1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Un nouvel impôt pour les propriétaires occupants : une provocation de plus ! (UNPI)

Un nouvel impôt pour les propriétaires occupants : une provocation de plus ! (UNPI)

08/11/2013 - 12:26 - Sicavonline - Jean Perrin, président de l'UNPI (mis à jour le : 11/12/2013 - 10:40)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Un nouvel impôt pour les propriétaires occupants : une provocation de plus ! (UNPI)

Il y a quelques semaines déjà, le Conseil d'analyse économique, rattaché au Premier ministre, proposait dans une note d'imposer les « loyers implicites nets » correspondant à l'occupation des résidences principales dont les propriétaires ont remboursé les prêts. L'UNPI et son président Jean Perrin, s'opposent fermement à cette mesure, que ce dernier considère comme une nouvelle provocation envers les propriétaires.

Jean Perrin, président de l'UNPI, dénonce la proposition de créer un nouvel impôt frappant les propriétaires occupants. Il s'agit d'une note du Conseil d'analyse économique présentée au Premier ministre le 10 septembre 2013 (note du CAE n° 9 sur la fiscalité des revenus du capital), qui propose d'imposer les « loyers implicites nets » correspondant à l'occupation des résidences principales dont les propriétaires ont remboursé les prêts.

De tous temps, les pouvoirs publics ont incité les Français à acquérir leur résidence principale, notamment pour que leurs revenus ne diminuent pas trop au moment de la retraite.

L'idée que sous-entend cette proposition est de réduire les inégalités de traitement fiscal, en imposant plus fortement les revenus du capital (déjà très lourdement taxés en France), ce qui permettrait en théorie d'alléger les prélèvements sur le travail.

Mais pour des millions de propriétaires, souvent de condition modeste, qui occupent le logement qu'ils ont acheté après de très longues années d'effort, ce bien constitue dans la plupart des cas leur unique patrimoine. Les assimiler à des rentiers sous prétexte qu'ils ont enfin remboursé leur prêt relève de la provocation pure et simple.
Il est impossible d'envisager qu'après le remboursement de leur prêt, ils puissent être taxés sur le loyer fictif ! Les Français ne le comprendront pas.

L'UNPI, au nom des propriétaires immobiliers qu'elle représente, ne peut que dénoncer cette proposition funeste et provocatrice. La mettre en œuvre présenterait un risque majeur pour la paix sociale en France.

Jean Perrin, président de l'UNPI

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Un nouvel impôt pour les propriétaires occupants : une provocation de plus ! (UNPI)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.