir avec exigence. La hausse des taux est plus que compensée par la baisse des prix et le pouvoir d'achat continue donc d'augmente mécaniquement. Mais avec un taux moyen de 3,4% sur 20 ans, le ménage parisien moyen dont le revenu mensuel est de 5.500€ peut tout juste financer un achat de 300 000€ soit une mensualité de 1865€ (un peu plus de 1/3 de son revenu).

Les acheteurs en position de force

S'il est aujourd'hui possible de faire de bonnes affaires, MeilleursAgents.com conseille aux acheteurs de garder les pieds sur terre et même de s'investir sérieusement et avec patience dans leurs recherches pour dénicher la perle rare, le bien de qualité à un prix séduisant. L'acheteur dilettante passera à côté s'il ne sait pas réagir assez vite.

Prix immobiliers : jusqu'à 5 % de baisse d'ici la fin de l'année

Dans ce contexte de marché très compliqué, Sébastien de Lafond maintient le même scénario depuis le début de l'année « la baisse des prix que nous constatons n'est pas un effondrement, elle s'inscrit dans la durée. Nous confirmons nos prévisions d'une diminution moyenne des prix parisiens comprise entre 0 et -5% sur l'année 2013 ».

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Baisse des prix immobiliers à Paris, les acheteurs reprennent la main " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.